Le Secrétaire général lancera le Pacte mondial des Nations Unies sur les océans au cours de la Conférence internationale de Yeosu, en République de Corée

10 août 2012
ENV/DEV/1316-MER/1979

Le Secrétaire général lancera le Pacte mondial des Nations Unies sur les océans au cours de la Conférence internationale de Yeosu, en République de Corée

10/08/2012
Couverture des réunions
ENV/DEV/1316 MER/1979
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL LANCERA LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES SUR LES OCÉANS

AU COURS DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE YEOSU, EN RÉPUBLIQUE DE CORÉE

(Adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, lancera ce dimanche 12 août, à Yeosu, en République de Corée, le Pacte des Nations Unies sur les océans, une initiative destinée à renforcer la cohérence du système des Nations Unies en ce qui concerne les actions relatives aux mandats qui lui ont été donnés sur les questions ayant trait aux océans.

Le nouveau Pacte intitulé « Des océans sains pour la prospérité - Une initiative du Secrétaire général » vise à rassembler toutes les parties prenantes du système des Nations Unies pour améliorer la coordination et l’efficacité du travail de l’ONU sur les océans.  M. Ban va lancer l'initiative lors de la Conférence internationale de Yeosu, en vue de commémorer le trentième anniversaire de l'ouverture à la signature de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

« Les océans jouent un rôle clef dans la préservation de la vie sur la planète », indique le Secrétaire général dans le Pacte, en ajoutant « qu’ils servent à l’acheminement de 90% du commerce mondial, et dans les échanges entre les populations, les marchés et les moyens et ressources économiques ».

Le Secrétaire général prévient cependant que les hommes ont mis les océans en danger et leur font courir des risques de dommages irréversibles du fait de la surpêche, du changement climatique, de l'acidification des eaux marines, de la pollution, du développement non durable des zones côtières, et des conséquences négatives générées par l’extraction de ressources qui entraîne une perte de la biodiversité, la diminution du nombre des espèces, la dégradation des habitats marins et la perte de leurs fonctions écologiques.

Le Pacte des Nations Unies sur les océans vise à mobiliser et renforcer la capacité du système de l’ONU à soutenir les actions des gouvernements, et à promouvoir l’engagement des organisations intergouvernementales et des ONG, des milieux scientifiques, du secteur privé et de l’industrie dans la réponse à apporter aux défis de la protection, et de la restauration de la santé et de la productivité des océans pour le bénéfice des générations présentes et futures.

Le Pacte fournit une vision stratégique au système des Nations Unies sur la question des océans.  Cette vision est conforme aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, dite « Conférence Rio+20 », qui sont résumées dans le document intitulé: « L’avenir que nous voulons ».   Dans ce document, les pays ont convenu d’une série de mesures à prendre pour protéger les océans et promouvoir le développement durable.  Le Pacte sur les océans prend également en charge la mise en œuvre des instruments pertinents existants, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, qui date de 1982.

Afin de parvenir à des « océans sains pour la prospérité », le Pacte établit trois objectifs à atteindre: protéger les populations et améliorer la santé des océans; protéger et sauvegarder l’environnement des océans et leurs ressources naturelles; et renforcer la connaissance et la gestion des océans.

Dans le Pacte, le Secrétaire général propose la création d’un groupe consultatif sur les océans, composé des chefs de secrétariat des agences et organismes des Nations Unies concernés, des décideurs de haut niveau, des scientifiques, des experts de renom spécialisés dans les affaires maritimes, et des représentants du secteur privé, d’ONG, et d’organisations de la société civile.  Le groupe consultatif aura également un rôle de conseil sur ​​les stratégies de mobilisation des ressources qui seront nécessaires à la mise en œuvre du Plan d’action pour le Pacte des océans.

Background

Le lancement du Pacte des Nations Unies sur les océans suit la présentation qu’a faite au début de cette année le Secrétaire général concernant le programme d’action quinquennal relatif à son deuxième mandat à la tête de l’Organisation.  Les océans et le rôle essentiel qu’ils jouent dans la promotion du développement durable y occupaient une place importante, et le Secrétaire général avait indiqué qu’il allait proposer l’idée d’un pacte sur les océans qui engagerait tout le système des Nations Unies, afin de promouvoir « des océans sains favorables à la prospérité ».

Le moment du lancement de cette initiative est d’autant plus important que l’année 2012 marque le trentième anniversaire de l’ouverture à la signature de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, qui définit le cadre juridique régissant la conduite de toutes les activités ayant trait à l’exploitation des océans et des mers.  La Convention est considérée d’une importance stratégique en tant que base pour toute action nationale, régionale ou mondiale, ainsi que pour la coopération dans le secteur maritime.  La Convention est perçue comme étant une contribution importante au maintien de la paix, de la justice et du progrès pour tous les peuples du monde.

La Division des affaires maritimes et du droit de la mer (DOALOS) du Bureau des Nations Unies des affaires juridiques (BAJ/OLA) a organisé une série d’événements au Siège des Nations Unies pour commémorer le trentième anniversaire de la Convention, y compris une table ronde qui s’est tenue lors de la Journée mondiale des océans, le 8 juin 2012.  À ce propos on peut consulter le lien suivant: (www.un.org/Depts/los/reference_files/worldoceansday.htm .  Une vidéo, intitulée « UNCLOS at 30 » est disponible à l’adresse www.un.org/Depts/los/index.htm.  La commémoration des 30 ans de la Convention se poursuivra au cours de la soixante-septième session de l’Assemblée générale.  Des réunions de haut niveau auront, à cet effet, lieu les 10 et 11 décembre 2012.  Une brochure et un livret commémoratif seront publiés.

Pour obtenir plus d’informations, veuillez contacter Dan Shepard, du Département de l’information (DPI) au numéro de téléphone: 1 (212) 963 9495, ou par courriel: shepard@un.org.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.