L’ECOSOC élit les membres du Comité d’organisation de la Commission de consolidation de la paix et pourvoit à des postes vacants dans ses organes subsidiaires

20 décembre 2012
ECOSOC/6549

L’ECOSOC élit les membres du Comité d’organisation de la Commission de consolidation de la paix et pourvoit à des postes vacants dans ses organes subsidiaires

20/12/2012
Conseil économique et social
ECOSOC/6549
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social

Reprise de la session de fond de 2012

53e séance – après-midi


L’ECOSOC ÉLIT LES MEMBRES DU COMITÉ D’ORGANISATION DE LA COMMISSION DE CONSOLIDATION DE LA PAIX

ET POURVOIT À DES POSTES VACANTS DANS SES ORGANES SUBSIDIAIRES


Après avoir adopté une résolution relative aux « États membres du Conseil économique et social qui seront membres du Comité d’organisation de la Commission de consolidation de la paix » (E/2012/L.39), le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) a procédé à l’élection des sept membres du Comité d’organisation dont le mandat, de deux ans, prend effet le 1er janvier 2013.


La Bulgarie, le Danemark, l’Indonésie, le Népal et la Tunisie ont été élus par acclamation.  Deux sièges respectivement réservés au Groupe des États d’Afrique et à celui des États d’Amérique latine et des Caraïbes n’ont pu être pourvus, et le seront à une date ultérieure quand les groupes régionaux concernés auront entériné des candidatures.


Poursuivant sa séance, l’ECOSOC a ensuite procédé à la désignation de membres appelés à occuper des sièges vacants dans plusieurs de ses organes subsidiaires.


Au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, l’Autriche a ainsi été élue par acclamation à la Commission du développement social, pour un mandat prenant effet aujourd’hui et expirant à la clôture des travaux de la cinquante-quatrième session de cette Commission en 2016.


En l’absence d’autres candidats, l’élection de membres devant représenter le Groupe des États d’Europe orientale, celui des États d’Europe occidental et celui d’Asie pacifique, a été reportée.


Poursuivant le pourvoi de postes vacants dans ses organes subsidiaires, l’ECOSOC a ensuite élu, par acclamation, l’Allemagne comme membre de la Commission de la science et de la technologie au service du développement. L’élection d’un membre devant représenter le Groupe des États d’Asie-Pacifique et d’un autre représentant celui des États d’Europe orientale a été reportée à une date ultérieure.


Le Conseil économique et social a poursuivi ses travaux en élisant par acclamation l’Inde, au nom des États d’Asie-Pacifique, comme membre du Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial, ceci pour un mandat de trois ans prenant effet le 1er janvier 2013 et expirant le 31 décembre 2015.


L’ECOSOC a élu la Côte d’Ivoire comme membre du Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population, où ce pays occupera un des trois sièges réservés à l’Afrique pour un mandant allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2015.  En l’absence d’autres candidats nominés, l’élection de quatre membres, dont deux représentant le Groupe des États d’Asie-Pacifique et deux celui des États d’Afrique a été reportée.


Enfin, la Colombie, El Salvador et l’Espagne ont été élus par acclamation au Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), pour un mandat de quatre ans prenant effet le 1er janvier 2013 et expirant le 31 décembre 2016.  L’élection de deux membres devant représenter l’Europe occidentale pour une période expirant le 31 décembre 2012, de deux autres devant représenter l’Europe orientale de la date d’aujourd’hui à celle du 31 décembre 2015, et d’un membre appelé à représenter l’Europe occidentale et autres États sur la même période, a été reportée à plus tard.   Quatre États devant représenter l’Europe occidentale et deux l’Europe orientale pour des mandats prenant effet le 1er janvier 2013 et expirant le 31 décembre 2016 seront également ultérieurement désignés. 


Après avoir procédé à ces élections, l’ECOSOC a examiné les questions figurant à son ordre du jour intitulées: « Questions économiques et environnementales » et « Cartographie ».  Les délégations ont à cet égard pris note du rapport de la dixième Conférence des Nations Unies sur la normalisation des noms géographiques, tenue du 31 juillet au 9 août 2012 au Siège des Nations Unies, à New York.  Ce document est publié sous la cote (E/CONF.101/144).


Prenant la parole en fin de séance, M. Fernandez Arias de l’Espagne a indiqué qu’il avait tenu, en tant que Facilitateur, des consultations officieuses avec les délégations pour préparer un projet de résolution établissant les liens appropriés entre le Comité consultatif juridique de l’ECOSOC et le Conseil d’administration de l’ONU-Femmes.  Il a précisé qu’en dépit des soutiens exprimés lors des consultations, il n’avait pas été possible de terminer les travaux et que les délégations avaient demandé que plus de temps leur soit accordé. 


Le Conseil économique et social des Nations Unies reprendra ses travaux le 23 janvier 2013 en vue de procéder à l’élection de son Président et des autres membres de son Bureau pour l’année 2013.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.