Conseil Économique et Social: l’ECOSOC tient des élections pour pourvoir aux sièges vacants dans certains de ses organes subsidiaires

26 novembre 2012
ECOSOC/6548

Conseil Économique et Social: l’ECOSOC tient des élections pour pourvoir aux sièges vacants dans certains de ses organes subsidiaires

26/11/2012
Conseil économique et social
ECOSOC/6548
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social

Reprise de la session de fond de 2012

52e séance – matin


CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL: L’ECOSOC TIENT DES ÉLECTIONS POUR POURVOIR

 AUX SIÈGES VACANTS DANS CERTAINS DE SES ORGANES SUBSIDIAIRES


Le Conseil économique et social adopte

cinq projets de texte, dont quatre projets de résolution et un projet de décision


Ce matin, le Conseil économique et social (ECOSOC) a tenu des élections en vue de pourvoir des sièges restés vacants dans certains de ses organes subsidiaires.  L’ECOSOC a également adopté cinq projets de texte relatifs entre autres, à la trente-cinquième session de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes.


Ainsi l’ECOSOC a retenu, par acclamation, la candidature du Sultanat au poste vacant à la Commission de la population et du développement pour un mandat prenant effet lors la première réunion de la quarante-septième session de la Commission en 2013 et expirant à la clôture de sa cinquantième session, en 2017.  Faute de candidats aux quatre autres postes vacants, l’ECOSOC a décidé de repousser les élections qui y ont trait (un poste pour les États d’Asie-Pacifique, 2 pour les États d’Afrique, et 1 pour les États d’Europe orientale), dont les mandats s’étendent sur les dates déjà mentionnées.


El Salvador a été élu par acclamation pour un mandat prenant effet ce jour et expirant à la clôture de la cinquante-quatrième session de la Commission du développement social, au titre du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.  En l’absence de candidats pour les postes vacants revenant à d’autres groupes régionaux, dont ceux d’Europe orientale, d’Europe occidentale et autres États et d’Asie-Pacifique, l’ECOSOC a décidé de reporter leur élection à une date ultérieure.


L’ECOSOC a également élu El Salvador au titre du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes au Comité du programme et de la coordination pour un mandat allant de janvier 2013 à décembre 2015.  Le Conseil a décidé de repousser l’élection des cinq autres membres de ce Conseil du fait de l’absence de candidatures déclarées.


L’un des trois postes vacants du Groupe des États d’Asie-Pacifique au Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population a été pourvu par acclamation par le Conseil qui y a élu le Bangladesh pour un mandat allant du 1er  janvier 2013 au 31 décembre 2015.  Le Danemark a également été élu par acclamation au titre des pays d’Europe occidentale pour un mandat s’étendant sur la même période.  En l’absence de candidats pour les autres postes à pourvoir et devant revenir aux Groupe des États d’Afrique et à celui des États d’Asie-Pacifique, les élections y afférentes ont été repoussées à une date ultérieure (3 membres pour les États du Groupe d’Afrique et 2 membres pour les États d’Asie-Pacifique).


En ce qui concerne les postes à pourvoir au Conseil de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida, l’Australie a été élue pour y remplacer le Canada pour un mandat allant de janvier 2013 à décembre 2014, ceci au titre des États d’Europe occidentale et autres États. 


Au titre du point relatif à la Coopération régionale, l’ECOSOC a adopté par consensus quatre projets de textes.


Aux termes du premier projet de résolution portant sur le lieu de la trente-cinquième session de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes(E/2012/L.34), l’ECOSOC approuverait la décision de la Commission de tenir sa trente-cinquième session au Pérou au premier semestre de 2014.


Par un autre projet de résolution portant sur la Création de la Conférence sur la science, l’innovation et les technologies de l’information et des communications de la Commission économique pour l’Amérique latine(E/2012/L.35), l’ECOSOC approuverait la création de la Conférence sur la science, l’innovation et les technologies de l’information et des communications de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes en tant qu’organe subsidiaire de la Commission, conformément à la résolution 672 (XXXIV) de la Commission.


Aux termes du projet de résolution relatif à la Dimension régionale du développement en Amérique latine et dans les Caraïbes (E/2012/L.36), l’ECOSOC approuveraitla résolution 674 (XXXIV) de la Commission économique pourl’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), en date du 31 août 2012, dans laquelle laCommission a demandé à sa Secrétaire exécutive de mettre en place au plus tôt lesmesures nécessaires pour relever efficacement les défis stratégiques résultant desdifférentes activités entreprises en vue de définir le programme de développementpour l’après-2015, à la lumière des besoins et des priorités de l’Amérique latine etdes Caraïbes, et de veiller à assurer, par le biais du Mécanisme régional decoordination et en consultation avec les autres organisations régionales et sous-régionales,la coordination stratégique de l’action menée par les organismes desNations Unies à l’échelle régionale pour soutenir les efforts d’intégration.


Par le projet de résolution sur la dimension régionale du développement en Amérique latine et dans les Caraïbes et relative aux incidences sur le budget-programme du projet de résolution E/2012/L.36 (E/2012/L.38) le Conseil économique  et social proposerait de modifier la structure de direction de la CEPALC pour pouvoir donner suite aux demandes formulées dans la résolution 674 (XXXIV), tendant à ce qu’un meilleur parti soit tiré des ressources humaines et financières disponibles pour aider les États Membres à mener à bien la phase finale de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et d’autres objectifs et à contribuer à l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015.  Le montant net des économies entraînées par les modifications proposées s’élèverait à 66 200 dollars pour l’année 2013.


Au titre des questions relatives à l’économie et à l’environnement, l’ECOSOC a également adopté un projet de décision relatif aux dates et lieu de la dixième session de la Conférence cartographique régionale des Nations Unies pour les Amériques (E/2012/L.37) par lequel le Conseil économique et social déciderait qu’elle se tiendra à New York du 19 au 23 août 2013.


L’ECOSOC a également pris note du rapport du Comité de haut niveau pour la coopération Sud-Sud* ainsi que de deux rapports du Secrétaire général respectivement relatifs à l’Examen quadriennal complet des activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies** et à l’Analyse du financement des activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies pour 2010***.


*(A/67/39)

** (E/2012/79)

*** (E/2012/80)


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.