Le Conseil économique et social élit M. Francisco Thoumi, de la Colombie, à l’Organe international de contrôle des stupéfiants

27 avril 2012
ECOSOC/6509

Le Conseil économique et social élit M. Francisco Thoumi, de la Colombie, à l’Organe international de contrôle des stupéfiants

27/04/2012
Conseil économique et social
ECOSOC/6509
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social

Reprise de la session d’organisation de 2012

11e séance – après-midi                                    

LE CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ÉLIT M. FRANCISCO THOUMI, DE LA COLOMBIE,

À L’ORGANE INTERNATIONAL DE CONTRÔLE DES STUPÉFIANTS

Le Conseil économique et social (ECOSOC) a élu, cet après-midi, M. Francisco Thoumi, de la Colombie, comme nouveau membre de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS).

M. Thoumi a été élu au second tour de scrutin, à l’issue d’un vote à bulletins secrets, avec 35 voix, contre 15 pour l’autre candidat, M. Carlos Maria Alvarez Vara, de l’Espagne.

Le nouvel élu occupera le poste devenu vacant à la suite de la démission de M. Camilo Uribe Granja, de la Colombie.

Son mandat, qui prend effet dès aujourd’hui, expirera le 1er  mars 2015.

L’Organe international de contrôle des stupéfiants, un des organes subsidiaires de l’ECOSOC, a été établi en 1968 par la Convention unique sur les stupéfiants de 1961.  Il est chargé de surveiller l'application des traités internationaux relatifs au contrôle des drogues.

L’ensemble de ses 13 membres sont élus par l’ECOSOC.  Trois membres ayant l’expérience de la médecine, de la pharmacologie ou de la pharmacie sont choisis sur une liste de personnes désignées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et 10 membres sur une liste de personnes désignées par les gouvernements.

La prochaine séance plénière de l’ECOSOC sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.