M. Ban Ki-moon, nomme le Chef du DAES, M. Wu Hongbo, Secrétaire général de la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement

27 novembre 2012
DEV/2969

M. Ban Ki-moon, nomme le Chef du DAES, M. Wu Hongbo, Secrétaire général de la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement

27/11/2012
Communiqué de presse
DEV/2969
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

M. BAN KI-MOON, NOMME LE CHEF DU DAES, M. WU HONGBO, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA TROISIÈME

CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES PETITS ÉTATS INSULAIRES EN DÉVELOPPEMENT

(Adapté de l’anglais)

Le 21 novembre 2012, Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé M. Wu Hongbo, Secrétaire général de la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement.  M. Wu est Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales.  En appuyant la Conférence, le Département des affaires économiques et sociales (DAES) travaillera en étroite collaboration avec leBureau du Haut-Représentant des Nations Unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement des Nations Unies, M. Gyan Chandra Acharya.

La Conférence, qui se tiendra à Apia, aux Samoa, en 2014 à une date qui reste à fixer, s’efforcera de renouveler l’engagement politique à répondre aux besoins et vulnérabilités spécifiques des petits États insulaires en développement, en se concentrant sur des actions pratiques et pragmatiques.  La Conférence, qui se basera sur le Programme d’action de la Barbade et la Stratégie de mise en œuvre de Maurice, s’est donnée pour objectif d’identifier les défis nouveaux et émergents et les chances de développement durable des petits États insulaires en développement, en particulier par le renforcement des partenariats entre ces pays et la communauté internationale.

La Conférence sera l’occasion d’examiner plus avant les préoccupations des petits États insulaires en développement s’agissant du développement durable, et ce, dans le cadre de l’élaboration de l’Agenda pour le développement post-2015, y compris les objectifs de développement durable.

Tirant parti des succès et des leçons apprises du récent processus Rio+20, M. Wu a offert le soutien total du DAES pour faire en sorte que la Conférence fasse une contribution concrète et significative au développement durable des petits États insulaires en développement.  Le DAES travaillera en coopération étroite avec le Bureau du Haut-Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement et d’autres départements des Nations Unies, les commissions régionales et le système des Nations Unies dans son ensemble, tout en mobilisant les organisations intergouvernementales pertinentes et les grands groupes.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.