Conférence de presse du Rédacteur du rapport du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), sur l'état de la population mondiale en 2012

14 novembre 2012
Conférence de presse

Conférence de presse du Rédacteur du rapport du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), sur l'état de la population mondiale en 2012

14/11/2012
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU RÉDACTEUR DU RAPPORT DU FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP), SUR L’ÉTAT DE LA POPULATION MONDIALE EN 2012

« Le droit à la planification familiale volontaire est un droit humain fondamental.  Et, en tant que tel, chacun doit y avoir accès », a déclaré M. Richard Kollodge, Rédacteur du rapport sur l’état de la population mondiale en 2012, publié par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), à l’occasion de la présentation dudit rapport ce matin au Siège de l’ONU à New York. 

« Malgré les promesses et les engagements pris par les États, de nombreux défis majeurs persistent », a-t-il poursuivi, chiffrant à 222 millions, « le nombre de femmes vivant dans les pays en développement qui sont encore privées de ce droit, y compris celui de déterminer librement le nombre d’enfants qu’elles souhaitent avoir ». 

Le rapport du FNUAP intitulé « Oui au choix, non au hasard » explique en quoi la planification familiale est un droit de la personne et ce que cela signifie au plan individuel aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés.  Il explore  également les progrès accomplis et met l’accent sur les inégalités dans le droit à la planification familiale. 

Les auteurs du rapport détaillent aussi les avantages sociaux et économiques d’une planification familiale fondée sur les droits.  Ainsi, selon le rapport, des investissements accrus dans la planification familiale feraient économiser aux pays en développement plus de 11 milliards de dollars par an.  « Des études universitaires très sérieuses ont démontré ces dernières années que les couples qui ont un enfant par choix ont des résultats plus probants que d’autres en termes de mortalité infantile, d’espérance de vie, de scolarisation ou de santé », a indiqué M. Kollodge. 

Chaque année depuis 1978, le FNUAP publie un rapport qui met en lumière les faits nouveaux intervenus dans le domaine de la population. 

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.