Conférence de presse de M. Agshin Mehdiyev, de l’Azerbaïdjan, Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai

3 mai 2012
Conférence de presse

Conférence de presse de M. Agshin Mehdiyev, de l’Azerbaïdjan, Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai

03/05/2012
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE M. AGSHIN MEHDIYEV, DE L’ARZERBAÏDJAN,

PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ POUR LE MOIS DE MAI

Le Représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès des Nations Unies, M. Agshin Mehdiyev, dont le pays assume la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU au cours du mois de mai 2012, a présenté cet après-midi, le programme de travail mensuel du Conseil, marqué, entre autres, ce mois, par le suivi des situations en Syrie et en Guinée-Bissau, ainsi que par l’examen des menaces contre la paix et la sécurité internationales résultant d’actes de terrorisme.

« C’est la première fois que l’Azerbaïdjan, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, en assume la présidence, et il s’agit d’une période historique pour mon pays », a souligné M. Mehdiyev au cours de la présentation à la presse du programme de travail pour le mois de mai.  S’agissant de la situation en Syrie, il a souligné que la présidence azerbaïdjanaise du Conseil s’attacherait à maintenir « une approche unanime », ainsi que le consensus « sur ce type de questions sensibles ». 

Durant le mois de mai, les membres du Conseil devraient tenir 12 séances plénières, dont l’une portera sur les menaces contre la paix et la sécurité internationales résultant d’actes de terrorisme.  Deux débats thématiques et une réunion sur le renouvellement du mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) font également partie des 12 réunions plénières prévues au cours du mois.

Hier, le Conseil de sécurité a, par ailleurs, adopté la résolution 2046 (2012) à propos de la situation entre le Soudan et le Soudan du Sud « dans l’espoir qu’elle puisse mettre un terme aux hostilités et faciliter les négociations sur les questions qui demeurent en suspens depuis l’accord de paix », a rappelé M. Mehdiyev.  Il a précisé qu’il était important que le Conseil ait pu aboutir à un engament fort de tous ses membres en faveur de cette résolution.

Le premier des deux débats thématiques, qui aura lieu le lundi 14 mai dans l’après-midi, portera sur la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK), a ensuite indiqué M. Mehdiyev.  Le second, qui se tiendra le lendemain, toujours dans l’après-midi, sera consacré à la Bosnie-Herzégovine.

Demain, vendredi 4 mai, le Conseil de sécurité examinera la question des menaces contre la paix et la sécurité internationales résultant d’actes de terrorisme.  M. Mehdiyev a précisé que cette réunion, qui sera présidée par le Président de la République d’Azerbaïdjan, M. Ilham Aliyev, a pour objectif de « réitérer l’importance du contre-terrorisme, de renforcer la coopération internationale et de renouveler les engagements pris en la matière ».  Les 15 membres du Conseil devraient aussi entendre un exposé du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, sur cette question.

« L’Azerbaïdjan a beaucoup souffert du terrorisme, qui a fait sur son sol des milliers de victimes dans les années 1990 », et il fait encore face de temps en temps à des tentatives d’actes terroristes sur son territoire », a expliqué M. Mehdiyev, ajoutant que sa délégation s’efforcerait d’amener les membres du Conseil à parvenir à l’élaboration d’une déclaration présidentielle à l’issue de la réunion de demain, mais qu’il ne pouvait pas, à ce stade, en prédire la rédaction.

En ce qui concerne la Syrie, les membres du Conseil de sécurité auront, les 8 et 30 mai, des consultations au sujet de la Mission de supervision des Nations Unies en République arabe syrienne (MISNUS).  Au cours de ces consultations, ils seront tenus informés sur l’état de la mise en œuvre des résolutions adoptées par le Conseil par l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la crise syrienne, M. Kofi Annan, et par le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous.

Le lundi 7 mai sera consacré à un exposé suivi de consultations sur le rétablissement de l’ordre constitutionnel en Guinée-Bissau, a indiqué le Président du Conseil de sécurité.  Le lendemain, les 15 membres du Conseil entendront un exposé de l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la mise en œuvre de la résolution 1559 (2004) sur le Liban, M. Terje Roed-Larsen.  

Le jeudi 10 mai, après avoir entendu les exposés des présidents de ses trois organes subsidiaires formant le dispositif de lutte contre le terrorisme de l’ONU, à savoir les Comités créés par les résolutions 1267 (1999), 1373 (2001) et 1540 (2004), les membres du Conseil de sécurité entendront, dans l’après-midi, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Ian Martin. 

La réunion sur le renouvellement du mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) est, quant à elle, prévue le 16 mai.

L’exposé mensuel du Secrétariat sur la question du Moyen-Orient est prévu  le 29 mai et pourrait être donné par le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. B. Lynn Pascoe, a indiqué M. Mehdiyev.

Le 31 mai, les membres du Conseil de sécurité se pencheront sur la prochaine visite qu’ils effectueront en Afrique de l’Ouest, et au cours de laquelle ils devraient se rendre au Libéria, en Côte d’Ivoire et en Sierra Leone, afin d’y évaluer la mise en œuvre des résolutions du Conseil.

En ce qui concerne la situation au Mali, M. Mehdiyev a indiqué que, pour l’instant, la question n’était pas inscrite dans le programme mensuel du Conseil de sécurité, mais qu’elle le serait en cas de nécessité. 

M. Mehdiyev a aussi précisé qu’il n’avait pas reçu d’instructions de la part de son gouvernement concernant une consultation éventuelle des membres du Conseil afin de placer la question du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan à l’ordre du jour du Conseil au courant du mois de mai. 

En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, M. Mehdiyev a été, à plusieurs reprises, interrogé, en sa qualité de Représentant permanent de l’Azerbaïdjan, sur la situation de la presse dans son pays.  Il a fait remarquer qu’il y existait un journal d’opposition, et que les journalistes « peuvent y écrire ce qu’ils veulent » et que « personne n’est emprisonnée en Azerbaïdjan du fait de ses opinions ou de sa profession de journaliste ». 

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.