Conférence de presse sur la présentation du « Guide » sur l’intégration, dans les accords de paix, de la lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits

9 mars 2012
Conférence de presse

Conférence de presse sur la présentation du « Guide » sur l’intégration, dans les accords de paix, de la lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits

09/03/2012
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LA PRÉSENTATION DU « GUIDE » SUR L’INTÉGRATION, DANS LES

ACCORDS DE PAIX, DE LA LUTTE CONTRE LA VIOLENCE SEXUELLE LIÉE AUX CONFLITS


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. B. Lynn Pascoe, et la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la violence sexuelle dans les conflits armés, Mme Margot Wallström, ont présenté aujourd’hui aux médias le « Guide » destiné à aider les Médiateurs de l’ONU à intégrer, dans les accords de cessez-le-feu et de paix, la lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits. 


Au cours d’une conférence de presse donnée au Siège de l’ONU à New York, M. Pascoe a estimé que le « Guide », produit par le Département des affaires politiques, « va transformer et professionnaliser davantage le travail des Médiateurs ».  Le Guide peut aussi servir, a-t-il ajouté, d’outil de travail et de formation pour les représentants des gouvernements, les acteurs de la société civile et ceux des ONG. 


Le « Guide » se justifie car comme l’ont montré les conflits au Libéria et en Bosnie-Herzégovine, la violence sexuelle reste vivace dans l’esprit des victimes, bien après la fin d’un conflit, a souligné Mme Margot Wallström.  


Les deux personnalités n’ont pas échappé à des questions sur la popularité étonnante de « Kony 2012 », le documentaire de l’ONG américaine « Invisible Children » qui relate les horreurs perpétrées par le mouvement rebelle, Armée de résistance du Seigneur (LRA), dirigé par Joseph Kony.  À ce jour, le documentaire a été consulté 50 millions de fois sur l’Internet et une mobilisation générale se crée pour l’arrestation de ce criminel de guerre qui est sous le coup d’un mandat d’arrêt lancé par la Cour pénale internationale (CPI). 


Justement, a répondu M. Pascoe, le « Guide » sera envoyé au Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA).  Après l’Ouganda, la LRA est créditée d’opérations en République centrafricaine, au Soudan et en République démocratique du Congo (RDC).


M. Pascoe a aussi été interpellé sur l’absence de femmes dans les équipes de médiation de l’ONU.  Il a d’abord rappelé que l’équipe qui se rend demain en Syrie compte une femme mais a reconnu que le Département des affaires politiques a le devoir de se servir du nouveau « Guide » pour améliorer la formation des médiateurs et intégrer de plus en plus de femmes.


Le « Guide » souligne que la violence sexuelle est l’une des formes de violence la plus utilisée contre les civils pendant les conflits armés.  Les femmes et les filles en sont les principales victimes, mais les hommes et les garçons sont aussi des cibles.


Ce « Guide » est le résultat d’un colloque de haut niveau auquel ont participé de nombreux médiateurs et experts.  Il entre dans les nombreuses initiatives que les Nations Unies ont lancées dans le domaine de la médiation. 


Le « Guide » a été officiellement lancé ce matin au cours d’une cérémonie organisée à la Mission permanente de l’Allemagne auprès des Nations Unies, en présence de M. B. Lynn Pascoe, de Mme Margot Wallström, de Mme Leymah Gbowee du Libéria, une des trois lauréates du prix Nobel de la paix de 2011, et de M. Ahmedou Ould-Abdallah, ancien Médiateur des Nations Unies.  Ce dernier participait d’ailleurs à la conférence de presse donnée aujourd’hui. 


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.