La Quatrième Commission fait siennes les « propositions, recommandations et conclusions » du Comité spécial des opérations de maintien de la paix

11 septembre 2012
CPSD/501

La Quatrième Commission fait siennes les « propositions, recommandations et conclusions » du Comité spécial des opérations de maintien de la paix

11/09/2012
Assemblée générale
CPSD/501
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Quatrième Commission

25e séance – matin

LA QUATRIÈME COMMISSION FAIT SIENNES LES « PROPOSITIONS, RECOMMANDATIONS ET CONCLUSIONS »

DU COMITÉ SPÉCIAL DES OPÉRATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX

La Quatrième Commission, chargée des questions politiques spéciales et de la décolonisation, a achevé ce matin ses travaux, en adoptant, sans vote, un projet de résolution* par lequel elle fait siennes les « propositions, recommandations et conclusions » du Comité spécial des opérations de maintien de la paix, détaillées en 223 paragraphes.

Le Comité spécial ou « Comité des 34 » a achevé ses travaux peu avant la réunion de la Quatrième Commission.  Les « propositions, recommandations et conclusions »** doivent désormais être soumises à l’Assemblée générale pour approbation avant la fin de cette soixante-sixième session, soit avant le 18 septembre 2012. 

Comme il l’avait fait un peu plus tôt dans la matinée devant le Comité spécial, le Rapporteur, M. Mohamed Sarwat Selim, de l’Égypte, a brièvement présenté aux délégations « les propositions, recommandations et conclusions ». 

La délégation de l’Union européenne a réitéré son regret qu’une des questions ayant retardé les travaux ait, à nouveau, été celle des remboursements aux pays fournisseurs de contingents.  Comme devant le Comité des 34, la représentante du Mexique a tout de suite tenu à souligner la nécessité de préciser à quel point les missions politiques spéciales ont un impact sur l’architecture du maintien de la paix et la sécurité internationales. 

Son homologue de l’Égypte, s’exprimant au nom du Mouvement des pays non alignés, a estimé que les méthodes de travail actuelles du Comité spécial ne lui permettaient pas de bien s’acquitter de sa tâche. 

Avant que la Quatrième Commission ne ferme ses portes, le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, M. Edmond Mulet, a félicité les États Membres d’avoir persévéré dans l’examen des « propositions, recommandations et conclusions » du Comité spécial.  Il a tenu à rappeler que le personnel des opérations de maintien de la paix travaillait sans relâche dans des conditions difficiles et que les questions relatives au maintien de la paix n’avaient jamais été simples. 

« Nous montons des opérations complexes au Darfour ou au Soudan du Sud.  Nous aidons le Timor-Leste et d’autres pays à se doter des institutions nécessaires au maintien de la paix.  Dans ce contexte, le Comité des 34 est un organe unique car il examine des questions qui ont une incidence sur votre personnel en uniforme qui œuvre dans le monde », a-t-il dit, appelant les États Membres à continuer à renforcer le partenariat mondial en faveur du maintien de la paix.

En début de séance, les membres du Comité ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001.

*A/C.4/66/L.18

**A/AC.121/2012/L.4 (à paraître en français) & AG/PKO/211

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.