Le Centre régional pour la paix et le désarmement de Lima aide les États des Caraïbes à renforcer la lutte contre le trafic d’armes à feu

17 avril 2012
CD/3343

Le Centre régional pour la paix et le désarmement de Lima aide les États des Caraïbes à renforcer la lutte contre le trafic d’armes à feu

17/4/2012
Communiqué de presse
CD/3343
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE CENTRE RÉGIONAL POUR LA PAIX ET LE DÉSARMEMENT DE LIMA AIDE LES ÉTATS

DES CARAÏBES À RENFORCER LA LUTTE CONTRE LE TRAFIC D’ARMES À FEU


(Adapté de l’anglais)


Le 16 avril, le Bureau des affaires du désarmement des Nations Unies organise, par le biais du Centre régional des Nations Unies pour la paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes de Lima, au Pérou, un stage de formation à la lutte contre le trafic illicite d’armes à feu.


Cette formation, qui dure jusqu’au 27 avril, s’adresse à plus d’une cinquantaine de fonctionnaires chargés de l’application de la loi ou issus du secteur de la sécurité de 12 États Membres de l’ONU situés dans la région des Caraïbes. 


Il s’agit d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Barbade, du Belize, de la Dominique, de la Grenade, du Guyana, de la Jamaïque, de Saint-Kitts-Et-Nevis, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-les Grenadines et de Trinité-et-Tobago.


Ce stage est organisé à Port-d’Espagne, avec le soutien du Gouvernement de Trinité-et-Tobago. 


Durant 10 jours, les cours interinstitutionnels sur la lutte contre le trafic illicite d’armes à feu, de munitions et d’explosifs seront, entre autres, axés sur les techniques d’enquête, de consignation ou de collecte de preuves lors des enquêtes sur le trafic illicite d’armes à feu; sur la gestion d’une scène de crime, ou sur les aspects plus pratiques des mesures de désarmement, comme la gestion et la destruction des stocks d’armes et de munitions.


Depuis 2004, le Centre régional des Nations Unies pour la paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes (UNLIREC) a formé plus de 3 000 fonctionnaires chargés de l’application de la loi en Amérique latine et dans les Caraïbes, aidant ainsi au renforcement des capacités des États de la région dans la lutte contre le trafic et la prolifération des armes à feu.


Ce cours s’inscrit dans le cadre d’un programme d’assistance fourni aux États des Caraïbes dans le domaine des armes à feu, qui a débuté en 2010 avec l’aide financière du Canada et des États-Unis.  Ce programme vise à mettre en œuvre les instruments internationaux et régionaux du désarmement tels que le Programme d’action des Nations Unies relatif aux armes légères et la Convention interaméricaine contre la fabrication et le trafic illicites d’armes à feu, de munitions, d’explosifs et d’autres matériels connexes (CIFTA).


Il existe trois centres régionaux du Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies: le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC), situé à Lomé, au Togo; le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Asie et dans le Pacifique (UNRCPD), localisé à Katmandou, au Népal; et le Centre régional des Nations Unies pour la paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes (UNLIREC), qui est à Lima, au Pérou.


Pour obtenir plus d’informations, veuillez consulter le site de l’UNLIREC (www.unlirec.org) ou contacter Mme Amanda Cowl, spécialiste des questions politiques, à l’adresse cowl@unlirec.org.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.