Le Séminaire régional pour le Pacifique du Comité de la décolonisation aura lieu à Quito, du 30 mai au 1er juin 2012

19 avril 2012
AG/COL/3231

Le Séminaire régional pour le Pacifique du Comité de la décolonisation aura lieu à Quito, du 30 mai au 1er juin 2012

19/04/2012
Assemblée générale
AG/COL/3231
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité spécial chargé d’étudier la situation

en ce qui concerne l’application de la Déclaration

sur l’octroi de l’indépendance aux pays

et aux peuples coloniaux

Session de 2012

2e séance – après-midi

LE SÉMINAIRE RÉGIONAL POUR LE PACIFIQUE DU COMITÉ DE LA DÉCOLONISATION AURA LIEU À QUITO, DU 30 MAI AU 1ER JUIN 2012

Le Comité spécial chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, aussi connu sous le nom de Comité des Vingt-Quatre, organisera son séminaire régional pour le Pacifique à Quito, en Équateur, du 30 mai au 1er  juin 2012.

Le Comité spécial a pris cette mesure, cet après-midi, lors d’une séance plénière, présidée par le représentant de Cuba, M. Léon González, en adoptant un document* contenant les directives et le règlement intérieur du séminaire régional de Quito. 

L’anglais et l’espagnol ont été retenus comme langues officielles de ce séminaire régional pour le Pacifique, qui s’inscrit en droite ligne de la mise en œuvre de la troisième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme (2011-2020), que l’Assemblée générale a déclarée l’année dernière. 

Par ailleurs, au cours de ce séminaire, le Comité spécial va, comme de coutume, célébrer la semaine de solidarité avec les peuples des territoires non autonomes.

Le Séminaire de Quito permettra au Comité spécial d’obtenir les vues des représentants des territoires non autonomes, d’experts, de membres de la société civile et d’autres parties prenantes dans le processus de décolonisation.  Ces points de vue pourraient aider le Comité à déterminer les politiques et les modalités pratiques qui peuvent être retenues dans le processus de décolonisation des Nations Unies.

Les vues exposées par les participants serviront de base à un examen plus approfondi auquel le Comité spécial procédera à sa session de fond, qui se tiendra à New York du 11 au 22 juin prochain, en vue de soumettre à l’Assemblée générale des propositions concernant la réalisation des objectifs de la troisième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme.

Le Président du Comité spécial, M. Francisco Carrión-Mena (Équateur), assurera la présidence du Séminaire.  Participeront en outre à cette rencontre sept autres membres du Comité spécial, dont les trois Vice-Présidents (Cuba, République arabe syrienne et Sierra Leone). 

Les quatre autres membres du Comité spécial qui prendront part au Séminaire régional seront choisis selon un principe de rotation au sein des groupes régionaux.  La Fédération de Russie, qui est le seul pays d’Europe de l’Est, représentera cette région.  Le Nicaragua a également été désigné pour représenter le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.  Le Groupe des États d’Afrique et celui d’Asie et du Pacifique n’ont pas encore désigné leur représentant. 

Les délégations de groupes régionaux, d’États Membres des Nations Unies, y compris des puissances administrantes, et des représentants de territoires non autonomes ainsi que des représentants de la société civile et des experts seront également conviés au Séminaire régional du Pacifique.

Depuis les années 1990, le « Comité spécial des Vingt-Quatre » organise des séminaires régionaux alternativement dans les régions des Caraïbes et du Pacifique, afin de prendre note des progrès effectués dans la mise en place du Plan d'action pour la Décennie internationale de l'élimination du colonialisme.

L’Assemblée générale a proclamé en 1990 la première Décennie internationale de l’élimination du colonialisme qui s'accompagnait d’un Plan d’action.  L'année 2010 a marqué le cinquantième anniversaire de la Déclaration et a coïncidé avec la fin de la seconde Décennie internationale.  L’année dernière, l'Assemblée générale a proclamé 2011-2020 comme la troisième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme.

*A/AC.109/2012/17

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.