L’Assemblée générale élit trois juges au Tribunal du contentieux administratif des Nations Unies

16 avril 2012
AG/11227

L’Assemblée générale élit trois juges au Tribunal du contentieux administratif des Nations Unies

16/04/2012
Communiqué de presse
AG/11227
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                         

Soixante-sixième session                                   

105e séance plénière - matin

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLIT TROIS JUGES AU TRIBUNAL DU CONTENTIEUX ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES

Après avoir observé une minute de silence à la mémoire de Bingu wa Mutharika, feu le Président du Malawi, l’Assemblée générale a réélu ce matin la juge Memooda Ebrahim-Carstens, du Botswana, et le juge Goolam Hoosen Kader Meeran, du Royaume-Uni, au Tribunal du contentieux administratif des Nations Unies pour un mandat de sept ans.  Elle a également élu la juge ad litem Alessandra Greceanu, de la Roumanie, qui y siègera pour un mandat d’un an.

L’Assemblée a aussi prorogé jusqu’au 31 décembre 2012, les mandats des juges ad litem Jean-François Cousin, de la France, et Nkemdilim Amelia Izuako, du Nigéria.

En début de séance, l’Assemblée a observé une minute de silence à la mémoire du Président du Malawi, Bingu wa Mutharika, décédé le 5 avril 2012 d’une crise cardiaque.  Il avait accédé à la présidence en 2004.

Les États-Unis, en tant que pays hôte, et les représentants des grands groupes régionaux, Algérie, Mongolie, Bulgarie, Guatemala et Suède, ont tous souligné l’engagement de Bingu wa Mutharika en faveur de la sécurité alimentaire, lorsqu’il était à la présidence de l’Union africaine.  Le créateur de la stratégie « Corbeille de nourriture de l’Afrique » a été salué pour son « audace » politique et sa sensibilité aux problèmes des jeunes.

Le représentant du Malawi a souligné que depuis le 7 avril, son pays est dirigé par Joyce Banda, la première femme à assumer des fonctions présidentielles dans le pays, et la deuxième sur le continent africain.  Nous en sommes très fiers, a-t-il affirmé.

Élue avec 135 voix, la juge Memooda Ebrahim-Carstens, du Botswana, qui siègera au Tribunal à temps plein, disputait son poste à Danielle Grenier, du Canada, qui n’a obtenu que 33 voix.  La majorité des deux tiers requise était de 85 voix.

Le juge Goolam Hoosen Kader Meeran, du Royaume-Uni, a récolté 93 voix, contre 69 voix pour Jean-François Cousin, de la France.  Il siègera au Tribunal à temps partiel.  La majorité des deux tiers requise était de 82 voix.

Les mandats actuels des juges Ebrahim-Carstens et Meeran arrivent à terme le 30 juin 2012.

La juge ad litem Alessandra Greceanu, élue avec 103 voix, remplacera la juge Marilyn Kamam qui avait choisi de ne pas demander la prorogation de son mandat.  Elle siégera au Tribunal pendant une période d’un an.

Elle disputait ce poste là aussi à Danielle Grenier, du Canada, qui n’a obtenu que 60 voix.  La majorité des deux tiers requise était de 82 voix.

La prochaine réunion de l’Assemblée générale sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.