M. Ban Ki-moon salue les trois lauréates du prix Nobel de la paix et souligne le « rôle essentiel » des femmes pour faire avancer la paix et la sécurité

7 octobre 2011
SG/SM/13861

M. Ban Ki-moon salue les trois lauréates du prix Nobel de la paix et souligne le « rôle essentiel » des femmes pour faire avancer la paix et la sécurité

07/10/2011
Secrétaire général
SG/SM/13861
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

M. BAN KI-MOON SALUE LES TROIS LAURÉATES DU PRIX NOBEL DE LA PAIX ET SOULIGNE

LE « RÔLE ESSENTIEL » DES FEMMES POUR FAIRE AVANCER LA PAIX ET LA SÉCURITÉ

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le prix Nobel de la paix 2011 honore trois femmes exemplaires d’un courage, d’une force et d’un engagement sans pareil: la Présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf et les militantes sociales Tawakkul Karman, du Yémen, et Leymah Gbowee, du Libéria.

Par cette décision, le Comité norvégien du Nobel adresse un message clair: les femmes comptent pour la paix.  Il témoigne de la puissance de l’esprit humain et souligne un principe fondamental de la Charte des Nations Unies: le rôle essentiel que jouent les femmes pour faire avancer la paix et la sécurité, le développement et les droits de l’homme.

De par le monde, nous avons conscience du fait que les femmes sont la clef de voûte de la famille et des communautés.  Elles assurent dans une très large mesure l’éducation, les soins de santé et les liens de notre tissu social.

À travers l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et au-delà, nous entendons les voix des femmes réclamer justice et démocratie.

Comme l’atteste ce prix, elles occupent de plus en plus le rôle de leadership qui aurait dû leur revenir depuis longtemps en tant qu’actrices économiques, militantes politiques ou décisionnaires sur les plans local, national et même international.

Aujourd’hui, nous saluons ces trois dirigeantes remarquables, et nous, les Nations Unies, réaffirmons notre détermination à faire avancer la cause des femmes à travers tout l’éventail de nos activités.  C’est pour cette raison que nous avons créé une nouvelle agence dynamique de l’ONU, ONU-Femmes, pour mener ce changement.  L’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit et la pleine inclusion des femmes dans la consolidation de la paix et la démocratie n’est pas une option.  C’est une nécessité pour bâtir un avenir meilleur pour tous les peuples du monde.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.