Conférence de presse mensuelle du Secrétaire général: Ban Ki-moon annonce sa candidature à un second mandat

6 juin 2011
SG/SM/13622

Conférence de presse mensuelle du Secrétaire général: Ban Ki-moon annonce sa candidature à un second mandat

6/6/2011
Secrétaire général
SG/SM/13622
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE MENSUELLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL: BAN KI-MOON ANNONCE

SA CANDIDATURE À UN SECOND MANDAT

Le Secrétaire général des Nations Unis a annoncé aujourd’hui qu’il brigue un second mandat.  Au cours de la conférence de presse mensuelle qu’il a donnée ce matin, M. Ban Ki-moon, qui vient d’assister à l’investiture du nouveau Président nigérian, au Sommet du G-8 et au cent-cinquantième anniversaire de l’unification italienne, a aussi parlé du « printemps arabe » et d’Abyei dans le sud du Soudan.

« J’ai envoyé ce matin une lettre à l’Assemblée générale et au Conseil de sécurité pour présenter humblement ma candidature à un second mandat », a annoncé le Secrétaire général dont le mandat actuel expire le 31 décembre de cette année.

Si j’obtiens l’appui des États Membres, je serai profondément « honoré » de continuer à servir l’ONU, a ajouté M. Ban qui a esquissé non sans « fierté » un premier bilan de ces quatre ans et demi aux commandes du Secrétariat de l’ONU. 

M. Ban a rappelé qu’il a réussi à faire inscrire la question du changement climatique à la tête de l’agenda international.  Il s’est enorgueilli de la réaction de l’ONU face aux catastrophes humanitaires au Myanmar, en Haïti et au Pakistan.

Il s’est attardé sur « les graines de la paix » qui ont été semées au Soudan, en Somalie, en République démocratique du Congo (RDC) et en Côte d’Ivoire.  Il a souligné le message « clair et sans ambiguïté » que l’ONU a envoyé sur les évènements liés au « printemps arabe ».

S’agissant de la Libye, il a annoncé aujourd’hui que son Envoyé spécial, M. Abdel-Elah Mohamed Al-Khatib sera demain à Tripoli et à Bengazi.  Il devrait aussi participer, le 9 juin aux Émirats arabes unis, à la réunion du Groupe de contact.

Le Secrétaire général a qualifié la situation au Yémen de « profondément préoccupante » et a dit être particulièrement préoccupé par les informations selon lesquelles des enfants auraient été torturés et tués en Syrie.

M. Ban Ki-moon a aussi jugé inacceptable la situation à Abyei.  Le Sud-Soudan accédant à l’indépendance le 9 juillet prochain, toutes les questions en suspens auraient déjà dues être réglées, s’est-il impatienté en appelant les parties à un dialogue « sérieux ».

Pour les mois à venir, le Secrétaire général a dit son intention de partager ses vues avec les États Membres et toute la famille des Nations Unies.  Il a énuméré ses priorités, en citant d’abord le désarmement et la non-prolifération nucléaires dont une Réunion de haut niveau, le 22 septembre, à New York, sur la sécurité et la sûreté nucléaires. 

M. Ban a aussi appelé à des efforts plus soutenus pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et réduire de 50% d’ici à 2050 les émissions de gaz à effet de serre.

Si je suis réélu, a-t-il promis, je n’épargnerais aucun effort en la matière car c’est la chose la plus importante pour les êtres humains », a déclaré le Secrétaire général, en faisant référence à la Conférence sur l’environnement et le développement prévue pour 2012 au Brésil (Rio+20).

Il n’y a, selon lui, qu’une solution aux défis de demain, c’est de commencer le travail aujourd’hui en promouvant le développement durable, en appuyant la démocratie, en faisant avancer les droits de l’homme et la justice internationale, en nourrissant ceux qui ont faim et en extirpant les personnes de la pauvreté.

Sur le plan interne, le Secrétaire général a dit vouloir poursuivre ses efforts pour faire de l’ONU une organisation plus transparente, plus comptable de ses actes, plus efficace et plus orientée vers les résultats.  Il a rappelé, à ce titre, qu’il vient de mettre sur pied une équipe de gestion du changement chargée d’adapter les pratiques de l’ONU aux normes les plus strictes possibles.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.