Journée mondiale sans tabac: M. Ban Ki-moon appelle à la ratification universelle de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac

24 mai 2011
SG/SM/13595-OBV/996

Journée mondiale sans tabac: M. Ban Ki-moon appelle à la ratification universelle de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac

24/05/2011
Secrétaire général
SG/SM/13595 OBV/996
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

JOURNÉE MONDIALE SANS TABAC: M. BAN KI-MOON APPELLE À LA RATIFICATION UNIVERSELLE DE LA CONVENTION-CADRE

DE L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ POUR LA LUTTE ANTITABAC

On trouvera, ci-après, le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, le 31 mai:

La célébration, cette année, de la Journée mondiale sans tabac coïncide avec les préparatifs de la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles, qui se tiendra en septembre.  En jugulant le tabagisme, nous pourrons considérablement réduire beaucoup de maux chroniques, tels que le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Le tabac, qui crée une forte accoutumance, a fait environ 100 millions de morts au XXe siècle et pourrait en faire 1 milliard de plus en ce siècle, si nous n’agissons pas.

Le meilleur outil dont nous disposons dans notre arsenal est la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac.  Depuis qu’elle a été ouverte à la signature, en 2003, plus de 170 pays y sont devenus parties, ce qui en fait l’un des traités les plus rapidement adoptés dans l’histoire de l’ONU.

Réduire la demande au moyen d’une augmentation des prix et des taxes, restreindre la publicité et le parrainage, apposer des mises en garde sur les conditionnements, interdire la vente de tabac aux mineurs: telles sont les dispositions du traité auxquelles recourent les pays pour protéger leurs citoyens, faisant clairement comprendre que le tabagisme appauvrit, sur les plans tant sanitaire qu’économique.

La défense globale offerte par le traité contre les tactiques des grandes compagnies comprend l’adoption de mesures visant à réduire le commerce illicite des produits du tabac, la prise en compte des questions de responsabilité, l’aide à des cultures de remplacement qui soient viables sur le plan économique et la mise des politiques de santé publique à l’abri des pressions.

La Convention-cadre s’avère clairement efficace pour ce qui est de protéger la santé des habitants de tous les pays qui l’ont adoptée et la font respecter. Comme l’indiquent les rapports présentés par les États parties, le chemin à parcourir est toutefois encore bien long.  J’exhorte toutes les Parties à s’acquitter pleinement des obligations qui leur incombent en vertu du traité et appelle les rares pays qui ne l’ont pas encore fait à y accéder.  Ensemble, nous pourrons mettre un terme à l’épidémie de tabagisme et aux nombreux problèmes qu’elle entraîne.

En cette Journée mondiale sans tabac, efforçons-nous d’obtenir des progrès pour réduire le taux de mortalité lié au tabagisme et relancer la bataille contre les autres maladies non transmissibles, de manière à créer un monde plus sain pour tous.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.