Le Secrétaire général est choqué par les tirs de mortiers lancés sur un marché d’Abidjan

18 mars 2011
SG/SM/13458-AFR/2145

Le Secrétaire général est choqué par les tirs de mortiers lancés sur un marché d’Abidjan

18/03/2011
Secrétaire général
SG/SM/13458 AFR/2145
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST CHOQUÉ PAR LES TIRS DE MORTIERS LANCÉS SUR UN MARCHÉ D’ABIDJAN

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général est choqué par les tirs de mortiers, qui auraient été initiés à partir d’un camp militaire des forces loyales à M. Gbagbo, sur le marché du quartier d’Abobo à Abidjan le 18 mars.  Ces tirs ont entraîné la mort d’au moins 25 civils et ont blessé plus de 40 autres personnes.

Une patrouille ainsi que des enquêteurs des droits de l’homme de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) se sont rendus sur les lieux et ont pu confirmer que six obus tirés sur le marché ont causé ces décès.  Le Secrétaire général condamne cette attaque ainsi que la montée de la violence à Abidjan et dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.  Il met en garde les parties ivoiriennes concernées afin que cessent sans plus tarder les violences et autres violations des droits de l’homme.

Le Secrétaire général prie instamment le Conseil de sécurité de prendre des mesures supplémentaires envers les individus ivoiriens qui incitent, orchestrent ou exécutent des actes de violence.  L’ONUCI continuera à enquêter et à documenter toutes les violations des droits de l’homme ainsi qu’à prendre les mesures nécessaires pour protéger la population civile.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.