Le Secrétaire général nomme M. Mariano Fernandez, du Chili, comme Représentant spécial et chef de la Mission de stabilisation en Haïti (MINUSTAH)

16 mai 2011
SG/A/1293-BIO/4290-PKO/269

Le Secrétaire général nomme M. Mariano Fernandez, du Chili, comme Représentant spécial et chef de la Mission de stabilisation en Haïti (MINUSTAH)

16/05/2011
Secrétaire général
SG/A/1293 BIO/4290 PKO/269
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME M. MARIANO FERNANDEZ, DU CHILI, COMME REPRÉSENTANT SPÉCIAL ET CHEF DE LA MISSION DE STABILISATION EN HAITI (MINUSTAH )

Le Secrétaire général des Nations Unies a annoncé aujourd’hui qu’il nommait M. Mariano Fernandez du Chili au poste de Représentant spécial et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

M. Fernandez succède à M. Edmond Mulet, du Guatemala, qui avait assumé cette fonction au lendemain du tremblement de terre qui avait frappé Haïti.  M. Mulet terminera son mandat le 31 mai 2011.  Le Secrétaire général lui exprime sa profonde gratitude pour la contribution importante qu’il a fournie aux efforts des Nations Unies en Haïti et pour son leadership remarquable de la MINUSTAH.  M. Mulet a assuré un soutien et un dévouement inestimable non seulement à la famille des Nations Unies sur place, mais également au peuple et au Gouvernement d’Haïti et à toute la communauté internationale.

M. Fernandez apporte à ce poste près de quarante ans d’expérience au sein du Ministère des affaires étrangères du Chili.  Ministre des affaires étrangères de 2009 à 2010, M. Fernandez était auparavant Ambassadeur du Chili aux États-Unis de 2006 à 2009, au Royaume-Uni de 2002 à 2006, en Espagne de 2000 à 2002, en Italie de 1992 à 1994 et à la mission du Chili auprès de l’Union européenne entre 1990 et 1992.  De 1994 à 2000, M. Fernandez était Secrétaire adjoint aux affaires étrangères du Chili.  De 2003 à 2007, il a également assumé les fonctions de Commissaire du Chili à la Commission baleinière internationale.

Par ailleurs, M. Fernandez a été membre du Conseil d’administration de Radio Cooperativa; Vice-Président de l’Institut italo-latino-américain (ILAI) (1992 à 1994) et Président de l’Institut euro-latino-américain (IRELA) (1992 à 1994).  Entre 1974 et 1982, pendant la dictature militaire au Chili, M. Fernandez vivait en exil en Allemagne où il travaillait comme secrétaire de rédaction pour le magazine Development and Coopération, l’agence de presse IPS Dritte Welt Nachrichten et le Handbook of Development Assistance. De retour au Chili, M. Fernandez a travaillé comme chercheur et membre du Comité exécutif du Centre d’études sur le développement (CED), de 1982 à 1990.

M. Fernandez est diplômé en droit de l’Université catholique de Santiago au Chili et en méthodes de recherches en sciences sociales de l’Université de Bonn, en Allemagne.

Né en 1945 à Santiago, M. Fernandez est marié et père de trois enfants.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.