Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation à Abyei

4 novembre 2011
SC/10436-AFR/2276

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation à Abyei

4/11/2011
Conseil de sécurité
SC/10436 AFR/2276
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION À ABYEI

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. José Filipe Moraes Cabral (Portugal), sur la situation à Abyei:

Les 6 et 11 octobre 2011, les membres du Conseil ont entendu un exposé du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, sur la situation à Abyei, et notamment des recommandations relatives à l’extension du mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA).

Les membres du Conseil de sécurité ont salué le déploiement rapide de la FISNUA et l’assistance fournie par le Gouvernement éthiopien, qui a permis de procéder à des patrouilles régulières depuis le 23 août.  Ils ont encouragé la FISNUA à renforcer ses patrouilles et sa mobilité aérienne et ont demandé que des rapports continuent d’être soumis au Conseil de sécurité.

Les membres du Conseil de sécurité ont déploré le fait que les Forces armées soudanaises et l’Armée populaire de libération du Soudan n’aient pas retiré leurs forces de la zone d’Abyei en application de l’accord du 20 juin sur les arrangements provisoires pour l’administration et la sécurité de la zone d’Abyei (S/2011/384) et de la décision du 8 septembre du Comité mixte de contrôle de la zone d’Abyei (S/2011/593).  Les membres du Conseil de sécurité ont souligné qu’il n’y avait pas de conditions préalables à l’application des accords signés par les parties, y compris en ce qui concerne le retrait des forces.  Ils ont fait valoir que les deux parties devaient se conformer à l’esprit et à la lettre des accords susmentionnés et les ont appelées à retirer immédiatement et sans conditions préalables toutes les forces dont elles disposeraient encore dans la zone d’Abyei.

Les membres du Conseil de sécurité ont également appelé les deux parties à mener à bien la mise en place de l’Administration et du Service de police de la zone d’Abyei et à veiller à ce que le Comité mixte de contrôle de la zone d’Abyei continue de se réunir régulièrement.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé que le Gouvernement du Soudan et le Gouvernement du Soudan du Sud devaient coopérer pleinement avec la FISNUA.  Ils ont appelé le Gouvernement du Soudan à faciliter le déploiement de la FISNUA en délivrant des visas au personnel de la Force et en octroyant dans les délais les autorisations de vol et se sont félicités de la récente délivrance de visas au personnel d’appui de la FISNUA.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné que les deux parties devaient faciliter d’urgence le retour en toute sécurité des personnes déplacées et assurer l’accès sans entrave du personnel humanitaire à la zone.  Ils ont insisté sur la nécessité d’assurer, en coopération et dans de bonnes conditions de sécurité, les mouvements migratoires.

Les membres du Conseil de sécurité se sont déclarés disposés à envisager de nouvelles missions pour la FISNUA à l’appui de l’accord du 30 juillet sur la Mission d’appui à la surveillance de la frontière (S/2011/510) et, à cet égard, ont réaffirmé combien il importait que toutes les parties honorent les engagements auxquels elles avaient déjà souscrit dans le cadre des accords susmentionnés.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné l’importance et l’urgence qu’il y avait à ce que les parties à l’Accord de paix global, à la faveur notamment des négociations qu’elles mènent sous les auspices du Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l’Union africaine et de son président, M. Thabo Mbeki, résolvent pacifiquement tous les problèmes de l’Accord de paix encore en suspens, y compris le statut définitif d’Abyei.  À cet égard, les membres du Conseil ont salué la réunion qu’ont tenue les Présidents du Soudan et du Soudan du Sud le 9 octobre et qui témoigne de leur volonté d’instaurer de bonnes relations de voisinage et d’appliquer intégralement les accords qu’ils ont conclus sur les arrangements provisoires concernant Abyei.  Ils ont exhorté les deux Gouvernements à maintenir cette concertation, notamment par le biais de réunions régulières du Mécanisme conjoint pour les questions politiques et la sécurité, qui devraient permettre de réaliser des progrès concrets.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.