Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation au Yémen

26 septembre 2011
SC/10394

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation au Yémen

26/09/2011
Conseil de sécurité
SC/10394
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION AU YÉMEN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Nawaf Salam (Liban), sur la situation au Yémen:


Vu l’aggravation des tensions et la persistance de la violence au Yémen, les membres du Conseil de sécurité ont demandé instamment à toutes les parties de renoncer à la violence, notamment à la violence dirigée contre des civils pacifiques et sans armes, pendant la période suivant le retour au pays du Président Saleh, le 23 septembre 2011, et de faire preuve de la plus grande retenue possible.  Ils ont demandé à toutes les parties d’avancer, d’urgence, dans un processus de transition politique ouvert, ordonné et mené par les Yéménites, qui réponde aux besoins et aux aspirations du peuple yéménite, qui souhaite le changement.  Ils ont aussi demandé à toutes les parties de respecter les obligations que leur impose le droit international applicable.


Les membres du Conseil se sont dits gravement préoccupés de constater que la situation économique et humanitaire du Yémen continuait de se détériorer fortement.  De même, la dégradation de la situation sur le plan de la sécurité les préoccupe énormément, y compris la menace que pose Al-Qaida dans certaines régions du pays.


Les membres du Conseil ont vivement engagé les parties à assurer l’accès des secours humanitaires, se sont inquiétés des pénuries de plus en plus fréquentes de produits de première nécessité et ont prié instamment toutes les parties de ne pas s’en prendre aux infrastructures vitales.


Les membres du Conseil se sont félicités que le Secrétaire général et le Conseil de coopération du Golfe continuent d’exercer leurs bons offices.  Ils attendent avec intérêt le point de la situation que doit faire le Conseiller spécial Djamal Benomar à son retour de Sanaa.  Ils sont convenus de continuer de suivre activement l’évolution de la situation au Yémen sur le plan de la sécurité, sur le plan politique et sur le plan humain.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.