Conférence d’annonces de contributions 2011: une vingtaine d’États membres promettent environ 265 millions de dollars aux activités de développement de l’ONU

8 novembre 2011
DEV/2920

Conférence d’annonces de contributions 2011: une vingtaine d’États membres promettent environ 265 millions de dollars aux activités de développement de l’ONU

08/11/2011
Assemblée générale
DEV/2920
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                        

Conférence des Nations Unies de 2011

pour les annonces de contributions

aux activités de développement

1re séance - matin

CONFÉRENCE D’ANNONCES DE CONTRIBUTIONS 2011: UNE VINGTAINE D’ÉTATS MEMBRES PROMETTENT ENVIRON 265 MILLIONS DE DOLLARS AUX ACTIVITÉS DE DÉVELOPPEMENT DE L’ONU

Une vingtaine d’États Membres se sont engagés ce matin à verser environ 265 millions de dollars au cours de la Conférence des Nations Unies, de 2011, pour les annonces de contributions aux activités de développement.  La Conférence, qui s’est tenue au Siège de l’ONU à New York, s’est ouverte par l’élection de son Bureau.  M. Kazuo Kodama, du Japon, a été élu Président, tandis qu’un poste de Vice-Président a été attribué à M. Jim McLay, de la Nouvelle-Zélande.

La plupart des donateurs ont détaillé leur soutien financier par activité opérationnelle des Nations Unies (voir liste ci-après), tandis que d’autres États Membres ont fait part d’une évaluation globale de leurs dons.  À cet égard, la Chine a indiqué qu’elle versait 16 millions de dollars et la Finlande, 142 millions de dollars.  En outre, les représentants de l’Algérie, de l’Australie, du Japon, d’Israël et de la République tchèque ont indiqué que leurs pays continueraient de soutenir les activités opérationnelles de développement du système de l’ONU pour des montants qui seront communiqués ultérieurement. 

Dans ses remarques d’introduction, M. Navid Hanif, Directeur en charge de la coordination au Conseil économique et social (ECOSOC), a souligné que les pays pauvres sont de plus en plus tributaires de l’aide publique au développement (APD).  En 2010, les donateurs ont énormément contribué en faveur du développement, a-t-il reconnu, avec un montant record d’APD de 129 milliards de dollars.  Mais la crise économique et l’austérité budgétaire en vigueur dans les pays développés rendent peu probable que l’objectif de 300 milliards de dollars d’APD à atteindre en 2015, qui représenterait un niveau d’APD équivalent à 0,7% du produit intérieur brut (PIB) des pays industrialisés, sera atteint.  Dans ce contexte, M. Hanif a déclaré qu’il est nécessaire de repenser l’aide au développement via le système des Nations Unies, car il faut continuer d’aider les pays qui sont dans le besoin à réagir aux chocs et les aider en comprenant mieux leurs besoins. 

M. Hanif a par ailleurs noté que les tendances de financement ont été très encourageantes en 2010, avec des contributions aux activités opérationnelles de développement atteignant un chiffre allant de 23 à 23,5 milliards de dollars.  Toutefois, les aides au développement sont de moins en moins prévisibles, a-t-il relevé, à cause du contexte de crise économique mondiale.  Dans ce contexte, les gouvernements et les Nations Unies s’efforcent de mieux utiliser les ressources disponibles pour œuvrer pour le développement, a précisé M. Hanif.  Il a rappelé que, l’an dernier, 21 pays avaient promis 470 millions de dollars d’aide pour les activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies.  La moitié de ces engagements sont venus de pays en développement, a-t-il noté.  Il a aussi parlé de la situation de certains programmes spécifiques des Nations Unies, comme ONU-Femmes, qui ont rejoint la Conférence l’an dernier: au 1er novembre 2011, 101 États Membres ont promis des aides à ONU-Femmes pour un total qui s’élevait à 130 millions de dollars, là où 150 millions avaient été initialement promis.  M. Hanif a aussi cité le PNUD, qui devrait recevoir des contributions d’environ un milliard de dollars en 2011, ce qui est sensiblement inférieur à l’objectif annuel établi par le PNUD lui-même.  Concernant l’UNICEF, M. Hanif s’est dit préoccupé par la baisse du ratio des ressources de base rapportées aux recettes totales.  

Le Président de la Conférence d’annonces de contributions de 2011, M. Kodama, a pour sa part fait valoir que les contributions des États Membres sont essentielles pour permettre la continuité des activités d’aide au développement du système de l’ONU, surtout dans le contexte de crise économique mondiale actuel.  Cette crise est très préoccupante, car elle met en péril les engagements des États Membres à un moment où les pays pauvres en ont le plus besoin.  S’adressant aux délégations, il a fait remarquer que si nous faisons face à des mesures d’austérité dans divers pays au niveau national, il va falloir cependant convaincre chacun de ces pays, de l’importance cruciale que revêtent les activités opérationnelles de développement pour que celles-ci ne soient pas sacrifiées à l’autel de la rigueur.

Les représentants de l’UNICEF, du PNUD, du FNUAP et d’ONU-Femmes ont exprimé leur reconnaissance aux donateurs et les ont appelés à assurer un soutien continu à ces programmes, car leur succès en dépend.  Mme Afshan Khan, de l’UNICEF, a indiqué que les contributions promises à l’UNICEF seront utiles à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en 2012 dans plus de 150 pays.  M. Heimo Laakkonen, du FNUAP, a pour sa part rappelé que le monde compte désormais 7 milliards d’habitants, et que les besoins en services de reproduction et de planification familiale sont de plus en plus nombreux et nécessaires, notamment dans les pays en développement.

Des intervenants ont rappelé que le Secrétaire général gardera ouverte jusqu’au 30 juin 2012 la liste des contributions volontaires supplémentaires aux activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies.  Les délégations ont par ailleurs adopté le projet de rapport(*) de la Conférence d’annonces de contributions qui leur était présenté par le Secrétariat.

Contributions aux activités opérationnelles des agences, fonds et programmes de l’ONU annoncées par des États Membres, en dollars américains (USD):

Bangladesh

USD 492 560

PNUD

400 000

Bureau local PNUD

14 407

UNICEF

34 000

FNUAP

25 000

Bureau local du FNUAP

3 000

PNUE

653

UNV

1 000

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

1 000

Fonds des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud

1 000

ONU-Femmes

10 500

Fonds de Nations Unies pour les victimes de trafic humain

2 000

Thaïlande

USD 1 699 498

PNUD

865 112

Bureau local

509 927

UNICEF

112 500

Bureau local

66 830

FNUAP

96 000

PNUCID

30 000

ONU-Femmes

13 000

FENU

2 500

UNITAR

2 000

UNV

1 629

Singapour

USD 505 000

PNUD

300 000

UNICEF

50 000

ONU-Femmes

50 000

OCHA

20 000

HCR

10 000

FNUAP

5 000

PNUCID

5 000

PNUE

50 000

Fonds d’affectation spéciale pour les mers d’Asie de l’Est

10 000

Compte du G-77 pour la coopération économique

5 000

Finlande

USD 142 000 000

FNUAP

39 980 000

Luxembourg

USD 25 093 059

PNUD

7 996 929

FNUAP

6 604 197

UNICEF

7 033 073

FENU

2 072 933

ONU-Femmes

1 385 927

Myanmar

USD 204 066

PNUD

167 962

FENU

5 000

FNUAP

31 104

Fédération de Russie

USD 45 700 000

PNUD

1 100 000

UNICEF

1 000 000

FNUAP

300 000

PNUE

900 000

PAM

20 000 000

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

2 000 000

ONU-Habitat

400 000

Fonds mondial de lutte contre le sida,

la tuberculose et le paludisme

20 000 000

Arabie saoudite

USD 3 600 000

PNUD

2 000 000

UNICEF

1 000 000

FNUAP

500 000

ONU-Femmes

100 000

Chine

USD 16 647 102

 

Émirats arabes unis

USD 7 194 000

PNUD

324 000

HCR

200 000

UNICEF

100 000

Fonds d’appui à la navigation maritime

dans le détroit de Malacca

100 000

CICR

100 000

UNIFEM

50 000

Fonds central pour les interventions d’urgence

50 000

Fonds spécial pour l’appui aux activités du Centre pour les droits de l’homme

50 000

PNUE

40 000

Fonds des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud

40 000

Fonds des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

30 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage

30 000

Fonds d’affectation spéciale

pour l’assistance en cas de catastrophe

20 000

UNITAR

10 000

FNUAP

10 000

PNUCID

10 000

Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour les handicapés

10 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

10 000

PNUE-Désert

10 000

Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Moyen-Orient

1 000 000

ONU-Femmes

5 000 000

Djibouti

USD 4 000

PNUD

1 000

UNICEF

1 000

FNUAP

1 000

ONU-Femmes

1 000

Indonésie

USD 383 793

ONU-Femmes

147 000

UNICEF

110 000

PNUD

55 000

FNUAP

44 793

CNUDCI

20 000

Fonds d'affectation spéciale Pérez-Guerrero pour la coopération économique et technique entre pays en développement

7 000

Koweït

USD 8 712 000

PNUD

570 000

UNICEF

200 000

FNUAP

10 000

ONU-Femmes

50 000

UNITAR

20 000

PNUE

200 000

PNUCID

5 000

Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Moyen-Orient

2 000 000

ONU-Habitat

347 000

ONUSIDA

500 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

10 000

Fonds central autorenouvelable d’urgence

300 000

Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme

500 000

HCR

1 000 000

CICR

3 000 000

Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

500 000

Turquie

USD 2 886 000

PNUD

1 100 000

UNICEF

150 000

FNUAP

150 000

ONU-Femmes

500 000

PNUCID

600 000

UNITAR

10 000

Fonds des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale 

200 000

UNV

10 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

10 000

Fonds des Nations Unies pour la jeunesse

10 000

Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies concernant le vieillissement

10 000

Fonds de contributions volontaires pour la Décennie des Nations Unies pour les personnes handicapés

10 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage

6 000

Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

120 000

 

Inde

USD 9 470 000

PNUD

4 500 000

UNICEF

900 000

FNUAP

500 000

PNUE

100 000

PAM (2011-2012)

1 920 000

ONU-Habitat

100 000

ONUDC

300 000

UNRWA

1 000 000

Fonds d’affectation spéciale pour la coopération technique

100 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage

25 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

25 000

Afghanistan

USD 15 000

 

Malaisie

USD 50 000

ONU-Femmes

50 000

 

République populaire démocratique de Corée

USD 359 381

PNUD

89 804

UNICEF

89 804

FNUAP

89 804

PAM

64 497

FAO

25 472

 

Viet Nam

USD 53 200

PNUD

29 000

UNICEF

13 700

FNUAP

4 500

ONU-Femmes

5 000

FENU

1 000

(*) Présenté sous la cote A/CONF.208/2011/L.1

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.