Conférence de presse du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, M. Yury Fedotov

23 juin 2011
Conférence de presse

Conférence de presse du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, M. Yury Fedotov

23/06/2011
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU DIRECTEUR EXÉCUTIF DE L’OFFICE DES NATIONS UNIES

CONTRE LA DROGUE ET LE CRIME, M. YURY FEDOTOV


Si les marchés mondiaux de la cocaïne, de l’héroïne et du cannabis se sont restreints ou sont demeurés stables, la production et l’abus de médicaments à base d’opiacés et de nouvelles drogues synthétiques ont augmenté, a déclaré, cet après-midi, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), M. Yury Fedotov, à l’occasion du lancement du « Rapport mondial sur les drogues 2011 ».


« À travers le monde, 4,8% de la population âgée de 15 à 64 ans, soit quelque 210 millions de personnes, ont consommé des produits illicites au moins une fois au cours de l’année précédente », a expliqué M. Fedotov, lors d’une conférence de presse au Siège des Nations Unies, à New York.


De même, a-t-il affirmé, « la culture illégale du pavot et de la feuille de coca est restée limitée à quelques pays ».  Mais, « bien que l’on enregistre un déclin important de la production d’opium et une diminution modeste de la culture de coca, la fabrication de l’héroïne et de la cocaïne est toujours significative », a-t-il poursuivi.


Le rapport de l’UNODC, publié aujourd’hui simultanément à New York, en présence du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, et à Londres, fournit une analyse annuelle des tendances mondiales sur les quatre marchés principaux de la drogue: opium/héroïne, coca/cocaïne, cannabis et stimulants de type amphétamine.


La culture mondiale de pavot a légèrement progressé en 2010 par rapport à l’année précédente pour atteindre 195 700 hectares, a souligné M. Fedotov.  La production d’opium a en revanche baissé de 38%, à 4 860 tonnes, grâce à une maladie qui a détruitune grande partie dela récolte en Afghanistan.


Tandis que la culture de pavot en Afghanistan est restée stable, la tendance mondiale est largement influencée par le Myanmar, où elle a progressé de 20% en 2009.  Par voie de conséquence, a ajouté le Directeur exécutif de l’UNODC, la production d’opium au Myanmar est passée de 5% de la production mondiale en 2007 à 12% en 2010.  M. Fedotov a, en outre, averti que la production d’opium en Afghanistan pourrait atteindre à nouveau des niveaux élevés en 2011.


La superficie mondiale des cultures de coca s’établissait à 149 100 hectares en 2010, soit une baisse de 18% par rapport à 2007.  Parallèlement, la production potentielle de cocaïne a baissé d’environ un sixième, reflétant ainsi une diminution significative de la production de cocaïne en Colombie. 


Le marché de la cocaïne aux États-Unis a connu des baisses massives au cours des dernières années.  Néanmoins, ce pays continue d’être le plus grand marché de la cocaïne dans le monde, avec une consommation estimée à 157 tonnes en 2009, soit 36% de la consommation mondiale.


Le deuxième marché de la cocaïne le plus vaste se situe en Europe, notamment en Europe occidentale et centrale, où la consommation est évaluée à 123 tonnes.


M. Fedotov a également souligné que le cannabis constituait toujours de loin la substance illicite la plus largement produite et consommée dans le monde, bien que les données soient limitées.  En 2009, entre 2,8% et 4,5% de la population mondiale âgée de 15 à 64 ans, soit entre 125 et 203 millions de personnes, avaient consommé du cannabis au moins une fois dans l’année écoulée.


Le Directeur exécutif a ajouté que la flambée de la production, du trafic et de la consommation de stimulants de type amphétamine, qui s’accompagnait d’une recrudescence de la culture de l’opium et du trafic de l’héroïne, était l’objet d’une grande préoccupation en Asie du Sud-Est.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.