Conseil de sécurité: le processus de paix au Moyen-Orient est dans l’impasse, malgré les mutations spectaculaires que connait la région, souligne Robert Serry

24 février 2011
CS/10182

Conseil de sécurité: le processus de paix au Moyen-Orient est dans l’impasse, malgré les mutations spectaculaires que connait la région, souligne Robert Serry

24/02/2011
Conseil de sécurité
CS/10182
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

6488e séance – matin


CONSEIL DE SÉCURITÉ: LE PROCESSUS DE PAIX AU MOYEN-ORIENT EST DANS L’IMPASSE, MALGRÉ

LES MUTATIONS SPECTACULAIRES QUE CONNAIT LA RÉGION, SOULIGNE ROBERT SERRY


Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix a fait un exposé sur l’évolution

de la situation et des négociations de paix israélo-palestiniennes aux membres du Conseil


Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Robert Serry, a déclaré ce matin devant le Conseil de sécurité que les « mutations politiques spectaculaires » qui ont secoué la région récemment se sont produites alors que le processus de négociations entre Israéliens et Palestiniens se caractérise par la « stagnation ».


« S’il est vrai que les changements observés dans un certain nombre de pays ont ajouté de l’incertitude à un processus de paix israélo-palestinien ou israélo-arabe déjà délicat, l’accomplissement de progrès vers une solution négociée qui tienne compte de tous les enjeux fondamentaux permettrait d’apporter une contribution déterminante à la stabilisation de la région », a estimé M. Serry.


« Je dois en toute franchise vous faire part du manque de confiance qui se manifeste entre les parties, ainsi que dans les efforts internationaux destinés à les aider à surmonter l’impasse actuelle », a poursuivi le Coordonnateur, qui a relayé devant les 15 membres du Conseil la « préoccupation profonde du Secrétaire général » concernant ces obstacles.  Le manque de confiance mutuelle entre les parties ne pourra être surmonté sans une intervention vigoureuse et crédible de la communauté internationale dans le processus de paix, a déclaré Robert Serry.


Le Quatuor pour le Moyen-Orient, dont la dernière réunion remonte au 5 février dernier, doit pleinement jouer son rôle à cet égard, a-t-il préconisé, en notant que la persistance des tensions observées en ce moment même sur le terrain constitue un obstacle sur la voie d’une solution négociée.


Le Coordonnateur a dénoncé la poursuite de la construction, par Israël, de 2 000 lotissements de plus en Cisjordanie au lendemain de l’expiration, le 26 septembre dernier, du moratoire qui avait permis de geler temporairement les avancées de la colonisation.  La décision de reprendre la construction de logements sur les terres palestiniennes est un « regrettable développement », comme l’ont dit les membres du Quatuor, a rappelé M. Serry.  Le Coordonnateur a demandé à Israël de respecter les dispositions du droit international et de la Feuille de route du Quatuor en mettant immédiatement fin aux colonies de peuplement, y compris à Jérusalem-Est, et en démantelant les points de contrôle et de passage imposés aux Palestiniens.


L’adversité à laquelle elle fait face sur le terrain n’a pas empêché l’Autorité palestinienne de poursuivre son programme de consolidation de ses institutions, qui représentent désormais la « base d’un État en attente de réalisation », a déclaré Robert Serry.  Cette dynamique est toutefois compromise par les mesures d’occupation israélienne, qui sont contraires à la vision et au projet de coexistence territoriale de deux États, la Palestine et Israël, vivant en paix côte à côte, et limitent la liberté de mouvement des populations.


Malgré tout, les forces de sécurité palestiniennes continuent de faire des progrès dans le maintien de l’ordre et de la sécurité en Cisjordanie, et l’activité économique palestinienne est en hausse, aidée en cela par la levée de certains obstacles par Israël.  Les récentes mesures prises, d’un commun accord, par le Premier Ministre israélien et l’Envoyé spécial du Quatuor en vue d’améliorer les modes de subsistance des Palestiniens et de relancer la croissance économique en Cisjordanie et à Gaza, doivent être maintenant suivies d’autres initiatives, a souligné M. Serry.


La présence et les opérations des Forces de sécurité israéliennes dans les centres de population palestiniens continuent de représenter une source majeure de préoccupation pour l’Autorité palestinienne, qui est supposée assurer le contrôle de ces zones, a noté le Coordonnateur.  Au cours du mois écoulé, pas moins de 434 incursions israéliennes ont été recensées, provoquant la mort d’un Palestinien, en blessant 96, et conduisant à l’arrestation de 379 autres, a-t-il relevé.


Au cours de la période à l’examen, un certain nombre de mesures ont été prises par l’Autorité palestinienne afin de répondre aux attentes placées en elle en matière de réformes politiques.  Ainsi, le 8 février dernier, le Président Abbas a appelé à la tenue d’élections locales le 9 juillet prochain, tout en précisant quelques jours plus tard que des élections présidentielles et législatives devraient avoir lieu « aussi rapidement que possible » en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.


Par ailleurs, a rappelé M. Serry, le Premier Ministre Fayyad, après avoir présenté le 14 février la démission de son gouvernement, a été immédiatement reconduit et chargé de former un nouveau Gouvernement palestinien d’unité nationale s’appuyant sur le respect du principe de non-violence, « comme première étape vers la réconciliation », a indiqué Robert Serry.


Évoquant ensuite la situation à Gaza, le Coordonnateur spécial du processus de paix au Moyen-Orient a regretté la recrudescence des violences dans la zone, et a cité en particulier des tirs de roquettes effectués en direction d’Israël, qu’il a condamnés avec vigueur.  Ces tirs ont provoqué la riposte des forces israéliennes, qui ont lancé des raids aériens contre les locaux du Hamas, a indiqué M. Serry.  Il a appelé Israël à exercer la plus grande retenue et à assurer la protection des civils dans le respect du droit international humanitaire.


Au-delà des violences, Robert Serry a exprimé sa préoccupation devant la situation économique déprimante qui règne dans les territoires occupés et a regretté l’impact continu qu’ont les mesures de bouclage israéliennes sur l’économie et la population palestiniennes.  M. Serry a cependant noté qu’Israël a approuvé le lancement à Gaza de 14 projets onusiens d’infrastructures, dont sept écoles de l’UNRWA.


Évoquant la situation qui prévaut en général dans la région, il s’est félicité de l’engagement des autorités israéliennes et égyptiennes à garantir la stabilité et la paix régionales.  Le Coordonnateur spécial a également salué « le geste humanitaire d’Israël, qui vient d’autoriser 300 Palestiniens vivant en Libye à rejoindre la Cisjordanie ».  Il a cependant regretté le manque de progrès entre Israël et la Syrie, notamment en raison de la construction, en projet, de nouvelles colonies israéliennes de peuplement dans le Golan syrien occupé.


Au Liban, a-t-il poursuivi, l’effondrement du Gouvernement de Saad Hariri, le 12 janvier dernier, a conduit à une aggravation des tensions politiques dans le pays, qui a culminé dans une série de manifestations de soutien à M. Hariri les 24 et 25 janvier à Tripoli et à Beyrouth.  Les consultations engagées par le Président du Liban, Michel Sleiman, en vue de former un nouveau gouvernement, se poursuivent, a indiqué le Coordonnateur aux membres du Conseil de sécurité.  Il s’est félicité par ailleurs de la signature, par M. Hariri, d’un décret administratif destiné à améliorer les conditions de travail des réfugiés palestiniens au Liban.


M. Serry a ajouté en conclusion qu’au Moyen-Orient, 2011 serait une année déterminante pour la crédibilité de la communauté internationale, y compris pour celle du Quatuor.  « Il est plus que jamais urgent de répondre aux attentes », a-t-il souligné, en préconisant la recherche de pistes permettant d’obtenir des résultats plus concrets, ceci dans le cadre des négociations de paix.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.