« Profondément préoccupé par l’impasse politique » en Côte d’Ivoire, le Secrétaire général appelle à nouveau toutes les parties ivoiriennes à la patience

15 December 2010
SG/SM/13320-AFR/2080

« Profondément préoccupé par l’impasse politique » en Côte d’Ivoire, le Secrétaire général appelle à nouveau toutes les parties ivoiriennes à la patience

15/12/2010
Secrétaire général
SG/SM/13320 AFR/2080
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

« PROFONDÉMENT PRÉOCCUPÉ PAR L’IMPASSE POLITIQUE » EN CÔTE D’IVOIRE, LE SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL APPELLE À NOUVEAU TOUTES LES PARTIES IVOIRIENNES À LA PATIENCE

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par l’impasse politique qui persiste en Côte d’Ivoire.  La situation prend une tournure inquiétante en raison des événements qui se déroulent actuellement et qui pourraient aboutir à une violence généralisée.  Ceux-ci comprennent notamment, les menaces lancées récemment par quelques commandants des forces de sécurité nationales de recourir à des solutions militaires, la confrontation qui a eu lieu entre les Forces nouvelles et les forces de sécurité nationales près de l’Hôtel du Golf le 13 décembre, et les marches prévues par les militants du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix.

Le Secrétaire général réitère son appel à toutes les parties ivoiriennes ainsi qu’à leurs sympathisants pour qu’ils fassent preuve de patience et s’abstiennent de toute action qui puisse, de manière accidentelle ou délibérée, mener à la violence.  Il souligne le fait que, dans un climat politique actuel aussi tendu, de telles actions pourraient avoir des conséquences imprévisibles, y compris le retour à la guerre civile.  Le Secrétaire général tient donc à rappeler à tous ceux qui commettent ou incitent à commettre de tels actes de violence, ainsi que ceux qui utilisent les média à cet effet qu’ils seront tenus responsables de leurs actes.

Le Secrétaire général, une fois de plus, appelle M. Gbagbo à respecter la volonté du peuple ivoirien, exprimée de façon démocratique lors du deuxième tour de l’élection présidentielle, et à se retirer afin que le Président élu Ouattara puisse assumer son mandat.  Le Secrétaire général reste en contact étroit avec toutes les parties ivoiriennes, ainsi qu’avec les dirigeants régionaux et internationaux qui continuent d’exiger une sortie pacifique de la crise et le respect de la volonté du peuple.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.