Le Secrétaire général, profondément attristé par les pertes considérables causées par les inondations au Pakistan, autorise le CERF à verser jusqu'à 10 millions de dollars au pays

2 août 2010
SG/SM/13031

Le Secrétaire général, profondément attristé par les pertes considérables causées par les inondations au Pakistan, autorise le CERF à verser jusqu'à 10 millions de dollars au pays

02/08/2010
Secrétaire général
SG/SM/13031
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL, PROFONDÉMENT ATTRISTÉPAR LES PERTES CONSIDÉRABLES CAUSÉES PAR LES INONDATIONS AU PAKISTAN, AUTORISE LE CERF À VERSER JUSQU'À 10 MILLIONS DE DOLLARS AU PAYS

La déclaration suivante a été communiquée hier par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général est profondément attristé par les pertes considérables en vies humaines, en moyens de subsistance et en infrastructures au Pakistan, à la suite des dernières pluies de la mousson qui ont causé les pires inondations au cours de ces 80 dernières années, affectant plus d’un million de personnes.

Le Secrétaire général adresse ses profondes condoléances au peuple et au Gouvernement du Pakistan et réitère le plein engagement de l'ONU à soutenir les autorités nationales et provinciales pour répondre aux besoins humanitaires de la population touchée.

En plus de l’aide déjà fournie par les Nations Unies, le Secrétaire général autorise actuellement le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF)à verser jusqu’à 10 millions de dollars, afin d’aider à répondre aux besoins urgents de la population.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.