« Devenir membre d’une coopérative c’est pour une femme se doter d’une stratégie d’indépendance financière et de lutte contre les préjugés », estime Ban Ki-moon

6 Juillet 2010
SG/SM/12996-OBV/893

« Devenir membre d’une coopérative c’est pour une femme se doter d’une stratégie d’indépendance financière et de lutte contre les préjugés », estime Ban Ki-moon

06/07/2010
Secrétaire général
SG/SM/12996 OBV/893
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

« DEVENIR MEMBRE D’UNE COOPÉRATIVE C’EST POUR UNE FEMME SE DOTER D’UNE STRATÉGIE D’INDÉPENDANCE FINANCIÈRE ET DE LUTTE CONTRE LES PRÉJUGÉS », ESTIME BAN KI-MOON

(Publié avec retard pour des raisons techniques)

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale des coopératives, le 3 juillet: 

Avec leur éthique égalitaire, leurs décisions collectives, leurs propriétés communes et leur attachement à autre chose qu’un simple but lucratif, les coopératives élargissent les perspectives qu’offrent aux femmes les économies et les sociétés du monde entier.  Comme le thème choisi pour la Journée de cette année le dit bien: « L’entreprise coopérative autonomise les femmes ».

Alors que l’économie mondiale continue de subir des épreuves difficiles, les coopératives n’en offrent pas moins des services précieux à beaucoup de femmes, notamment celles qui vivent dans des communautés vulnérables qui ne bénéficient ni des services publics ni des interventions du secteur privé traditionnel.

Devenir membre d’une coopérative, c’est pour une femme se doter d’une stratégie d’indépendance, produire son propre revenu et constituer son propre patrimoine, et apprendre à surmonter les préjugés et les partis pris les plus enracinés.  Et c’est en même temps jouer un rôle important dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Les coopératives rappellent à la communauté internationale qu’il est possible de vouloir à la fois la viabilité économique et la responsabilité sociale.  Nous appelons de nos vœux l’adoption de politiques de création et d’expansion des coopératives, notamment celles qui s’ouvrent à la participation des femmes.

En cette journée de célébration, alors que nous préparons déjà l’Année internationale des coopératives de 2012, j’invite instamment les gouvernements à concourir avec les coopératives et les associations civiles à notre effort commun en direction des idéaux internationaux, les Objectifs du Millénaire pour le développement notamment.  C’est en effet par la coopération que s’édifiera un monde meilleur.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.