Ban Ki-moon rappelle que l’effort de la nouvelle mission de l’ONU en RDC doit porter essentiellement sur la stabilisation et la consolidation de la paix

30 juin 2010
SG/SM/12981-AFR/2004

Ban Ki-moon rappelle que l’effort de la nouvelle mission de l’ONU en RDC doit porter essentiellement sur la stabilisation et la consolidation de la paix

30/06/2010
Secrétaire général
SG/SM/12981
AFR/2004
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON RAPPELLE QUE L’EFFORT DE LA NOUVELLE MISSION DE L’ONU EN RDC DOIT PORTER ESSENTIELLEMENT SUR LA STABILISATION ET LA CONSOLIDATION DE LA PAIX


On trouvera ci-après l’allocution du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’inauguration, le 30 juin, d’une plaque en l’honneur de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) :


C’est avec grand plaisir que je dévoile cette plaque et présente la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo, ou MONUSCO, au peuple congolais et au monde entier.


En mai dernier, comme vous le savez, le Conseil de sécurité a décidé que le nom de la Mission devait refléter la nouvelle phase dans laquelle sont entrés le pays et son partenariat avec l’Organisation des Nations Unies.


La résolution 1925 prend acte des progrès accomplis au cours de ces 10 dernières années, progrès qui doivent se traduire par un changement stratégique dans les activités d’appui de l’ONU.


L’effort doit porter essentiellement sur la stabilisation et la consolidation de la paix.


Tel est le devoir de l’Organisation des Nations Unies envers la République démocratique du Congo, les pays de la région et la communauté internationale dans son ensemble.


Nous travaillerons en coopération avec le Gouvernement pour encadrer le retrait progressif des soldats de la paix de façon à ne pas compromettre les progrès que le pays a accomplis.


Nous devons absolument continuer d’accorder la priorité à la protection des civils, en particulier des femmes, sur lesquelles pèse un fardeau disproportionné.


Tous les acteurs, y compris les forces gouvernementales, doivent s’attacher à mettre fin à la violence sexuelle.


En ma qualité de Secrétaire général, je ne ménagerai aucun effort pour lutter contre cette très grave violation des droits fondamentaux.


En dévoilant cette plaque, je voudrais également rendre hommage au dévouement des militaires et des civils qui ont travaillé pour le maintien de la paix. Originaires du monde entier, ils ont contribué à stabiliser cette région troublée.


Au total, 157 personnes, hommes et femmes, ont servi cette cause au prix de leur vie.


Nous les pleurons et nous inclinons devant leur sacrifice.


Honorons leur mémoire en veillant à assurer, ensemble, la stabilité dont ce pays a besoin pour tirer pleinement parti de ses atouts considérables.


Merci beaucoup.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.