Ban Ki-moon salue le Bénin, un vétéran du pluralisme démocratique qui a organisé quatre élections présidentielles depuis 1991

14 juin 2010
SG/SM/12958-AFR/1995

Ban Ki-moon salue le Bénin, un vétéran du pluralisme démocratique qui a organisé quatre élections présidentielles depuis 1991

14/06/2010
Secrétaire général
SG/SM/12958 AFR/1995
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON SALUE LE BÉNIN, UN VÉTÉRAN DU PLURALISME DÉMOCRATIQUE

QUI A ORGANISÉ QUATRE ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DEPUIS 1991

On trouvera ci-après le message que le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a adressé aux parlementaires du Bénin, le 14 juin 2010, quelques semaines avant la célébration du cinquantième anniversaire de son indépendance:

Je vous remercie de cet accueil chaleureux.  C’est toujours un plaisir pour moi d’être en Afrique et d’apprécier la chaleureuse amitié des populations de ce grand continent.

Je suis tout particulièrement ravi de visiter le Bénin quelques semaines avant la célébration du cinquantième anniversaire de son indépendance.

Cet anniversaire est l’occasion de se rappeler les sacrifices consentis pour l’indépendance et prendre la mesure du chemin parcouru.

Le Bénin a bien de raisons d’être fier de son parcours.  Permettez-moi de vous féliciter du progrès accompli.

J’aimerais tout particulièrement rappeler l’accord conclu en 1990 par le peuple Béninois.

Cette année-la, vous avez décidé de résoudre ensemble différends dans le cadre d’une Conférence nationale qui a ouvert une nouvelle ère de responsabilité, de respect des droits de l’homme, de démocratie et de l’état de droit.

Je salue le rôle positif joué par les hommes politiques, les médias, les organisations religieuses et traditionnelles et la société civile pendant ce processus de transition et dans la période qui s’en est suivi.

Ces avancées peuvent être constatées partout en Afrique, tant la démocratie pousse des racines et les États renforcent l’état de droit et la bonne gouvernance.

Sous l’impulsion de l’Union africaine et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, les pays africains repoussent vaillamment les assauts contre la démocratie, comme on peut l’observer d’ailleurs en Mauritanie à la Guinée où des élections pluralistes sont prévues ce mois-ci.

Le Bénin est un vétéran du pluralisme démocratique.  Depuis 1991, vous avez organisé quatre élections présidentielles, cinq élections législatives et deux élections locales.

Les préparatifs pour les élections présidentielle et législative, qui se tiendront conjointement l’année prochaine, constituent un défi pour votre tradition démocratique.

Les débats houleux et les tensions politiques sont les caractéristiques de tout système de démocratie. 

Le Bénin a démontré qu’il est capable de résoudre ces différends de façon constructive et pacifique à travers un dialogue menant à un consensus final. 

J’ai foi en ce génie béninois, cette capacité qu’a le Bénin de dépasser les différends en privilégiant l’intérêt commun.

J’encourage donc tous les acteurs politiques à relever le défi du débat démocratique et à travailler ensemble dans une atmosphère apaisée capable d’aboutir à des élections transparentes, crédibles et pacifiques.

Le Président Yayi Boni et moi-même en avons discuté.  J’en ai également discuté avec les dirigeants les partis politiques que j’ai eu l’occasion de rencontrer hier soir.

Chaque fois que je suis en visite un pays j’essaye de rencontrer le plus de leaders politiques possible et de me mettre a l’écoute de leurs points de vues. 

L’ONU est prête à apporter tout son appui au Bénin tout au long de son processus démocratique.  En Afrique et partout ailleurs, l’ONU pourvoit de plus en plus grand d’assistance électorale.

Les pays africains ont non seulement fait des progrès considérables dans la préservation de leur stabilité politique ; ils ont également mieux amorti la récente  crise économique mondiale, beaucoup mieux que d’autres régions.

L’organisation de la coupe du monde en Afrique est un autre succès d’envergure pour ce continent.

J’espère que cette compétition permettra au monde entier de constater comme j’ai eu l’occasion de le faire l’immense potentiel que recèle ce continent.

Un milliard d’habitants dont plus de la moitié a moins de 30 ans.

Des ressources humaines et naturelles considérables.

Les peuples africains n’ont besoin ni de la pitié ni de la charité des autres.

Vous avez seulement besoin de certains outils pour créer des emplois et des revenus.

Quant au monde développé, il lui faudra satisfaire ses promesses à l’Afrique … celle de redoubler l’aide … celle d’un commerce équitable … ces promesses ont été maintes fois affirmées, aussi bien dans le cadre du G-8, du G-20 ou à l’ONU.

L’Afrique est bien évidement le champ d’expérimentation de nos efforts pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Bien que son développement soit d’abord et avant tout de devoir de l’Afrique elle-même, l’appui de la communauté internationale continuera d’être crucial.

Si les gouvernements, les institutions internationales, les pays développés et en ceux développement, les entreprises et la société civile travaillent ensemble, ces objectifs seront atteints.

C’est pour cette raison que je fais convier en septembre à New York un Sommet consacré aux Objectifs du Millénaire pour le développement.

Je me suis engage à créer une dynamique politique plus forte et à mobiliser les ressources nécessaires pour accélérer l’avancées des pays africains dans la réalisation des OMD au cours des cinq prochaines années, ce qui nous conduira a bon port en 2015, la date à l’échéance des OMD, qui n’est plus très longue.

Nous mobiliserons et établirons des partenariats dynamiques dans le cadre desquels les donateurs présenteront une oreille attentive aux bénéficiaires de l’assistance au développement et aux besoins de ses récipients.  

Il est grand temps qu’on s’y mette!

Tout pays comme  le Bénin, qui a eu le courage et la maturité d’engager des réformes démocratiques en tirera grand profit.

C’est dans ce contexte  que les parlementaires et la société civile joueront un rôle clé.

Hier, au cours du débat sur les OMD auquel j’ai assisté en présence du Ministre d’Etat, j’ai particulièrement apprécié la priorité que le Bénin accorde aux Objectifs du Millénaire pour le développement.

Je sais que les Béninois s’emploient résolument, partout dans le pays, à réaliser ces objectifs.

Il s’agit du deuxième déplacement que j’effectue, ce mois-ci, en Afrique.  Je me suis rendu au Malawi, en Ouganda, en Afrique du Sud, au Burundi et au Cameroun et je poursuivrai cette tournée demain en Sierra Leone.  Je reviendrai prochainement en Afrique pour me rendre au Gabon et en République démocratique du Congo.

Au moment où nous préparons le sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, qui doit se tenir en septembre, je tenais à constater par moi-même l’évolution de la situation sur le terrain.

Ce sommet réunira des chefs d’État et des officiels venus du monde entier pour tenter d’accélérer la réalisation des OMD.  Si nos États Membres tiennent a adopter, comme prévu, un plan d’action concret susceptible de donner un nouvel élan a cette entreprise d’ici à la date d’échéance en l’an 2015, ils devront prendre en compte la position des pays en développement, et je m’engage a continuer de représenter les intérêts des plus pauvres et des plus vulnérables.

•     Je me félicite des progrès importants accomplis par le Bénin dans réduction de la pauvreté extrême.  Vous êtes aussi parvenus à réaliser de façon remarquable l’accès à l’eau potable.  Je note également les résultats satisfaisants dans l’éducation primaire et la baisse de la mortalité infantile.

•     Cependant, le Bénin demeure dans une situation plutôt  difficile dans bien d’autres domaines.  Il faudra donc déployer des efforts supplémentaires, mobiliser de nouvelles ressources et modifier les politiques.

•     À juger par ce qu’il m’a été donné d’observer pendant mon séjour, le Bénin a des raisons d’espérer.

Hier j’ai visité le Centre Songhaï.

J’ai pu voir ce projet pour un environnement durable qui est reconnu au niveau mondial, et qui contribue à la sécurité alimentaire, et à la réduction de la pauvreté.  Ce projet aide aussi à créer des revenus et affermir la dignité des communautés qui en bénéficient.    

Voila un modèle qui pourrait être répliqué et adapté à beaucoup d’autres contextes à travers l’Afrique.

J’espère voir d’autres projets et de partenariats de ce type.

Il est donc fort de constater que lorsque nous nous employons acharnement à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement, nos actions sont couronnées de succès.  C’est ce que j’ai constaté ici au Bénin et également pendant mes récents déplacements au Malawi, en Ouganda et au Cameroun.

Le message que je communiquerai au sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, en septembre, est le suivant : Nous savons ce qu’il faut faire.  Nous savons comment le faire.  Et nous pouvons réussir.  Nos insuffisances, au Bénin ou ailleurs, tiennent non pas au caractère excessivement ambitieux des objectifs ou au manque de temps mais plutôt au non-respect des engagements et par défaut de ne pas répliquer les cas de réussite.

L’Organisation des Nations Unies s’engage à coopérer avec les autorités béninoises et leurs partenaires en vue de relever ces défis, notamment en ce qui concerne l’assainissement et l’environnement, l’égalité des sexes, la sécurité alimentaire, la santé et l’éducation.

Travaillons ensemble pour atteindre ces objectifs importants!

Je sais que vous accomplissez d’importants progrès dans certains domaines, et je vous encourage à continuer d’investir dans la santé et de l’éducation des femmes et des enfants, qui sont les éléments nécessaires pour la réalisation de tous les objectifs.

Travaillons donc ensemble à la mise en œuvre, sur le terrain, de programmes réalistes et réalisables qui répondent aux besoins et aux aspirations des Béninois.

Consolidons notre coopération et redoublons d’efforts pour apporter la prospérité et le développement au Bénin.

L’ONU est fière de travailler avec le peuple Béninois. 

À New York et ici, grâce à notre équipe sur place au Benin, nous sommes prêts à donner encore plus d’ampleur aux succès déjà enregistrés et à vous aider dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.