Le Secrétaire général confirme les décès de son Représentant spécial pour Haïti, de son adjoint, ainsi que du Chef par intérim de la Police de l’ONU

18 janvier 2010
SG/SM/12703

Le Secrétaire général confirme les décès de son Représentant spécial pour Haïti, de son adjoint, ainsi que du Chef par intérim de la Police de l’ONU

18/01/2010
Secrétaire général
SG/SM/12703
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONFIRME LES DÉCÈS DE SON REPRÉSENTANT SPÉCIAL POUR HAÏTI,

DE SON ADJOINT, AINSI QUE DU CHEF PAR INTÉRIM DE LA POLICE DE L’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a fait samedi le 16 janvier la déclaration suivante, qui confirme les décès de son Représentant spécial pour Haïti, M. Hédi Annabi, de son Représentant spécial adjoint, M. Luiz Carlos da Costa, et du Chef par intérim de la Police des Nations Unies en Haïti, M. Doug Coates:

J’ai l’immense regret de confirmer la mort tragique de mon Représentant spécial pour Haïti, Hédi Annabi.  Les décès de son adjoint Luiz Carlos da Costa et du chef de la police civile, Doug Coates, de la Gendarmerie royale du Canada, sont eux aussi confirmés.

Dans tous les sens du terme, ces hommes ont donné leur vie pour la paix.

Hédi Annabi, de nationalité tunisienne, était un véritable citoyen du monde. L’Organisation des Nations Unies était sa vie et il était un de ses fils les plus dévoués. Il était passionné par la mission qu’il dirigeait et extrêmement attaché à son personnel.  Il se donnait entièrement, avec énergie, discipline et un courage remarquable.  De ses débuts d’officier traitant pour le Cambodge à sa participation à toutes, littéralement toutes les opérations de maintien de la paix lancées par les Nations Unies pendant plus d’une décennie, il était l’étalon-or à l’aune duquel étaient mesurés tous ceux qui avaient le privilège de travailler avec lui.

Il n’y avait pas de meilleur représentant des opérations de maintien de la paix, ni de la fonction publique internationale.  Modeste et doux, il avait néanmoins le tempérament d’un lion, et ceux qui le connaissaient se souviennent de son humour pince-sans-rire, de son intégrité et de son incroyable force de travail: chaque jour, durant toute sa carrière, il fut le premier à arriver et le dernier à partir.

Il était fier de la Mission des Nations Unies en Haïti, fier qu’elle ait pu donner stabilité et espoir au peuple haïtien, et fier de son équipe onusienne. 

Originaire du Brésil, Luiz Carlos da Costa fut pendant de très nombreuses années une légende des opérations de maintien de la paix.  Son professionnalisme et son zèle extraordinaires n’avaient d’égal que son charisme, sa chaleur et l’affection qu’il portait à ses nombreux amis.

Pendant plusieurs dizaines d’années, il a amené à l’ONU les meilleurs éléments.  Il fut un mentor pour des générations de fonctionnaires.  Il les connaissait, connaissait leur famille, et était toujours là pour les écouter et les aider.  Il vit à travers tous ceux qui, partout dans le monde, servent la cause de la paix sous le drapeau bleu.

Doug Coates faisait depuis longtemps partie du monde international du maintien de l’ordre.  Haïti et l’ONU avaient en lui un véritable ami.  C’était un policier de premier ordre qui croyait profondément en la prééminence du droit et de la justice.

Nous sommes de tout cœur avec la famille et les amis d’Hédi, de Luiz, de Doug et des nombreux autres héros qui ont donné leur vie pour Haïti et pour les plus grands idéaux des Nations Unies.  Ils auraient voulu plus que tout, j’en suis sûr, que nous continuions la noble tâche qu’eux et leurs collègues accomplissaient si bien.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.