Déclaration du Quatuor pour le Moyen-Orient

21 septembre 2010
SG/2162

Déclaration du Quatuor pour le Moyen-Orient

21/09/2010
Secrétaire général
SG/2162
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION DU QUATUOR POUR LE MOYEN-ORIENT

La déclaration suivante a été faite aujourd’hui par le Quatuor pour le Moyen-Orient (Organisation des Nations Unies, Fédération de Russie, États-Unis et Union européenne):

Le Quatuor a résolument appuyé la reprise des négociations israélo-palestiniennes, qui pourront résoudre l’ensemble des questions relatives au statut final en l’espace d’un an.  Il a réaffirmé son attachement sans réserve à ses déclarations précédentes, qui prévoient que ces pourparlers devraient conduire à un accord mettant fin à l’occupation qui a commencé en 1967 et aboutir à la création d’un État palestinien indépendant, démocratique, contigu et viable, vivant côte à côte, en paix et en sécurité avec Israël et ses autres voisins.  Il a également réitéré qu’il s’était engagé à prêter son concours aux parties tout au long des pourparlers et pendant la mise en œuvre d’un accord.

Conscient que la confiance mutuelle est essentielle pour assurer le succès des négociations, le Quatuor a demandé à nouveau à Israël et aux Palestiniens de créer un climat propice à la réalisation de progrès, notamment en évitant les provocations et les discours incendiaires.  Il a constaté que le moratoire sur la construction de nouvelles colonies de peuplement décrété par Israël en novembre dernier, qui mérite d’être salué, a eu des effets positifs, et a demandé qu’il soit prolongé.  Il a rappelé que les initiatives unilatérales prises par l’une ou l’autre partie, y compris les activités de colonisation, ne peuvent préjuger de l’issue des négociations et ne seront pas reconnues par la communauté internationale.  Il a invité les deux parties à respecter leurs obligations au titre de la Feuille de route et les a encouragées à collaborer pour trouver les moyens de garantir que les négociations se poursuivent de manière constructive.  Et il a exhorté la communauté internationale à appuyer leurs efforts.

Le Quatuor a souligné son attachement à une paix juste, durable et globale au Moyen-Orient et à la conclusion d’accords entre Israël et la Syrie, et entre Israël et le Liban.  Dans l’esprit de l’initiative de paix arabe, il a invité les États arabes à appuyer les négociations israélo-palestiniennes et les progrès enregistrés sur d’autres fronts en prenant des mesures plus énergiques pour favoriser des relations constructives dans toute la région et lutter contre la violence et l’extrémisme.

Rappelant que des changements sur le terrain sont indispensables pour instaurer la paix, le Quatuor a réaffirmé son appui au plan que l’Autorité palestinienne a lancé en août 2009 pour mettre en place les institutions d’un État palestinien en deux ans.  Le Quatuor a salué les progrès considérables réalisés vers cet objectif, qui ont été signalés par les institutions internationales lors de la réunion que le Comité spécial de liaison a tenue le 21 septembre 2010.  Il a pris note, en particulier, de l’observation formulée par la Banque mondiale dans son rapport (Economic Monitoring Report), selon laquelle si l’Autorité palestinienne maintient ses résultats actuels en matière de renforcement des institutions et de prestation des services publics, elle est bien partie pour créer un État dans un avenir proche.

Le Quatuor a invité Israël à prendre de nouvelles mesures pour faciliter la création d’un État palestinien et sa croissance économique.  Il a salué les mesures qu’Israël a déjà prises pour améliorer le quotidien des Palestiniens, notamment l’assouplissement des restrictions à la circulation imposées en Cisjordanie et l’amélioration de l’accès à Gaza, et loué les efforts faits par le Représentant du Quatuor pour aider à réaliser ces changements.  Le Quatuor a en outre demandé aux États arabes et à la communauté internationale de fournir une aide immédiate et soutenue à l’Autorité palestinienne.

Le Quatuor a réaffirmé que la situation dans laquelle se trouvait Gaza actuellement n’était ni dans l’intérêt des Palestiniens ni dans celui des Israéliens, et réitéré son souhait de voir avancer la mise en œuvre de la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité, sous tous ses aspects.  Réaffirmant sa déclaration du 21 juin 2010, le Quatuor a accueilli avec satisfaction le changement important de la politique d’Israël à l’égard de Gaza depuis juin 2010 et engagé toutes les parties concernées à consentir de nouveaux efforts pour garantir la circulation sans entrave de l’aide humanitaire, des marchandises et des personnes en provenance et à destination de Gaza, et tenir compte des préoccupations légitimes d’Israël quant à sa sécurité.  Il a également pris bonne note de l’approbation des projets de l’ONU et d’autres organismes internationaux à Gaza, et exprimé le souhait de voir d’autres améliorations dans un avenir proche. Il a rappelé qu’il soutenait les efforts visant à rétablir l’unité palestinienne sur la base des engagements de l’Organisation de libération de la Palestine.

Le Quatuor a vigoureusement condamné les actes de violence qui continuent d’être commis contre les civils israéliens et palestiniens, notamment l’attaque qui a eu lieu le 31 août 2010 près d’Hébron, revendiqués par le Hamas qui a prévenu qu’il y en aurait d’autres.  Le Quatuor a appelé instamment à un arrêt complet de tous les actes de violence et demandé à nouveau à toutes les parties de garantir la protection des civils et de respecter le droit international humanitaire et le droit des droits de l’homme.  Il a renouvelé son appel en faveur de la libération immédiate du soldat Gilad Shalit.

Le Quatuor est résolu à continuer d’œuvrer activement sur tous les fronts et à encourager et suivre les progrès.  Il a décidé de se réunir régulièrement et de charger ses envoyés et son représentant d’intensifier leur coopération, de maintenir des contacts avec le Comité ministériel arabe pour l’Initiative de paix arabe, et de formuler des recommandations concernant de nouvelles mesures.  Le Quatuor a réitéré qu’il appuyait, en concertation avec les parties, la tenue d’une conférence internationale à Moscou au moment opportun, parallèlement aux négociations directes.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.