Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur les efforts de médiation du Qatar pour résoudre le différend frontalier entre Djibouti et l’Érythrée

11 juin 2010
SC/9951-AFR/1994

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur les efforts de médiation du Qatar pour résoudre le différend frontalier entre Djibouti et l’Érythrée

11/06/2010
Conseil de sécurité
SC/9951 AFR/1994
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LES EFFORTS DE MÉDIATION DU QATAR POUR RÉSOUDRE LE DIFFÉREND FRONTALIER ENTRE DJIBOUTI ET L’ÉRYTHRÉE

On trouvera ci-après le texte de la déclaration relative aux efforts de médiation du Qatar pour résoudre le différend frontalier entre Djibouti et l’Érythrée, faite à la presse, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Claude Heller (Mexico):

Les membres du Conseil de sécurité saluent et appuient pleinement les efforts de médiation entrepris par l’État du Qatar, sous les auspices de son émir, Sheikh Hamad bin Khalifa Al-Thani, pour résoudre le différend frontalier entre la République de Djibouti et l’État de l’Érythrée. Ils saluent également l’accord et le document d’application par lesquels les dirigeants des deux pays s’en sont remis aux efforts de médiation de l’Émir du Qatar.

Les membres du Conseil se félicitent de la volonté des parties de résoudre pacifiquement le différend frontalier, dans le plein respect des dispositions des déclarations et résolutions pertinentes du Conseil et conformément à la Charte des Nations Unies.

Les membres du Conseil invitent les deux parties à s’impliquer pleinement et de bonne foi dans le processus de médiation, à s’abstenir de recourir à la menace ou à l’emploi de la force et à honorer leurs engagements.

Les membres du Conseil attachent une grande importance au règlement du différend frontalier et à la normalisation des relations entre les deux pays pour la stabilité et la sécurité dans la région.

Le Conseil de sécurité demeure saisi de la question, en application de ses résolutions pertinentes.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.