Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le processus électoral en Côte d’Ivoire

3 novembre 2010
SC/10076-AFR/2055

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le processus électoral en Côte d’Ivoire

3/11/2010
Conseil de sécurité
SC/10076 AFR/2055
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE PROCESSUS ÉLECTORAL EN CÔTE D’IVOIRE

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. Mark Lyall Grant (Royaume-Uni), sur le processus électoral en Côte d’Ivoire:

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire, M. Choi Young-Jin, sur le processus électoral qui se déroule dans le pays.

Les membres du Conseil se sont réjouis de la tenue de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire le 31 octobre 2010.  Ils ont félicité le peuple ivoirien d’avoir participé massivement et pacifiquement à cette consultation cruciale, qui représente un pas historique vers le rétablissement d’une paix durable en Côte d’Ivoire.

Les membres du Conseil ont engagé instamment toutes les parties concernées à continuer de s’attacher pleinement à l’achèvement du processus électoral dans un climat démocratique et pacifique et dans la transparence.  Ils ont souligné le rôle central et essentiel de la Commission électorale indépendante dans la proclamation des résultats provisoires du scrutin le plus rapidement possible.

Les membres du Conseil se sont félicités du rôle joué par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, qui a aidé la Commission électorale indépendante à résoudre d’importants problèmes logistiques.

Les membres du Conseil ont exhorté tous les candidats à entretenir un climat de tranquillité et de paix, et à accepter les résultats qui seront proclamés et certifiés par l’intermédiaire des mécanismes établis.  Ils ont également exhorté les partisans des candidats à s’abstenir de toute provocation ou de tout recours à la violence tout au long du processus électoral.

Les membres du Conseil se sont déclarés résolus à continuer de suivre de près la situation en Côte d’Ivoire, notamment les conditions de sécurité sur le terrain et l’action menée pour achever avec succès le processus électoral.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.