Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la Guinée

17 septembre 2010
SC/10035-AFR/2034

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la Guinée

17/09/2010
Conseil de sécurité
SC/10035 AFR/2034
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Ertuğrul Apakan (Turquie) sur la situation en Guinée:

Les membres du Conseil de sécurité ont été informés de la situation en Guinée par M. Tayé-Brook Zerihoun, Sous-Secrétaire général aux affaires politiques.

Ils se sont déclarés vivement préoccupés par les affrontements survenus dans ce pays les 11 et 12 septembre, faisant 1 mort et au moins 50 blessés.

Ils ont regretté le report du second tour des élections présidentielles et exhorté la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à arrêter une nouvelle date et à organiser les élections dans les meilleurs délais.  Les membres du Conseil ont fait valoir qu’il importait de faire en sorte que les élections en Guinée se tiennent de façon pacifique, libre et régulière, car ce n’est qu’ainsi que l’ordre constitutionnel et démocratique pourra être rétabli.  Ils ont engagé toutes les parties prenantes nationales à soutenir l’indépendance de la CENI et à appuyer la Commission dans les efforts qu’elle déploie en vue d’organiser des élections transparentes et pacifiques.

Les membres du Conseil ont demandé aux autorités guinéennes et aux candidats au second tour de l’élection présidentielle de respecter leurs propres engagements et obligations, notamment découlant du Protocole d’accord de Ouagadougou pour une élection apaisée, signé le 3 septembre 2010 sous l’égide du Facilitateur, le Président du Burkina Faso Blaise Compaore.

Les membres du Conseil ont invité les autorités guinéennes à prendre toutes les mesures voulues pour que les élections se déroulent dans le calme et la paix.  Ils ont prié instamment les partisans des deux candidats à la présidence de s’abstenir de tout acte de provocation, appel à la haine ou recours à la violence.  Aussi les membres du Conseil se sont-ils félicités de la déclaration du Président par intérim, le général Sékouba Konaté, dans laquelle celui-ci a déclaré que l’armée respectait une stricte neutralité au long du processus électoral.

Les membres du Conseil continueront de suivre de près la situation en Guinée.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.