Les Nations Unies s’engagent dans une décennie d’efforts pour lutter contre la désertification

16 août 2010
ENV/DEV/1150-OBV/903

Les Nations Unies s’engagent dans une décennie d’efforts pour lutter contre la désertification

16/08/2010
Communiqué de presse
ENV/DEV/1150 OBV/903
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LES NATIONS UNIES S’ENGAGENT DANS UNE DÉCENNIE D’EFFORTS POUR LUTTER CONTRE LA DÉSERTIFICATION

(Publié tel que reçu)

FORTALEZA, BRÉSIL NAIROBI, KENYA, 16 août 2010 –- L’Organisation des Nations Unies lance aujourd’hui la Décennie pour les déserts et la lutte contre désertification (2010-2020), un nouvel effort de 11 années pour sensibiliser et agir pour améliorer la protection et la gestion des zones arides de la planète qui abritent le tiers de la population mondiale et qui font face à de sérieuses menaces économiques et environnementales.

« La dégradation continue des terres, qu’elle trouve son origine dans le changement climatique, dans des modes d’agriculture non durables ou dans de mauvaises gestions des ressources en eaux, est une menace pour la sécurité alimentaire, conduisant les communautés les plus touchées à la famine et détruisant les terres les plus productives de la planète », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, à l’occasion du lancement de la Décennie.

« Alors que nous entamons la Décennie pour les déserts et la lutte contre la désertification, nous devons nous engager à intensifier nos efforts pour nourrir la terre dont nous avons besoin pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et garantir le bien-être de l’humanité », a-t-il ajouté.

À l’échelle mondiale, la désertification -c’est-à-dire la dégradation des terres dans les zones arides- affecte 3,6 milliards d’hectares, ce qui représente 25 pour cent de la masse des terres émergées de la planète.  Elle menace les modes de vie de plus d’1 milliard de personnes dans quelque 100 pays.  Dans ce contexte, les États membres de l’Organisation des Nations Unies ont souhaité faire face à cette dégradation croissante des sols par l’adoption, en 2007, d’une résolution afin de consacrer la prochaine décennie à la lutte contre la désertification et l’amélioration de la protection et la gestion des terres arides du monde.

Le lancement mondial a eu lieu à Fortaleza, au Brésil, dans l’État de Ceara, région semi-aride du Brésil, au cours de la deuxième Conférence internationale: Climat, Durabilité et Développement dans les régions semi-arides.  Ce jour, s’est également tenu à Nairobi, au Kenya, le lancement régional pour l’Afrique au siège du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), et ce, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).  D’autres lancements régionaux sont prévus à New York, en Septembre, pour l’Amérique du Nord, en République de Corée en Octobre, pour l’Asie, et en Novembre pour l’Europe.

Bien que les conséquences de la désertification soient de plus en plus préoccupantes, tout n’est pas totalement sombre.  De nombreux efforts ont été déployés pour lutter contre la dégradation des terres.  Mais même s’il y a eu des résultats très positifs, plus d’action est nécessaire pour arrêter et inverser la dégradation des terres et la désertification rampante dans le monde entier.

Luc Gnacadja, Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification a rappelé que la communauté internationale est à la croisée des chemins et doit choisir entre une approche « business-as-usual » qui sera caractérisée par des sécheresses sévères et prolongées, des inondations et des pénuries d’eau, ou une voie alternative qui « conduira notre action collective vers le développement durable ».

Le message de la Décennie souligne que la terre est la vie et que nous devons, dès lors, nous assurer que les zones arides restent productives et vivantes.  Il a ajouté que l’objectif de la Décennie est de « forger un partenariat mondial visant à enrayer et prévenir la désertification et la dégradation des terres et d’atténuer les effets de la sécheresse dans les zones touchées afin de renforcer la réduction de la pauvreté et la durabilité environnementale ».

Histoire et objet de la Décennie

En 2007, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2010-2020 « Décennie des Nations Unies pour les déserts et la lutte contre la désertification » et en décembre 2009, elle a mandaté cinq agences de l’ONU pour mener des activités liées à la Décennie.  Il s’agit du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et d’autres organes compétents de l’Organisation des Nations Unies, tel que le Département de l’information au public du Secrétariat Général des Nations Unies.  La Décennie vise à sensibiliser le public sur les menaces que représentent la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse pour le développement durable et sur les moyens conduisant à leur réduction.

Valeurs des déserts et des zones arides

  • 2,1 milliards de personnes, soient environ 40% de la population mondiale, vivent dans les déserts ou les zones arides de la planète
  • 90% de cette population font partie de pays en voie de développement
  • 50% du bétail mondial vivent grâce aux pâtures extensives
  • 46% du carbone mondial est stocké dans les zones arides
  • 44% des terres cultivées sont situés dans les zones arides
  • 30% des plantes cultivées proviennent des zones arides
  • 8 des 25 « hotspots » mondiaux sont en zone aride.  Ce sont des régions où 0,5% des espèces végétales sont endémiques, mais où la perte d’habitat est supérieure à 70%

Les menaces de la désertification

  • La désertification touche 3,6 milliards d’hectares à l’échelle mondiale, soient 25% de la masse des terres émergées
  • 110 pays présentent un risque de dégradation des terres
  • 12 millions d’hectares de terres, la superficie du Bénin, sont perdus chaque année
  • Les terres perdues chaque année pourraient produire 20 millions de tonnes de céréales
  • 42 milliards de dollars, en termes de revenu, sont perdus chaque année du fait de la désertification et de la dégradation des terres

La Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD)

Fondée en 1994, la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) est le seul accord international juridiquement contraignant liant l’environnement, le développement et la promotion de la santé des sols.  La Convention, signée par 193 pays ou Parties, œuvre à réduire la pauvreté dans les zones arides, à maintenir et à restaurer la productivité des terres et à atténuer les effets de la sécheresse.  L’Iraq deviendra le 194ème membre le 28 août prochain.

Pour plus d’informations, merci de contacter Mme Cadija Tissiani UNCCD/Ceara, (+55) 61 9988 9852 ou 618220 3406, email: cadija@gmail.com; Mme Wagaki Mwangi, UNCCD/Ceara, (+55) 85 9605 0883, email: wmwangi@unccd.int ou Mme Yukie Hori, UNCCD/Bonn (+49) 228 815 2829, email: yhori@unccd.int.

Pour le lancement à Nairobi,merci de contacter M. Waiganjo Njoroge, UNEP/Nairobi (+254) 723 857270 ou (+254) 20 762 5261, email: Waiganjo.njoroge@unep.org; Mme Mia Turner, (+254) 20 762 5211 ou (+254) 710 620495, email: mia.turner@unep.org; Mme Sarah Anyoti, (+254) 20 762 2300, email: sarah.anyoti@undp.org ou Mme Amanda Gicharu, UNDP/Nairobi on (+254) 20 762 4780 ou (+254) 719 333337, email: amanda.gicharu@undp.org.

Liens vers du matériel de sensibilisation

United Nations Decade for Deserts and the Fight Against Desertification (UNDDD): http://unddd.unccd.int/.

Short desertification video:http://dl.dropbox.com/u/5122774/Desertification%20is%20a%20silent%20killer.mpg.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.