Un Groupe d’experts se réunira à Tokyo du 18 au 19 mars pour débattre de la gestion des déchets résultant notamment de l’augmentation de la consommation

16 mars 2010
ENV/DEV/1115

Un Groupe d’experts se réunira à Tokyo du 18 au 19 mars pour débattre de la gestion des déchets résultant notamment de l’augmentation de la consommation

16/03/2010
Conseil économique et social
ENV/DEV/1115
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

UN GROUPE D’EXPERTS SE RÉUNIRA À TOKYO DU 18 AU 19 MARS POUR DÉBATTRE DE LA GESTION DES DÉCHETS RÉSULTANT NOTAMMENT DE L’AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION

(Adapté de l’anglais)

Un groupe d’experts se réunira du 18 au 19 mars à Tokyo pour examiner les moyens par lesquels les pays pourraient arriver à gérer les quantités croissantes de déchets solides auxquelles fait face le monde, y compris les déchets électroniques, et qui sont un problème directement lié à l’urbanisation galopante, à l’augmentation de la population et de la consommation.

La « Réunion consultative internationale sur l’élargissement des services de gestion des déchets dans les pays en développement », qui sera organisée par le Département des affaires économiques et sociales (DAES) en conjonction avec le Ministère de l’environnement du Japon et le Centre des Nations Unies pour le développement régional, sera l’occasion pour les participants de réfléchir aux moyens de surmonter le coût et la complexité de la gestion durable des déchets.  Les conclusions de cette rencontre permettront d’alimenter, au mois de mai, les délibérations de la session 2010 de la Commission du développement durable qui consacrera cette année une attention particulière au problème de la gestion des ordures et des déchets.

« C’est un problème urgent », indique Tariq Banuri, Directeur de la Division pour le développement durable.  « Nous devons aider les pays à mettre sur pied des cadres politiques et institutionnels appropriés pour améliorer la gestion des déchets solides.  Ces mesures permettront également à de nombreuses communautés de faire face à de nombreux défis en matière de santé et de l’environnement ».

La gestion des déchets est un problème coûteux qui met à mal les ressources des pays en développement.  Nombre d’experts en développement indiquent que la mauvaise gestion des ordures et des déchets risque d’entraver la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Selon la Banque mondiale, les municipalités des pays en voie de développement consacrent couramment entre 20% et 50% de leur budget à la gestion des déchets solides.  Dans certains pays en voie de développement, la collecte des déchets à elle seule peut drainer entre 80% et 90% des ressources allouées à la gestion des déchets solides.

L’Union européenne indique par ailleurs que la quantité de déchets électroniques augmente trois fois plus que celle des autres flux de déchets.  Ce type d’ordures provient essentiellement de la production électronique, des appareils électroménagers, des produits liés à la technologie de l’information et aussi, des importations d’ordures.  La gestion de ce type de déchet et de son impact écologique et social est devenue une priorité urgente pour de nombreux pays.

Des détails concernant la réunion de Tokyo peuvent être obtenus sur le site figurant à l’adresse électronique http://bit.ly/94Gg3Q

Pour obtenir des informations plus détaillées sur la question, veuillez contacter Dan Shepard, du Département de l’information, au numéro de téléphone 1-212-963-9495 ou par courriel à l’adresse shepard@un.org.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.