Conférence de presse de M. Jorge Valero Briceño, Représentant permanent du Venezuela auprès des Nations Unies

21 septembre 2010
Conférence de presse

Conférence de presse de M. Jorge Valero Briceño, Représentant permanent du Venezuela auprès des Nations Unies

21/09/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE M. JORGE VALERO BRICE Ñ O, REPRÉSENTANT PERMANENT DU VENEZUELA AUPRÈS DES NATIONS UNIES

Le Représentant permanent du Venezuela auprès des Nations Unies, M. Jorge ValeroBriceño, a mis en exergue, cet après-midi au Siège des Nations Unies à New York, que son pays faisait partie de ceux qui ont accompli d’importants progrès dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), grâce aux politiques mises en œuvre sous la présidence de M. Hugo Chávez.

« Grâce au Président Chávez, le Venezuela a réalisé la majorité des OMD », a affirmé M. ValeroBriceño.  Il a cité, pour confirmer ses propos, la Commission économique pour l’Amérique latine (CEPAL), qui « a indiqué dans différents rapports que le Venezuela était en tête de pont pour la réalisation des OMD ».  Il a aussi cité une récente étude de l’UNESCO affirmant que le Venezuela faisait partie des cinq pays au monde offrant un accès universel à l’éducation. 

Donnant quelques chiffres à titre d’illustration, M. ValeroBriceño a rappelé que le taux de pauvreté au Venezuela était passé de 49% en 1998 à 24,2% à la fin de 2009, tandis que celui d’extrême pauvreté avait chuté, passant de 29,8% en 2003 à 7,2% en 2009.

« Les pays peuvent parvenir à réduire la pauvreté », a martelé le représentant.  Ce dernier a reproché au capitalisme « de créer une progression de la pauvreté, des inégalités et des injustices », là où le Gouvernement du Président Chávez « ne cherche qu’à promouvoir l’humanisme », et a réussi à générer « des changements structurels profonds au profit du peuple tout entier ».

Le Venezuela progresse vers l’universalisation de tous les droits de l’homme, a également indiqué M. ValeroBriceño, citant principalement l’alimentation, l’éducation et l’emploi.  Ces avancées, a-t-il dit, n’auraient pu avoir lieu sans la révolution bolivarienne, mouvement initié par M. Chávez pour créer une économie socialiste.

Rappelant que la révolution bolivarienne avait « changé la vie des gens », le représentant du Venezuela a affirmé que ce mouvement était « indispensable » et, faisant référence aux élections législatives du dimanche 26 septembre dans son pays, a appelé le peuple « à poursuivre la révolution sous la direction du Président Chávez ».  Concernant l’issue de ces élections, M. ValeroBriceño a assuré que le Venezuela, « l’un des pays en tête dans le monde en termes de solide culture démocratique », reconnaîtra les résultats de ce scrutin.

Interrogé sur la contribution du Venezuela aux négociations en cours sur le document final de la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, M. ValeroBriceño a indiqué que sa délégation avait proposé l’inscription de plusieurs points à l’ordre du jour, évoquant notamment la demande faite aux pays développés de répondre à leurs obligations ou, encore, de reconnaître que la crise économique mondiale n’a pas cessé et se poursuit toujours.

Répondant à une question d’un journaliste sur la nationalisation des ressources énergétiques de son pays, le représentant a enfin assuré que le Venezuela avait repris « le plein contrôle de ses moyens énergétiques ».

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.