Conférence de presse du Représentant de la Turquie et Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Ertugrul Apakan

2 septembre 2010
Conférence de presse

Conférence de presse du Représentant de la Turquie et Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Ertugrul Apakan

02/09/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU REPRÉSENTANT DE LA TURQUIE ET PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE, M. ERTUGRUL APAKAN

Le Représentant permanent de la Turquie, M. Ertuğrul Apakan, a dévoilé à la presse, cet après-midi, le programme de travail mensuel du Conseil de sécurité, qui sera marqué, le jour de l’ouverture du débat général de haut niveau de l’Assemblée générale, le 23 septembre, par une réunion au sommet sur le maintien de la paix et la sécurité, et, le 27, par un débat de haut niveau sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme.

Cette deuxième présidence de la Turquie, après celle du mois de juin 2009, constitue un « défi », a estimé M. Apakan, lors d’une conférence de presse au Siège des Nations Unies, à New York, quelques minutes après l’adoption du programme de travail du Conseil de sécurité.  Il a souligné que des réunions du Conseil de sécurité auraient pratiquement lieu tous les jours, sauf lors de l’ouverture de la soixante-cinquième session de l’Assemblée générale, le 14 septembre, et pendant le Sommet de l’Assemblée générale sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, du 20 au 22 septembre.

Outre les réunions thématiques, trois renouvellements de mandats seront soumis au vote du Conseil de sécurité: il s’agit de ceux de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) et de la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP), le 15 septembre, et de celui du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL), le 29 septembre. 

La réunion au sommet du Conseil de sécurité sera présidée par le Président de la Turquie, M. Abdullah Gül, a précisé M. Apakan.  Elle sera l’occasion pour les membres du Conseil, a-t-il ajouté, de « réaffirmer leur attachement au rôle efficace de cet organe en matière de paix et de sécurité et à manifester leur adaptation à un environnement sécuritaire qui évolue rapidement ».

Lors de ce sommet, auquel ont été conviés les Chefs d’État et de Gouvernement des pays membres du Conseil, seront examinées les menaces nouvelles et croissantes qui se posent à la paix, ainsi que les nouveaux outils en matière de diplomatie préventive, de maintien, de rétablissement et de consolidation de la paix, en s'appuyant sur la dernière réunion de ce type, tenue en 2000. 

Ce sommet devrait se conclure par l’adoption d’une déclaration présidentielle, appelant à une « approche globale de la paix et de la sécurité » et à l'« amélioration des relations avec des partenaires à l'intérieur et l'extérieur du système des Nations Unies ».

La deuxième réunion thématique du mois sera, elle, présidée par le Ministre turc des affaires étrangères, a souligné M. Apakan.  Elle visera à dresser un bilan de la lutte mondiale contre le terrorisme, neuf ans après les attentats du 11 septembre et l'adoption de la résolution 1373 (2001).

Depuis cette époque, a affirmé le représentant turc, « le monde est allé loin dans la coopération en matière de lutte contre ce fléau, mais, dans le même temps, les terroristes se sont révélés extrêmement résistants et souples, faisant preuve d’adaptation ».  Il est important, a-t-il dit, que la coopération internationale devienne tout aussi « solide et implacable, collectivement et solidairement ».  M. Apakan a ajouté qu’une déclaration présidentielle, appelant à une action plus concertée, devrait conclure le débat.

Par ailleurs, des séances d’information du Conseil auront lieu sur la base de la publication des rapports périodiques du Secrétaire général.  Suite aux consultations, qui ont eu lieu au mois d’août, et qui ont porté sur les cas récents de viols de masse dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), le Conseil se verra présenter un exposé sur la mission d'enquête menée par le Département des opérations de maintien de la paix.  Cet exposé qui aura lieu au retour de la mission, sera présenté par son chef, le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, M. Atul Khare, et par la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les violences sexuelles dans les conflits armés, Mme Margot Wallström.

De même, deux exposés seront présentés par le Secrétariat sur le Soudan, l'un, le 15 septembre, portera sur les progrès effectués vers la tenue du référendum qui doit avoir lieu au Sud-Soudan et sur la mise en œuvre intégrale de l'Accord de paix global.  L'autre exposé, prévu le 17 septembre, portera sur les sanctions imposées au Soudan.  Le Japon, qui préside le Comité 1737 sur les sanctions contre l'Iran, fera également un exposé le 15 septembre.

D'autres rapports du Secrétaire général seront examinés, tels ceux sur le Libéria, le 8 septembre; sur Haïti, le 13 septembre; sur la Somalie, le 16 septembre, et sur l'Afghanistan, le 29 septembre.

La réunion d'information mensuelle du Secrétariat sur le Moyen-Orient aura lieu le 17 septembre, a annoncé le Représentant permanent de la Turquie.  Auparavant, le 9 septembre, le Conseil de sécurité procèdera à l’élection d’un juge à la Cour internationale de Justice (CIJ), pour assurer la fin de la durée du mandat du juge Thomas Buergenthal, des États-Unis.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.