Conférence de presse conjointe du Département de l’information de l’ONU et des promoteurs de l’initiative « SPIRIT » visant la consolidation de la paix

8 avril 2010
Conférence de presse

Conférence de presse conjointe du Département de l’information de l’ONU et des promoteurs de l’initiative « SPIRIT » visant la consolidation de la paix

08/04/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE DU DÉPARTEMENT DE L’INFORMATION DE L’ONU ET DES PROMOTEURS

DE L’INITIATIVE « SPIRIT » VISANT LA CONSOLIDATION DE LA PAIX

Un groupe d’étudiants de l’Université Columbia de New York est venu, ce matin, présenter au cours d’une conférence de presse le projet dont ils sont à l’origine et qui bénéficie du soutien actif du Département de l’information (DPI) des Nations Unies: SPIRIT.  SPIRIT est une plate-forme Internet dont l’accès est libre et qui permettra aux individus du monde entier d’être en contact et de contribuer à des initiatives de consolidation de la paix.

Les intervenants, dont c’était la toute première conférence de presse, étaient MM. Gal Bar Dea et Lennart Crain, étudiants de deuxième cycle de l’École de commerce de Columbia; Mmes Josefine Roos et Heather Gilmartin, étudiantes de deuxième cycle de l’École des affaires internationales et publiques de l’Université Columbia; et Mme Holly Lynch, directrice de l’agence publicitaire StrawberryFrog.  Ils ont été présentés aux correspondants de presse par M. Juan Carlos Brandt du DPI.

SPIRIT est une initiative sans précédent, a affirmé M. Bar Dea, qui l’a présenté comme un « FaceBook au service de la paix ».  Cette initiative fera demain l’objet de sa première conférence, qui se tiendra à partir de 8 heures, dans la salle de conférence 3 du bâtiment temporaire du Siège des Nations Unies.  À cette occasion, 98 étudiants en provenance de 15 pays différents viendront défendre les 29 projets qu’ils ont mis au point par l’entremise de cette plate-forme en ligne, qui s’appuie sur les réseaux sociaux.

SPIRIT permet aux individus du monde entier de mettre en commun  leurs compétences, leur expertise et leur dynamisme au service de projets de consolidation de la paix.  Par l’intermédiaire de cette plate-forme, une idée proposée par un internaute pourra ainsi bénéficier de l’apport de milliers d’autres utilisateurs d’Internet pour aboutir à un projet détaillé, et dont la validité peut être à tout moment vérifiée par les 25 experts qui ont accepté de prêter leur concours à cette initiative sans précédent.  L’approche adoptée a été appelée: « Peace par Piece ».

Pour l’instant, a précisé Mme Gilmartin, trois régions seulement sont concernées -Israël-Palestine, l’Afghanistan, le Pakistan, et la Colombie-, et les projets visent avant tout à améliorer les conditions de vie des communautés locales en détresse.  Dans le cadre de la prochaine conférence, des régions différentes seront choisies, dont un pays africain, et possiblement un des pays de la région des Balkans, a-t-elle indiqué.  SPIRIT est totalement apolitique, a assuré M. Bar Dea.

Parmi les projets qui seront présentés demain, figure celui d’un groupe en provenance d’Israël, qui propose de créer une industrie des produits de la mer à Gaza.  Un autre projet propose d’appliquer en Afghanistan et au Pakistan un modèle à succès de résolution des conflits, dont l’exemple provient d’une communauté traditionnelle du Kenya.

« Nous ne sommes pas experts en consolidation de la paix », a souligné M. Bar Dea, « mais nous essayons d’apporter un point de vue innovant dans ce domaine.  Nous sommes également conscients que SPIRIT est un nouvel outil auquel les gens ne sont pas encore habitués », a-t-il reconnu.  Mais il s’est dit convaincu du caractère illimité de son potentiel et du rôle que les médias pouvaient jouer pour populariser cette initiative inédite.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.