Conférence de presse du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Iraq sur la tenue des récentes élections législatives iraquiennes

8 mars 2010
Conférence de presse

Conférence de presse du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Iraq sur la tenue des récentes élections législatives iraquiennes

05/03/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conférence de presse du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Iraq sur la tenue des récentes élections législatives iraquiennes


« Le plus important maintenant est que les partis acceptent les résultats et le fait qu’il y ait des vainqueurs, des vainqueurs relatifs et des perdants relatifs », a déclaré aujourd’hui, par visioconférence, M. Ad Melkert, Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq et Chef de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI).  S’entretenant avec les représentants de la presse internationale accrédités auprès des Nations Unies, réunis au Siège à New York, M. Melkert, qui intervenait de Bagdad, a fait le point sur les élections parlementaires qui ont eu lieu samedi en Iraq.  Il a félicité les 12 millions d’Iraquiens qui, à travers toutes les provinces du pays, se sont rendus aux urnes en estimant que le taux de participation de 62,3%, très supérieur à ce qui était attendu, représentait un résultat historique.  Il a salué la contribution de la Haute Commission électorale indépendante (HCEI) et de ses 300 000 personnels qui ont organisé ces élections d’une manière très professionnelle.   


S’agissant de la volonté dont ont fait preuve les Iraquiens, Ad Melkert a estimé évident que cette deuxième série d’élections destinées à pourvoir les conseils provinciaux, qui a eu lieu après celles de 2005, a été très soutenue par la population iraquienne.  Même si les électeurs sont allés aux urnes en donnant l’impression d’être extrêmement prudents, il semble aussi très clair qu’ils ont montré que rien ne pourrait s’opposer à leur enthousiasme et à la détermination qu’ils ont exprimée d’exercer leur droit de vote. 


« Je crois que les partis politiques iraquiens sont conscients qu’il faudra faire preuve de patience pour qu’une solide coalition se dégage de ce scrutin, une coalition qui saura présider aux destinées d’un futur et robuste gouvernement iraquien dans les années à venir », a dit M. Melkert, tout en indiquant qu’il semble, au vu des premières estimations, qu’aucun parti ne pourra à lui seul avoir la majorité.  Il a indiqué que les premiers résultats seront connus jeudi ou vendredi, une fois que 30% des bulletins de vote auront été dépouillés dans chacun des gouvernorats de provinces.  Il a également estimé que le plus grand défi à relever par le Gouvernement iraquien sera celui de la conception et de la mise en œuvre du programme économique et social et la nécessité de s’assurer que les bénéfices de la production iraquienne d’hydrocarbures servent le développement économique et social de l’Iraq. 


M. Melkert a précisé que le nombre d’incidents qui se sont produits durant la tenue du scrutin est resté relativement faible, quand on le compare au niveau des violences que l’Iraq a connues ces six derniers mois, et il a salué les forces de sécurité iraquiennes « qui ont très bien géré la situation ».  Pour ce qui est de l’avenir, le Représentant spécial du Secrétaire général a indiqué que la MANUI se tenait à la disposition du Gouvernement iraquien pour faciliter la tenue de dialogues et de négociations d’accords politiques, notamment dans le domaine des relations entre arabes et kurdes.

Répondant à la question d’un correspondant de presse, M. Melkert a indiqué que des formulaires de dépôt de plainte étaient visibles dans tous les bureaux de vote, ceci au cas où un parti, un candidat, ou un individu, s’estimeraient lésés ou victimes d’une injustice.  À cet égard, il a précisé que la MANUI a appelé tous les candidats et partis à suivre scrupuleusement les voies officielles en ce qui concerne les dépôts de plaintes électorales.  Il a appelé les agents de la HCEI et les observateurs électoraux à continuer de mener le processus électoral et à signaler toutes les plaintes concernant le déroulement du scrutin et le décompte des voix.


S’agissant d’une question portant sur la participation au scrutin des nombreux Iraquiens résidant à l’étranger ou se trouvant dans d’autres pays au moment du vote, M. Melkert a indiqué que la Haute Commission électorale indépendante (HCEI) avait pris des dispositions pour les Iraquiens se trouvant dans 16 pays autres que l’Iraq puissent voter, mais qu’il était difficile de connaître le taux de participation des Iraquiens de l’étranger.  


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.