Conférence de presse de l’Ambassadeur Heraldo Muñoz sur la situation au Chili après le tremblement de terre

5 mars 2010
Conférence de presse

Conférence de presse de l’Ambassadeur Heraldo Muñoz sur la situation au Chili après le tremblement de terre

05/03/2010
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE L’AMBASSADEUR HERALDO MUÑOZ SUR LA SITUATION AU CHILI APRÈS LE TREMBLEMENT DE TERRE


Après le violent séisme qu’il ait jamais connu de son histoire, le Chili revient lentement à la normalité bien qu’il doit encore faire face à d’énormes défis en matière de reconstruction, a déclaré ce matin à la presse, le Représentant permanent du Chili auprès de l’ONU, M. Heraldo Muñoz.     


« Le Chili se relève et nous récupérons peu à peu », a assuré M. Muñoz qui avait à ses côtés, la Duchesse d’York, Sarah Ferguson, et le Directeur Exécutif du Bureau des Nations Unies pour les partenariats (BNUP), M. Amir Dossal.  « La vie reprend son cours et maintenant, une énorme tâche de reconstruction nous attend.  C’est à cette étape que la solidarité de la communauté internationale est importante », a souligné M. Dossal.


Avec une magnitude de 8,8 sur l’échelle de Richter, a rappelé M. Muñoz, le tremblement de terre de la semaine dernière était l’un des cinq plus violents de l’histoire et 350 fois plus puissant que celui qui a frappé Haïti le 12 janvier.


Les dernières estimations font état de deux millions de personnes sans abris, de 30 milliards de dollars de pertes économiques, avec des pertes en vies humaines inférieures de quelques centaines de personnes. 


En tant que pays à revenu intermédiaire avec des capacités de réduction des catastrophes, la situation du Chili est très différente de celle d’Haïti, a indiqué M. Muñoz en précisant qu’il y avait beaucoup moins de morts au Chili, probablement en raison du strict respect des règles de construction.  Il a précisé que l’aide alimentaire était assurée, même si sa distribution se heurtait parfois à des difficultés, et que les services avaient repris très vite.


Néanmoins, il a indiqué que la destruction des infrastructures était beaucoup plus importante que prévue, avec la destruction totale des chantiers navals, d’autoroutes, de ponts et de tours de communication.  Il a précisé qu’une première estimation avait été faite pour la reconstruction et que le Gouvernement du Chili préférait recourir à un prêt à faible intérêt pour financer cette reconstruction plutôt que de prélever les ressources de ses réserves.  Il s’est inquiété de la persistance d’activités séismiques, précisant que la ville de Conception avait subi ce matin une réplique de 6,6 sur l’échelle de Richter. 


Concernant la réponse humanitaire, M. Muñoz a indiqué que le Chili avait sollicité des aides précises auprès du Bureau de la coordination de l’aide humanitaire (OCHA), dont des hôpitaux de campagne, des ponts mécaniques et des générateurs d’électricités. Il a indiqué que les services téléphoniques étaient rétablis en ajoutant que le Gouvernement du Chili n’avait pas besoin d’équipes de secours et fournissait lui-même des abris aux personnes les plus affectées. 


Afin de mobiliser l’aide au logement et autres besoins humanitaires, le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, visite en ce moment les zones les plus touchées. Il participera au téléthon qui vise à recueillir 30 millions de dollars. Un site internet « Chilehopes » a été créé avec la participation duBureaudesNationsUniespourlespartenariats (BNUP) dans le souci de lever des fonds. 


La Duchesse d’York qui a salué les progrès du Chili en matière de promotion de la femme, a annoncé qu’elle appuierait les efforts de reconstruction du pays par tous ses moyens, en insistant sur la nécessité de loger des millions d’enfants sans toit.  En tant que mère, elle a dit qu’elle était très sensible à la situation de toutes les mères dans le monde et de leurs enfants.  C’est dans ce contexte, qu’elle a créé l’« Initiative de l’armée des mères » dans le souci de mettre en relation des mères dans le besoin avec d’autres femmes partout dans le monde. Elle a annoncé qu’elle se rendrait au Chili prochainement afin de recruter une « ambassadrice » pour représenter ces mères et faciliter la mobilisation des mères et du secteur privé. 


De son côté, M. Dossal a indiqué que les priorités de partenariats avec le secteur privé se focaliserait sur l’aide à long terme en matière de reconstruction, en mettant l’accent sur les opportunités d’investissement dans le pays, en collaboration avec le European Foundation Centre et le Comité de promotion de la philanthropie d’entreprises (Committee Encouraging Corporate Philanthropy).


Il a précisé que son Bureau avait tenu, hier, une conférence téléphonique avec l’Association of Small Foundations dans le souci de répondre aux besoins de développement à long terme du Chili.  Des sociétés multinationales comme Walmart et Hewlett-Packard ont déjà offert des contributions, a indiqué M. Dossal en ajoutant qu’il avait sollicité la Chambre de commerce des États–Unis pour voir comment elle pouvait s’impliquer.


Répondant à des questions de journalistes, la Duchesse d’York et l’Ambassadeur Muñoz ont déclaré qu’il n’y avait pas de compétition entre les besoins d’Haïti et du Chili.  M. Muñoz a assuré que le Chili continuera à envoyer des équipes de volontaires à Haïti et à fournir des troupes de maintien de la paix à la MINUSTAH et qu’il espérait que la communauté internationale sera prête à appuyer les efforts de son pays.  M. Muñoz a indiqué que la distribution de l’aide se faisait de la manière la plus équitable, grâce à des organisations comme Caritas Chile et la Croix-Rouge chilienne.  Pour la reconstruction des maisons individuelles, le Gouvernement chilien, avec la collaboration de la Banque d’État –qui est le principal prêteur de prêts immobiliers-, entend aider les classes moyennes en suspendant le remboursement de leur prêt immobilier.  Pour les moins chanceux, a–t-il dit, les Nations Unies devraient jouer un rôle dans l’évaluation des besoins et la distribution d’une aide directe à la reconstruction de logement


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.