Le Conseil de sécurité accroît l’effectif de la MINUSTAH pour appuyer les efforts immédiats de relèvement et de reconstruction en Haïti

19 janvier 2010
CS/9847

Le Conseil de sécurité accroît l’effectif de la MINUSTAH pour appuyer les efforts immédiats de relèvement et de reconstruction en Haïti

19/01/2010
Conseil de sécurité
CS/9847
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité                                        

6261e séance – matin

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ ACCROÎT L’EFFECTIF DE LA MINUSTAH POUR APPUYER LES EFFORTS

IMMÉDIATS DE RELÈVEMENT ET DE RECONSTRUCTION EN HAÏTI

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti comprendra jusqu’à 8 940 militaires et 3 711 policiers

Le Conseil de sécurité a approuvé, ce matin, la recommandation du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, en décidant d’accroître l’effectif global de la force de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) « aux fins de l’appui aux efforts immédiats de relèvement, de reconstruction et de stabilisation », après le tremblement de terre qui a frappé le pays le 12 janvier dernier. 

« Conscient que la situation est grave et qu’il est urgent d’agir », le Conseil, par la résolution 1908 (2010), adoptée à l’unanimité, décide que la MINUSTAH comprendra jusqu’à 8 940 militaires et 3 711 policiers.

Au 30 novembre 2009, la Mission comptait 9 065 personnels en uniforme, soit 7 031 soldats et 2 034 agents de police.

Le Conseil exprime « ses condoléances à tous ceux qui ont été touchés par le tremblement de terre qui a ravagé Haïti ».  Le représentant de la Chine, M. Zhang Yesui, qui exerce ce mois-ci la Présidence du Conseil de sécurité, a déclaré que cette décision démontrait « la grande importance que le Conseil attache à la situation postcatastrophe en Haïti », ainsi que son « soutien solide au travail de la MINUSTAH en ce moment difficile ».  Cette résolution est également le reflet du « désir commun des Nations Unies et de la communauté internationale dans son ensemble d’appuyer les secours et les efforts de reconstruction postcatastrophe en Haïti ». 

« L’adoption de cette résolution facilitera un accomplissement plus efficace par la MINUSTAH des tâches importantes de maintien de la paix et de la stabilité en Haïti en vue d’appuyer les efforts de relèvement et d’aider à assurer le renforcement des capacités et la reconstruction postcatastrophe », a ajouté le délégué chinois.

Le Conseil de sécurité était également saisi d’une lettre* datée du 18 janvier adressée au Président du Conseil de sécurité par le représentant du Mexique sur la situation en Haïti.

* S/2020/27

LA QUESTION CONCERNANT HAÏTI

Texte de la résolution S/RES/1908 (2010)

Le Conseil de sécurité,

Réaffirmant ses résolutions sur Haïti, en particulier les résolutions 1892 (2009), 1840 (2008), 1780 (2007), 1743 (2007), 1702 (2006), 1658 (2006), 1608 (2005), 1576 (2004) et 1542 (2004),

Exprimant ses condoléances les plus sincères à tous ceux qui ont été touchés par le tremblement de terre qui a ravagé Haïti le 12 janvier, ainsi qu’à leur famille, et leur témoignant sa solidarité,

Adressant ses remerciements les plus vifs au personnel civil et militaire de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), ainsi qu’au personnel des autres organismes des Nations Unies et organisations internationales présents en Haïti, pour le travail qu’ils accomplissent,

Conscient que la situation est grave et qu’il est urgent d’agir,

Se félicitant de l’aide que les États Membres apportent au Gouvernement et au peuple d’Haïti et à la MINUSTAH,

Approuve la recommandation du Secrétaire général tendant à ce que l’effectif global de la force de la MINUSTAH soit augmenté aux fins de l’appui aux efforts immédiats de relèvement, de reconstruction et de stabilisation;

Décide, par conséquent, que la MINUSTAH comprendra une composante militaire comptant jusqu’à 8 940 militaires, tous grades confondus, et une composante de police comptant jusqu’à 3 711 policiers et de maintenir à l’examen, selon que de besoin, le niveau des effectifs des contingents et des forces de police;

Décide de rester saisi de la question.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.