La Commission de consolidation de la paix décide d´inscrire le Libéria à son ordre du jour et crée une formation consacrée à ce pays

16 septembre 2010
CCP/68

La Commission de consolidation de la paix décide d´inscrire le Libéria à son ordre du jour et crée une formation consacrée à ce pays

16/09/2010
Assemblée générale
CCP/68
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Commission de consolidation de la paix

Comité d’organisation

Quatrième session                                          

2e séance – matin


LA COMMISSION DE CONSOLIDATION DE LA PAIX DÉCIDE D’INSCRIRE LE LIBÉRIA

À SON ORDRE DU JOUR ET CRÉE UNE FORMATION CONSACRÉE À CE PAYS


Les membres de la Commission élisent par acclamation

le Prince Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, de la Jordanie, à la présidence de la nouvelle formation pour le Liberia


La Commission de consolidation de la paix (CCP) a décidé, ce matin, de faire figurer le Libéria à son ordre du jour, et a mis en place une formation spéciale consacrée à ce pays.  La Commission a en outre élu, par acclamation, à la présidence de cette nouvelle structure le Prince Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, de la Jordanie.


« La nouvelle formation aura pour mission, l’examen de certaines priorités relatives à la consolidation de la paix au Libéria », a expliqué le Président de la CCP, M. Peter Wittig, Représentant permanent de l’Allemagne auprès des Nations Unies, au cours de cette séance.  La Commission, a-t-il par ailleurs ajouté, travaillera étroitement avec le Gouvernement du Libéria, ainsi qu’avec les partenaires régionaux et internationaux dans l’objectif d’assurer la mise en place d’une approche de la consolidation de la paix qui soit à la fois intégrée, holistique et favorise l’appropriation nationale.


Rappelant par ailleurs l’importance de la mission effectuée au Libéria par les membres de la CCP du 16 au 27 août, préalablement à l’inscription du Libéria à l’ordre du jour de la Commission, M. Wittig a dit qu’il espérait que les conclusions tirées par la mission aideraient à la « la mise au point de l´instrument de travail de base de la nouvelle formation pour le Libéria ».


« La décision prise aujourd’hui par la Commission de consolidation de la paix nous satisfait pleinement », a ensuite indiqué la Représentante permanente du Libéria, Mme Marjon Kamara, en indiquant que plusieurs difficultés avaient justifié la demande d´inscription à l’ordre du jour de la CCP formulée par son pays.  En dépit des progrès accomplis par mon pays depuis la fin de la guerre, la situation demeure encore fragile a-t-elle ainsi souligné, en insistant sur l’importance pour le Libéria de disposer de « tous les outils nécessaires à la préparation de la tenue des prochains scrutins électoraux devant se tenir en 2011 ».


Le Libéria attend de la CCP un soutien dans trois domaines principaux qui sont le renforcement de l’état de droit, la réforme du secteur de la sécurité et le soutien à la réconciliation nationale, a précisé Mme Kamara.


Intervenant à son tour, à l’issue de la réunion, le nouveau Président élu de la formation Libéria de la Commission de consolidation de la paix, le Prince Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein s´est engagé à travailler avec tous les partenaires pertinents et le Gouvernement du Libéria en vue de trouver des réponses aux difficultés rencontrées par le pays.


À l’heure actuelle, le Burundi, la Guinée-Bissau, la République centrafricaine et la Sierra Leone sont inscrits à l’ordre du jour de la Commission.


Dans une lettre adressée au Secrétaire général le 27 mai 2010 et transmise le 14 juin 2010 au Conseil de sécurité, la Mission permanente du Libéria auprès des Nations Unies avait demandé que son pays soit inscrit à l’ordre du jour de la Commission de consolidation de la paix.


La prochaine réunion plénière de la Commission de consolidation de la paix sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.