M. Joseph Deiss de la Suisse, Président de la soixante-cinquième session de l’Assemblée générale des Nations Unies

14 septembre 2010
BIO/4238-AG/10984

M. Joseph Deiss de la Suisse, Président de la soixante-cinquième session de l’Assemblée générale des Nations Unies

14/09/2010
Assemblée générale
BIO/4238 AG/10984
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique

M. JOSEPH DEISS DE LA SUISSE, PRÉSIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES

M. Joseph Deiss de la Suisse a été élu Président de l’Assemblée générale des Nations Unies le 11 juin 2010. (Voir communiqué de presse AG/10947)

Économiste et homme politique doté d’une vaste expérience des affaires multilatérales, M. Deiss a siégé au Conseil fédéral suisse (le Gouvernement suisse) de 1999 à 2006.  Ministre de l’économie de 2003 à 2006, il a également été élu, en 2004, président de la Confédération suisse —poste qu’occupent les membres du Conseil fédéral à tour de rôle pendant un an— et a dirigé la délégation de son pays à l’Assemblée générale des Nations Unies.  Avant cela, alors qu’il était le Ministre des affaires étrangères, de 1999 à 2002, il a mené la campagne d’adhésion de la Suisse à l’ONU.

Durant sa carrière au Gouvernement, M. Deiss a joué un rôle actif dans le domaine du commerce mondial, présidant la délégation suisse lors de négociations décisives du cycle de Doha tenues à Cancún (Mexique), Montréal (Canada), Paris (France), Genève (Suisse) et Hong Kong (Chine) dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).  Il est à l’origine de la création du Groupe des Dix (G-10) —coalition d’importateurs de produits agricoles— qu’il a par la suite présidé et qui est devenu un acteur de premier plan dans les négociations tenues dans le cadre de l’OMC.  M. Deiss a également été membre du Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, et il a représenté la Suisse lors de ses négociations avec l’Union européenne.

En 2001, M. Deiss a présidé la conférence régionale préparatoire au Sommet mondial pour le développement durable, organisée par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe.  Il a dirigé les délégations suisses au Sommet de Johannesburg (Afrique du Sud) en 2002 et à la Conférence internationale sur le financement du développement qui s’est tenue à Monterrey (Mexique) au début de la même année.  Il a également présidé la délégation de son pays à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).  En sa qualité de Conseiller fédéral, M. Deiss était aussi le ministre dont relevaient les délégations suisses à de nombreuses autres instances internationales, dont le Conseil de l’Europe, l’ancienne Commission des droits de l’homme, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le Pacte de stabilité pour l’Europe du Sud-Est et le Conseil de partenariat euro-atlantique.  En 2002, il a présidé la conférence ministérielle de l’Organisation internationale de la Francophonie.

De 1991 à 1999, avant d’être élu au Conseil fédéral, M. Deiss a siégé au Parlement suisse (le Conseil national), présidant, de 1997 à 1998, une commission parlementaire chargée de réviser la Constitution fédérale suisse.  De 1995 à 1997, il a été Vice-Président de la Commission des affaires étrangères du Parlement.  Il a commencé sa carrière politique en 1981 comme membre du parlement du canton suisse de Fribourg, poste qu’il a occupé pendant dix ans.  Il a également été syndic (maire) de la municipalité de Barberêche de 1982 à 1996.  De 1993 à 1996, il a été responsable de la surveillance des prix non concurrentiels et administrés.

Sur le plan universitaire, M. Deiss a enseigné l’économie dans plusieurs universités suisses, notamment à Fribourg, Lausanne et Genève.  De 1996 à 1998, il a été doyen de la faculté des sciences économiques et sociales de l’Université de Fribourg, où il avait fait ses études.  Depuis 2007, il y est professeur d’économie politique, tout en étant également membre du conseil stratégique de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth (Liban).  M. Deiss, qui parle couramment le français, l’allemand, l’anglais et l’italien, est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université de Fribourg et a été étudiant-chercheur au King’s College de Cambridge (Royaume-Uni).

M. Deiss est lauréat de nombreux honneurs et décorations: en 2008, le Japon lui a décerné le Grand Cordon de l’ordre du Soleil levant, et, en 2007, la France l’a fait officier de l’ordre national de la Légion d’honneur.  Il est en outre titulaire de doctorats honoris causa de la faculté des hautes études commerciales de l’Université de Lausanne (Suisse), de l’Université de Neuchâtel (Suisse) et de l’Université de Sofia (Bulgarie), qui lui ont respectivement été remis en 2008, 2007 et 2001.  Il siège aujourd’hui aux comités directeurs de plusieurs institutions, dont le Groupe Emmi (Lucerne, Suisse) et la société Zurich Insurance (Irlande et Afrique du Sud).  Il est également Vice-Président du Conseil consultatif de la société Zurich Financial Services International.

M. Deiss est né dans le canton suisse de Fribourg le 18 janvier 1946.  Il est marié et a trois enfants.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.