Point de presse quotidien du bureau de la Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er juillet 2009

Point de presse
1 Juillet 2009

Point de presse quotidien du bureau de la Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er juillet 2009

01/07/2009
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 1ER JUILLET 2009


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par Mme Michèle Montas, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Déplacement du Secrétaire général au Japon


Au cours de ses entretiens avec de nombreux dirigeants et citoyens japonais, le Secrétaire général a souligné aujourd’hui l’importance de conclure un accord à Copenhague, ajoutant qu’il ne pouvait concevoir une réponse réellement efficace au défi des changements climatiques sans le leadership du Japon.


Ce soir, à Tokyo, le Secrétaire général s’est entretenu, puis a participé à un dîner de travail, avec le Premier Ministre Taro Aso.  Il a ensuite indiqué qu’il avait réaffirmé qu’il était convaincu de la nécessité de reprendre le dialogue avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC) -notamment les Pourparlers à Six-, et qu’il avait dit que l’ONU était prête à fournir toute assistance requise.  M. Ban Ki-moon a également parlé du Myanmar où il doit se rendre en fin de semaine, et a exprimé son appréciation pour l’appui du Japon aux efforts qu’il y a déployés.


De son côté, le Premier Ministre a informé le Secrétaire général des dernières contributions du Japon aux efforts de maintien de la paix de l’ONU.  M. Ban Ki-moon a dit apprécier la décision du Japon de prendre part aux arrangements relatifs aux forces et moyens en attente des opérations de maintien de la paix de l’ONU.


Le Secrétaire général a entamé sa journée à Tokyo en rencontrant, au cours d’un petit déjeuner de travail, des dirigeants d’entreprises japonais de Keizai Doyukai et de Global Compact Japan Network qui jouent un rôle important pour édifier une nouvelle ère de pratiques commerciales responsables et durables.  Il a ensuite eu un dialogue interactif avec des étudiants de l’Université de Tokyo.


M. Ban Ki-moon a également eu l’occasion de rencontrer la prochaine génération de dirigeants japonais au cours d’une interview organisée dans le cadre d’un journal télévisé pour enfants.  Il a aussi rencontré un groupe de célébrités japonaises qui, en tant qu’Ambassadeurs itinérants de l’ONU œuvrent activement pour mobiliser l’appui en faveur des victimes de la pauvreté et de l’oppression dans le monde.


Demain, le Secrétaire général s’envolera pour Singapour, avant de se rendre vendredi au Myanmar.


Iraq


Dans une déclaration publiée aujourd’hui, la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) a condamné dans les termes les plus fermes l’attentat meurtrier perpétré sur le marché d’al-Shourga, à Kirkuk, faisant des dizaines de morts et de nombreux blessés parmi la population civile innocente.


La MANUI a estimé que cette attaque était une nouvelle tentative pour provoquer des réactions qui pourraient conduire à un conflit sectaire et ethnique.


La MANUI a adressé ses sincères condoléances aux familles des victimes et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.  Elle a également appelé tous les groupes à s’abstenir de tout acte de vengeance.


Pakistan – Commission Bhutto


Le mandat de six mois de la Commission d’enquête chargée de déterminer les faits et circonstances de l’assassinat en 2007 de l’ancien Premier Ministre du Pakistan, Benazir Bhutto, a officiellement commencé aujourd’hui.


Cette Commission est composée de trois membres: son Président, l’Ambassadeur Heraldo Muñoz, du Chili; et MM. Marzuki Darusman (Indonésie) et Peter Fitzgerald (Irlande).  La Commission effectuera sa première visite au Pakistan prochainement, la date n’ayant pas encore été fixée.


Géorgie


En début de journée, à Genève, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Géorgie, M. Johan Verbeke, a participé à une conférence de presse aux côtés de ses homologues de l’Union européenne et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).  Cette conférence de presse a eu lieu à l’issue du cycle de pourparlers internationaux qui se tenaient aujourd’hui à Genève.


Un communiqué conjoint a été lu au nom de M. Verbeke et des deux autres coprésidents des pourparlers.


Dans ses remarques à la presse, M. Verbeke a indiqué que les discussions d’aujourd’hui ont abouti à des résultats très concrets.  Il a indiqué que la partie abkhaze, qui s’était toujours prononcée en faveur d’un mécanisme de prévention, avait indiqué qu’elle était prête à passer à l’étape de la mise en œuvre.  La preuve en est qu’une première réunion consultative sera organisée le 14 juillet, à Gali, sous les auspices de l’ONU, a ajouté M. Verbeke.


Les participants aux pourparlers ont convenu de se réunir à nouveau le 17 septembre.


Sahara occidental


L’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, a conclu son deuxième déplacement dans la région depuis sa nomination au début de l’année.


Il était à Madrid, hier, où il s’est entretenu avec le Ministre espagnol des affaires étrangères, au cours de la dernière étape de sa visite d’une semaine.


Auparavant, M. Ross s’était rendu à Alger, à Tindouf, à Nouakchott et à Rabat.  Il s’est dit optimiste quant à la tenue de la prochaine réunion informelle destinée à préparer la voie pour un cinquième cycle de négociations.  Il a ajouté qu’une telle réunion contribuerait considérablement à la recherche d’une solution à ce conflit qui dure depuis trop longtemps et entrave les efforts visant l’intégration régionale.


République démocratique du Congo (RDC)


La Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (MONUC) a déploré les évasions de la prison centrale d’Aru, dans le nord-est de la province de l’Ituri, intervenues vendredi dernier.  C’est la deuxième fois que des évasions de prison sont signalées en RDC en moins d’un mois.


La MONUC a indiqué que les conditions dans la prison d’Aru et dans la plupart des prisons du pays ne répondent toujours pas aux normes internationales.  Elle a de nouveau engagé les autorités congolaises à améliorer les conditions d’incarcération et à renforcer la sécurité dans tous les centres de détention du pays.


La MONUC a par ailleurs signalé que plus de 10 000 réfugiés rwandais et d’anciens rebelles ont été rapatriés depuis le mois de janvier.  La Mission a expliqué que la grande majorité des rapatriés étaient des réfugiés civils, mais que l’on comptait parmi eux environ 1 100 anciens combattants.


Darfour – Soudan


Le commandant de la force de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), le général Martin Luther Agwai, a poursuivi ses rencontres avec les troupes déployées dans l’ensemble du Darfour.  Aujourd’hui, le général Agwai a notamment rendu visite à un bataillon égyptien déployé à Ed Al Fursan, dans le Sud-Darfour.


Son adjoint, le général Duma Dumisani, se trouve également sur le terrain où il a visité les villes de Nyala, d’El Daein et de Muhajeriya dans le Sud-Darfour.


De son côté, la Section des affaires civiles de la MINUAD a organisé un atelier de travail d’une journée sur la consolidation de la paix sociale à Nyala.  Les questions clefs évoquées portaient sur le règlement des litiges fonciers entre différents groupes, la justice transitionnelle ainsi que sur la prévention des disputes entre les agriculteurs et les éleveurs.


Des membres d’organisations de la société civile, des fonctionnaires du Gouvernement et des membres de l’Université de Nyala ont participé à cet atelier.


Vice-Secrétaire générale – Sommet de l’Union africaine


En début de journée, à Syrte en Libye, la Vice-Secrétaire générale, Mme Asha-Rose Migiro, a prononcé un discours au nom du Secrétaire général à l’occasion de la treizième session ordinaire de l’Assemblée de l’Union africaine.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote DSG/SM/465)


Notant que l’objectif de cette réunion était de mettre l’agriculture au service de la sécurité alimentaire et des économies de l’Afrique, elle a estimé que les progrès enregistrés dans le cadre de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) demeuraient inadéquats.  Elle a également ajouté que le climat, le caractère violent des conflits et la résurgence de changement de gouvernements non constitutionnels continuaient de mettre en péril des millions de vies humaines sur l’ensemble du contient africain.


« Il est clair que nous nous réunissons à un moment critique », a-t-elle dit, tout en exhortant les chefs d’État et les délégations participant à ce Sommet à mobiliser leur action dans le but de protéger les plus pauvres et les plus vulnérables, et pour éviter que d’autres ne rejoignent leur rang.


Conseil de sécurité


L’Ouganda a remplacé aujourd’hui la Turquie à la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois de juillet.  Le Représentant permanent de l’Ouganda, Ruhakana Ruganda, devait tenir aujourd’hui une série de consultations bilatérales avec les membres du Conseil afin d’établir le programme de travail du Conseil pour le mois de juillet.  M. Ruhakana Ruganda présentera ce programme demain, à 12 h 30 dans la salle S-226, lors d’une conférence de presse.


RPDC – PAM


Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué qu’en raison d’un manque de ressources, il était contraint de réduire considérablement ses activités en République populaire démocratique de Corée (RPDC).


Dans un entretien diffusé par la Radio de l’ONU, la porte-parole du PAM, Mme Lena Savelli, a expliqué que l’agence centrerait dorénavant ses activités dans 57 comtés du pays, au lieu des 131 comtés initialement prévus.  Par conséquent, le nombre de bénéficiaires passera de 6,2 à 2,27 millions.


Les ressources dont dispose actuellement le PAM lui permettront de maintenir ce niveau d’aide jusqu’à la fin du mois d’octobre, alors que son programme dans le pays prend fin en novembre.


À son lancement, le programme du PAM avait été évalué à hauteur de 504 millions de dollars et devrait permettre de venir en aide à toutes les personnes souffrant de la faim dans le pays.  Mais jusqu’à présent, le PAM n’a reçu que 75 millions de dollars et a dû réduire la plupart de ses opérations.


TPIR

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a indiqué qu’il avait procédé au transfert de neuf prisonniers qui se trouvaient dans le centre de détention de l’ONU d’Arusha, vers Cotonou au Bénin.  Les prisonniers y purgeront le reste de leur peine.


Ce transfert survient après l’adoption d’une série de mesures adoptées en mai dernier par le Président du TPIR, à la suite de la conclusion d’un certain nombre d’accords pertinents avec le Gouvernement béninois.  Le TPIR a indiqué que les prisonniers se trouvent aux mains des autorités carcérales du Bénin et qu’ils ont commencé à purger leur peine dans le centre de détention de Port-Novo.


Cécité des rivières


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a signalé que des examens cliniques ont commencé dans trois pays d’Afrique afin de tester un médicament susceptible d’éradiquer la cécité des rivières.


Selon l’OMS, la cécité des rivières est une maladie dévastatrice qui a frappé 30 pays africains pendant des siècles.  Plus de 100 millions de personnes risquent d’en être infectées.


Ce nouveau médicament a pu être produit grâce aux recherches menées par Wyeth Pharmaceuticals et le Programme spécial de recherche et de formation sur les maladies tropicales, lequel est parrainé par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé.


CNUCED


Des experts du secteur de l’agriculture ont averti que l’Afrique risquait d’être frappée par des crises alimentaires encore plus sévères, à moins de mettre en œuvre des efforts de prévention étendus et à long terme.


Au cours de la réunion de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) sur la sécurité alimentaire en Afrique, qui s’est terminée aujourd’hui à Genève, les experts ont indiqué que le secteur agricole en Afrique avait été négligé pendant des années.  Ils ont lancé un appel pour la création d’un important programme bénéficiant d’un large financement afin d’appuyer les petits agriculteurs qui assurent l’essentiel des produits alimentaires en Afrique.  Les participants à cette réunion ont également insisté sur la manière dont les changements climatiques aggravent la crise alimentaire, notamment en causant des sécheresses et des inondations.


FNUAP


Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et la Banque mondiale se sont dits préoccupés par le fait que le planning familial et d’autres programmes de santé reproductive, pourtant essentiels pour les femmes défavorisées, avaient été délaissés des programmes de développement.  Les deux organisations ont indiqué que la crise économique mondiale avait exacerbé de façon notable le manque de financement pour ce type de programme, mettant ainsi en péril la possibilité d’atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement en matière de santé maternelle.


Selon les estimations du FNUAP, plus de 500 000 femmes meurent chaque année pendant leur grossesse ou lors de l’accouchement, à la suite de complications qui pourraient être aisément traitées et prévenues.  La Directrice exécutive du FNUAP, Mme Thoraya Ahmed Obaid, a lancé un appel pour un financement plus substantiel en faveur des femmes, ajoutant que « ce n’est pas le manque de connaissances qui entrave les progrès, mais le manque de volonté politique en faveur de la protection de la santé et des droits des femmes ».


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.