LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME MME HELEN CLARK, DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE, AU POSTE D’ADMINISTRATEUR DU PNUD

31 mars 2009
SG/A/1179-BIO/4072-DEV/2736

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME MME HELEN CLARK, DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE, AU POSTE D’ADMINISTRATEUR DU PNUD

31/03/2009
Secrétaire général
SG/A/1179 BIO/4072 DEV/2736
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME MME HELEN CLARK, DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE, AU POSTE D’ADMINISTRATEUR DU PNUD

L’Assemblée générale a approuvé, cet après-midi, la nomination de Mme Helen Clark, de la Nouvelle-Zélande, au poste d’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), pour un mandat de quatre ans, en remplacement de M. Kemal Dervis.  Le 26 mars, le Secrétaire général, à l’issue de consultations avec les membres du Conseil d’administration du PNUD, avait adressé une lettre au Président de l’Assemblée générale par laquelle il demandait que l’Assemblée se prononce sur cette nomination.

Le Secrétaire général est profondément reconnaissant pour les services rendus par M. Dervis à l’Organisation et pour la manière dont il a dirigé le PNUD à un moment critique.  Il salue notamment les qualités de dirigeant dont M. Dervis a fait preuve dans l’exécution de son mandat. 

La nomination de Mme Clark intervient au terme d’une sélection rigoureuse menée par un panel d’experts, présidé par la Vice-Secrétaire générale, et qui a présenté au Secrétaire général ses recommandations pour les candidats les plus qualifiés.

Mme Clark a été choisie pour ses qualifications exceptionnelles et les succès professionnels qui ont jalonné sa longue carrière.  Elle possède le leadership exigé par sa fonction et jouit de la reconnaissance internationale qui lui permettra de consolider l’héritage laissé par son prédécesseur.  Mme Clark apportera en outre une orientation stratégique, une capacité à créer le consensus et son engagement en faveur d’une approche multilatérale pour relever les défis du développement et de la crise financière.

Mme Clark a été membre du Parlement néo-zélandais depuis 1981 et Premier Ministre de son pays de 1999 à 2008.  Elle a parallèlement géré de nombreux autres ministères, notamment celui des arts, de la culture et du patrimoine.

En tant que chef de Gouvernement de la Nouvelle-Zélande, Mme Clark a conduit le débat politique sur un large éventail de questions, qu’elles soient sociales, économiques, environnementales ou culturelles, et a contribué à l’avènement d’une société multiculturelle et multiconfessionnelle.

Elle a également été très active dans la conduite des relations internationales de son pays, que ce soit aux niveaux bilatéral, régional ou multilatéral.  Elle a plaidé de manière active en faveur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) dans son pays.

De 1984 à 1987, Mme Clark a présidé le Comité restreint des affaires étrangères du Parlement néo-zélandais.  Entre 1987 et 1990, elle a été Ministre du logement, Ministre de la conservation, Ministre de la santé, Ministre du travail et Vice-Premier Ministre.  Dans le cadre de ses fonctions, elle a œuvré à faciliter l’accès au logement à loyer modéré et aux soins de santé.  Elle a aussi œuvré pour la promotion de l’égalité des sexes devant l’emploi.

Née en 1950 en Nouvelle-Zélande, Mme Clark est mariée au professeur Peter Davis.  Mme Clark est diplômée en sciences politiques et en histoire de l’Université d’Auckland.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.