Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Soudan

22 décembre 2009
SC/9831-AFR/1925

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Soudan

22/12/2009
Conseil de sécurité
SC/9831 AFR/1925
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SOUDAN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration faite à la presse, hier, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Michel Kafando (Burkina Faso), sur le Soudan:

« Le 21 décembre, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé de l’ancien Président M. Thabo Mbeki et du Président de la Commission de l’Union africaine M. Jean Ping, qui portait sur le rapport et les recommandations du Groupe de haut niveau de l’Union africaine chargé de la mise en œuvre relatives au Darfour ainsi que sur les décisions ultérieures du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

Les membres du Conseil de sécurité ont accueilli avec satisfaction le rapport et se sont félicités du caractère équilibré et complet des recommandations tendant à promouvoir la paix, la justice et la réconciliation au Darfour et dans l’ensemble du Soudan.  Ils ont exprimé l’espoir de voir adopter une approche intégrée des problèmes auxquels se heurtait le Soudan et ont exprimé leur appui aux efforts visant à aboutir à une transformation pacifique et démocratique de ce pays conformément aux dispositions de l’Accord de paix global.

Les membres du Conseil de sécurité ont affirmé partager le point de vue exprimé dans le rapport, selon lequel les causes et conséquences du conflit du Darfour n’avaient pas encore été traitées.  Ils ont réitéré leur appui à la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) et à l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), ainsi qu’à l’action menée par le Médiateur en chef de l’Union africaine et de l’Organisation des Nations Unies, M. Djibril Bassolé, en faveur d’un règlement politique durable au Darfour.  Ils ont de nouveaux demandé à toutes les parties qui ne l’avaient pas encore fait d’adhérer et de participer pleinement aux pourparlers de paix.

Les membres du Conseil de sécurité ont demandé au Gouvernement soudanais et aux autres parties présentes au Soudan et dans la région de coopérer avec le Président Mbeki et ses collègues, en coordination, le cas échéant, avec la communauté internationale. »

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.