Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant l’Armée de résistance du Seigneur

17 novembre 2009
SC/9791-AFR/1908

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant l’Armée de résistance du Seigneur

17/11/2009
Conseil de sécurité
SC/9791 AFR/1908
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT L’ARMÉE DE RÉSISTANCE DU SEIGNEUR

On trouvera ci-après le texte de la déclaration faite à la presse, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. Thomas Mayr-Harting (Autriche), concernant l’Armée de résistance du Seigneur:

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné fermement les attaques que l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) continue de lancer en République démocratique du Congo, en République centrafricaine et au Soudan.  Ces attaques, qui ont récemment été intensifiées, ont entraîné la mort et le déplacement de milliers de civils, dont un très grand nombre ont été enlevés.

Les membres du Conseil se sont déclarés profondément préoccupés par la grave menace que les activités de la LRA font peser directement sur la population civile, la conduite des opérations humanitaires et la stabilité régionale.

Les membres du Conseil ont félicité les États de la région d’avoir renforcé leur coopération.  Ils se sont félicités des initiatives prises par ces États pour faire face à la grave menace que représente la LRA et les ont encouragés à coopérer pleinement avec l’ONU et à échanger des informations avec les opérations des Nations Unies dans la région, de sorte que tout soit mis en œuvre pour assurer la protection des civils, en particulier des femmes et des enfants.

Les membres du Conseil ont demandé aux États de la région de veiller à ce que toutes leurs opérations soient menées dans le respect des dispositions du droit international humanitaire, du droit international des droits de l’homme et du droit international des réfugiés et de prendre des mesures appropriées pour protéger les civils.

Les membres du Conseil de sécurité ont demandé aux missions des Nations Unies dans la région, à savoir la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS), l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), le Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BONUCA), et la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), de coordonner leurs stratégies de protection des civils et les informations à ce sujet, compte tenu des attaques de la LRA.

Les membres du Conseil ont exigé de nouveau que la LRA cesse immédiatement toutes les attaques contre les civils et ont exhorté les éléments de ce mouvement à se rendre, se regrouper et se désarmer, comme le prévoit l’Accord de paix final.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.