DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE TRIBUNAL SPÉCIAL POUR LE LIBAN

3 mars 2009
SC/9606-L/3139

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE TRIBUNAL SPÉCIAL POUR LE LIBAN

3/03/2009
Conseil de sécurité
SC/9606 L/3139
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE TRIBUNAL SPÉCIAL POUR LE LIBAN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration faite à la presse par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mars, M. Ibrahim Dabbashi, Chargé d’affaires (Jamahiriya arabe libyenne), sur le Tribunal spécial pour le Liban:

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de ce que le Tribunal spécial pour le Liban était entré en fonctionnement le 1er mars 2009 à La Haye, ce qui marque une étape importante de l’action menée par le Liban et la communauté internationale pour que les responsables de l’assassinat, le 14 février 2005, de l’ancien Premier Ministre Rafiq Hariri et de 22 autres personnes soient traduits en justice, que le Tribunal soit saisi, conformément à son Statut, des affaires connexes, et qu’il soit mis fin à l’impunité au Liban.

Les membres du Conseil ont félicité la Commission d’enquête internationale indépendante de tout le travail accompli, et noté avec satisfaction que M. Daniel Bellemare avait pris la direction du Bureau du Procureur du Tribunal.

Les membres du Conseil ont également félicité le Secrétaire général des efforts remarquables, décrits dans son dernier rapport (S/2009/106) sur la mise en œuvre de la résolution 1757 (2007), qu’il a déployés, en coordination avec le Gouvernement libanais, pour franchir toutes les étapes de la création du Tribunal spécial et prendre toutes les mesures nécessaires pour y parvenir.  Ils se sont félicités que le Secrétaire général ait réaffirmé l’attachement indéfectible de l’Organisation des Nations Unies à la mission du Tribunal spécial et redit qu’il continuait de s’employer à faire en sorte que celui-ci soit en mesure de s’acquitter de son mandat le plus efficacement possible, conformément à la résolution 1757 (2007).

Réaffirmant qu’ils appuient fermement le Tribunal spécial pour le Liban, les membres du Conseil ont rappelé sa résolution 1852 (2008), dans laquelle le Conseil avait souligné qu’il était important que les États Membres continuent à coopérer pleinement avec le Bureau du Procureur, conformément à la résolution 1757 (2007), afin que l’instruction et les procès puissent se dérouler en toute efficacité.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.