Le Comité des ONG entame les travaux de sa reprise de session de 2009 en recommandant le statut consultatif pour neuf organisations

18 mai 2009
ECOSOC/6391-ONG/668

Le Comité des ONG entame les travaux de sa reprise de session de 2009 en recommandant le statut consultatif pour neuf organisations

18/05/2009
Conseil économique et social
ECOSOC/6391 ONG/668
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité chargé des ONG

Reprise de la session de 2009

18e & 19e séances – matin & après-midi

LE COMITÉ DES ONG ENTAME LES TRAVAUX DE SA REPRISE DE SESSION DE 2009 EN RECOMMANDANT LE STATUT CONSULTATIF POUR NEUF ORGANISATIONS

Le Comité des organisations non gouvernementales (ONG), qui a entamé aujourd’hui les travaux de sa reprise de session de 2009, a recommandé l’octroi du statut consultatif spécial aux huit organisations suivantes:Association pour l’action sociale et le développement; Centre d’Animation, de Formation, de Recherche et d’Appui au développement; Feminist League; Alpha Kappa Alpha Sorority; Fundacion de Ayuda y Promocion de las Culturas Indigenas Rosa Collelldevall;GAVI Fund; Centre de développement agropastorale de Djolu; et Arab Red Crescent and Red Cross Organization.  Il a également recommandé l’inscription sur la Liste pour l’ONG International Information Centre for Terminology.  Il a par ailleurs décidé de reporter l’examen de près de 30 demandes, dans l’attente de précisions*.

Le représentant de l’Égypte a souhaité des précisions concernant les activitésdes ONG Compassion Africa Aged Foundation (Ghana); Fundacion Help For the Andes (Chili); et IFENDU for Women’s Development (Nigéria).  De même, le représentant du Pakistan a demandé des précisions sur la demande de l’ONG Samaj Kalyan Unnayan Shagstha;et celui de l’Inde pourHumanitarian Accountability Partnership Internacionalet SAHIL

La demande de l’ONG américaine Alliance Defense Fund a été reportée dans l’attente de précisions sollicitées par les représentants de Cuba et de l’Égypte.  La représentante de la République arabe syrienne s’est opposée à la demande de statut de l’ONG Centre Syrien pour les Médias et la Liberté de la Presse basée en France, arguant que cette ONG qui se présente comme une ONG nationale syrienne n’est inscrite à aucun registre en Syrie.  Les représentants de l’Égypte, du Pakistan et de Cuba ont suggéré un examen très attentif de cette demande, compte tenu de cette situation. 

L’examen des demandes des ONG Passionists International; International Initiative for Peace;etInternational Institute of Security and Safety management a été reporté, le représentant de la Chine demandant au préalable que ces ONG s’engagent à respecter la terminologie officielle des Nations Unies concernant certaines régions chinoises.  De même, celui de la demande de l’ONG Corrections India a été reportée à la demande du représentant du Pakistan dans l’attente de plus amples renseignements.  L’examen de la demande de l’ONG 3D – Trade - Human Rights – Equitable Economy,à la demande des représentants de l’Égypte et du Pakistan, est également reporté dans l’attente d’informations complémentaires.  Lereprésentant de la Suisse a loué les mérites de cette ONG basée à Genève. 

L’examen de la candidature de l’ONG Alliance of Automobile Manufacturers a été reporté à la demande des représentants de la Chine, de l’Égypte, de Cuba, de la Dominique, du Pakistan et de l’Inde qui se sont interrogés sur le statut d’une ONG qui est, selon eux, dirigée par des chefs d’entreprise.  En outre, le Comité a decidé de reporter l’examen des demandes suivantes: Haiti mission; Human Security Initiative Organization; Women’s Legal Educational and Action Fund; World Grany; National Council of Youth and Children and Children Associations of Russia; Centre de Formation aux Techniques Informatiques; Peace Action, Training and Research Institute of Romania; Women Aid Collective; Assistance for a Voluntary Return and Reintegration of African Migrants;Center for Policy Studies; Christian Solidarity International; EastWest Institute;European Roma and Travellers Forum; Global Volunteer Network Foundation.

À la fin de la journée, les membres du Comité ont procédé à un bref échange avec les représentants des ONG Centre de développement agropastorale de Djolu (République démocratique du Congo); Arab Red Crescent and Red Cross Organization(Arabie saoudite); etDe Vrienden van Congo (Belgique). 

Ce matin, le Comité des ONG a adopté l’ordre du jour provisoire des travaux** tel que révisé oralement, en renvoyant au vendredi 22 mai l’examen du point 5 intitulé « Renforcement de la Section des ONG du Département des affaires économiques et sociales (DESA) », parallèlement à l’examen de la résolution 2008/5. 

Dans une déclaration liminaire, le Président du Comité, M. Hassan Hamid Hassan (Soudan), a invité le Comité à poursuivre ce processus d’examen avec célérité et à éviter de prendre des décisions « qui nous éloigneraient de nos principes et objectifs ».  Concernant les retards, il a exhorté les délégations à faire preuve de discipline et de ponctualité pour gagner un maximum de temps dans l’examen des demandes.

Le Directeur du Bureau de l’appui au Conseil économique et social et de la coordination, M. Nikhil Seth, a souligné qu’à une période où le monde est confronté à des crises économique, financière et alimentaire, le Comité des ONG doit jouer un rôle clef pour permettre à la société civile de mieux contribuer aux travaux et objectifs des Nations Unies.  De son côté, le nouveau Chef de la Section des ONG, M. Andrei Abramov, a fait observer que les ONG jouent désormais un rôle croissant dans tous les domaines couverts par l’ONU. 

Abordant les questions d’organisation des travaux, le Secrétaire du Comité des ONG, M. Moncef Khane, a estimé que les retards dans l’examen des dossiers ont éliminé les avantages du « Comité en ligne ».  Il a fait remarquer qu’en raison des retards, le Comité perdait en moyenne une heure de travail par jour -64 minutes par jour pendant la session 2008 et 53 minutes par jour pendant la reprise de cette même session.  Abondant dans ce sens, le représentant de l’Égypte a noté qu’il y avait une contradiction entre la demande d’une semaine supplémentaire pour permettre au Comité de s’acquitter de sa tâche et la perte de temps enregistrée pendant la première partie de la session 2008. 

Le Comité a, par ailleurs, entamé l’examen du point 7, intitulé « Application de la résolution 2006/46 et de la décision 2008/217 du Conseil économique et social (ECOSOC).  Le Président du Comité a rappelé que dans sa résolution 2006/46, l’ECOSOC avait décidé que les ONG non dotées du statut consultatif auprès de l’ECOSOC, mais qui avaient toutefois été accréditées auprès du Sommet mondial sur la société de l’information, pourraient participer aux deux prochaines réunions de la Commission de la science et de la technologie au service du développement.  Il est entendu qu’entre-temps, ces ONG présenteraient une demande d’octroi du statut consultatif auprès de l’ECOSOC, et que le Comité chargé des ONG, conformément à la décision 2008/217, examinerait ces demandes dans les meilleurs délais.  Répondant à une question du représentant de l’Égypte, M. Abramov a indiqué que le nombre de ces demandes sera indiqué avant la fin de la semaine.

Les membres du Comité sont les suivants: Angola, Burundi, Chine, Colombie, Cuba, Égypte, États-Unis, Fédération de Russie, Guinée, Inde, Israël, Pakistan, Pérou, Qatar, la Dominique, Roumanie, Royaume-Uni, Soudan et Turquie.

Le statut consultatif est subdivisé en trois catégories: le statut consultatif général, le statut consultatif spécial et l’inscription sur la Liste.  Le statut consultatif général concerne les ONG qui poursuivent des activités couvrant la plupart des domaines d'action du Conseil économique et social.  Ces ONG sont ainsi autorisées à soumettre au Conseil des communications écrites et des pétitions, et à proposer l’inscription de points à l'ordre du jour du Conseil et de ses organes subsidiaires.  Le statut consultatif spécial concerne, quant à lui, des ONG internationalement reconnues pour leur compétence particulière dans certains domaines d'activité du Conseil.  Ces ONG peuvent également soumettre des communications écrites et des pétitions.  L’inscription sur la Liste concerne les ONG qui contribuent de temps à autre aux travaux du Conseil.  Celles-ci ne peuvent soumettre au Conseil que des communications écrites.

Le Comité des ONG poursuivra ses travaux demain, mardi 19 mai à 10 heures.

Le site du Comité peut être consulté à l’adresse Internet suivante: www.un.org/esa/coordination/ngo.

*     E/C.2/2009/R.2/Add.24 à Add.35

**    E/C.2/2009/1

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.