Le Conseil économique et social procède à des élections pour pourvoir des sièges vacants au sein de plusieurs de ses organes subsidiaires

18 mai 2009
ECOSOC/6390

Le Conseil économique et social procède à des élections pour pourvoir des sièges vacants au sein de plusieurs de ses organes subsidiaires

18/05/2009
Conseil économique et social
ECOSOC/6390
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social

Reprise de la session d’organisation de 2009

7e séance – matin                                          

LE CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL PROCÈDE À DES ÉLECTIONS POUR POURVOIR DES SIÈGES VACANTS

AU SEIN DE PLUSIEURS DE SES ORGANES SUBSIDIAIRES

Le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) a procédé ce matin à des élections afin de pourvoir des postes vacants au sein de 20 de ses organes subsidiaires.  Les résultats de ces élections figurent en détails ci-dessous.

En dehors de la tenue de ces élections, l’ECOSOC a par ailleurs décidé d’ajouter la question de la « remise en état des marais des régions méridionales de l’Iraq » à l’ordre du jour de sa session de fond de 2009, qui aura lieu au mois de juillet prochain à Genève.

Élections, présentation de candidatures, confirmation des candidatures et nominations

Les 51 membres votants du Conseil économique et social ont élu au scrutin secret M. Rajat Ray, de l’Inde (30 voix à l’issue d’un second tour), à l’Organe international de contrôle des stupéfiants parmi les trois candidats présentés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  Ils ont également élu, toujours au scrutin secret, les cinq candidats dont les noms suivent, parmi les 17 postulants présentés par les gouvernements, pour siéger au sein de ce même organe: Marc Moinard, de la France (43 voix); Viroj Sumyai, de la Thaïlande (32 voix); Tatyana Borisovna Dmitrieva, de la Fédération de Russie (27 voix); et Camilo Uribe Granja, de la Colombie (26 voix).  Un deuxième tour a été nécessaire pour départager les deux candidats suivants, qui n’avaient pas réuni la majorité requise au premier tour, celle-ci étant de 26 voix.  À l’issue de ce deuxième tour de scrutin, Lochan Naidoo, de l’Afrique du Sud, l’a emporté, en obtenant 32 voix.

Les six candidats élus siègeront à l’Organe de contrôle des stupéfiants pour un mandat de cinq ans prenant effet le 2 mars 2010.

Les membres du Conseil économique et social ont d’autre part élu, par acclamation, huit membres appelés à siéger à la Commission de statistique, pour un mandat de 4 ans, prenant effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit du Botswana, du Cameroun et du Maroc pour le Groupe des États d’Afrique; de la Fédération de Russie pour le Groupe des États d’Europe orientale; de la Colombie pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et de l’Australie, de l’Italie et de la Norvège pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

L’ECOSOC a élu par acclamation 16 membres appelés à siéger à la Commission de la population et du développement, pour un mandat de 4 ans, qui prendra effet à la première séance de la 44ème session de la Commission, en 2010, et expirera en 2014, à la clôture de la 47ème session de la Commission.  Il s’agit de l’Angola, du Ghana, du Malawi et du Sénégal pour le Groupe des États d’Afrique; de la Chine, de l’Inde, de la Malaisie et des Philippines pour le Groupe des États d’Asie; de la Hongrie et de la Fédération de Russie pour le Groupe des États d’Europe orientale; du Guatemala et de Sainte-Lucie pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et du Luxembourg et du Royaume-Uni pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

Par ailleurs, le Conseil a élu par acclamation l’Indonésie à la Commission de la population et du développement pour un mandat prenant effet aujourd’hui et prenant fin lors de la clôture de la 46ème session de la Commission en 2013.

L’ECOSOC a poursuivi ses travaux en élisant, par acclamation, 13 membres appelés à siéger à la Commission de la condition de la femme pour un mandat de 4 ans.  Ce mandat prendra effet à la première séance, en 2010, de la 55ème session de cette Commission, et prendra fin lors de la clôture de la 58ème session de la Commission de la condition de la femme, qui aura lieu en 2013.  Il s’agit de la République centrafricaine, des Comores, de la Gambie, de la Jamahiriya arabe libyenne et du Swaziland pour le Groupe des États d’Afrique; du Bangladesh, de la Malaisie, de la Mongolie, des Philippines et de la République de Corée pour le Groupe des États d’Asie; et de l’Argentine, d’El Salvador et de l’Uruguay pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.

Le Conseil a ensuite élu 20 membres de la Commission des stupéfiants pour un mandat de 4 ans prenant effet le 1er janvier 2010.  Les membres élus sont: la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Sierra Leone et le Swaziland pour le Groupe des États d’Afrique; l’Inde, la République démocratique populaire Lao, le Myanmar et l’Arabie saoudite pour le Groupe des États d’Asie; le Belarus, la Roumanie, la Fédération de Russie pour le Groupe des États d’Europe orientale; la Bolivie, le Brésil, le Chili et la Colombie pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; l’Australie, la Belgique, le Canada, la France et le Royaume-Uni pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

Le Conseil a ensuite élu 19 membres appelés à siéger à la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale, pour un mandat de 3 ans prenant effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit de l’Angola, du Bénin, du Cameroun et du Nigeria pour le Groupe des États d’Afrique; de l’Inde, de la République islamique d’Iran, du Pakistan et de l’Arabie saoudite pour le Groupe des États d’Asie; du Belarus et de l’Ukraine pour le Groupe des États d’Europe orientale; de l’Argentine, du Brésil, du Chili, du Mexique et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et du Canada, de la Turquie, du Royaume-Uni et des États-Unis pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

L’ECOSOC a par ailleurs élu par acclamation 17 membres appelés à siéger à la Commission du développement durable pour un mandat de 3 ans prenant effet lors de la réunion d’organisation, en 2010, de la 19ème session de la Commission et prenant fin lors de la clôture de la 21ème session de cette Commission en 2013.  Il s’agit de l’Algérie, du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Togo pour le Groupe des États d’Afrique; du Kazakhstan, de la Malaisie, de la Mongolie et de la Thaïlande pour le Groupe des États d’Asie; du Belarus et de la Lettonie pour le Groupe des États d’Europe orientale; des Bahamas, du Panama et du Pérou pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et du Danemark, de la France, des Pays-Bas et de la Norvège pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

Par ailleurs, le Conseil a élu par acclamation le Luxembourg et le Royaume-Uni à la Commission du développement durable pour un mandat prenant effet aujourd’hui et prenant fin lors de la clôture de la 20ème session de la Commission en 2012.

L’ECOSOC a décidé de présenter quatre membres à élire par l’Assemblée générale au Comité du programme et de la coordination.  Le mandat qui leur est octroyé est de 3 ans et prendra effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit des Comores et de la Namibie pour le Groupe des États d’Afrique; de la Fédération de Russie pour le Groupe des États d’Europe orientale; et d’Israël pour le Groupe des pays d’Europe occidentale et autres États.

Le Conseil a par ailleurs proposé à l’Assemblée générale la candidature d’Israël comme membre du Comité du programme et de la coordination pour un mandat qui prendra effet à la date de l’élection et expirera le 31 décembre 2009.

Le Conseil a entériné la décision du Secrétaire général d’approuver la demande du Kenya concernant son adhésion au Comité d’experts du transport des marchandises dangereuses et du Système général harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques (SGH), ainsi que celle de la République de Corée pour siéger au Sous-comité d’experts SGH.

Le Conseil économique et social a d’autre part élu, par acclamation, cinq membres appelés à siéger pendant 3 ans au Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication.  Leur mandat prendra effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit du Bénin, du Cameroun, de l’Égypte, de la République-Unie de Tanzanie pour le Groupe des États d’Afrique; et du Brésil pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.

Le Conseil économique et social a par ailleurs élu par acclamation la Namibie au Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication pour un mandat prenant effet aujourd’hui et venant à expiration le 31 décembre 2011.

Le Conseil économique et social a approuvé la nomination par le Secrétaire général de 24 experts nommés au Comité d’experts de l’administration publique pour un mandat de quatre ans prenant effet le 1er janvier 2010*.

L’ECOSOC a élu par acclamation 14 membres du Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’enfance qui entameront leur mandat de 3 ans le 1er janvier 2010.  Il s’agit du Cap-Vert, du Congo, du Malawi, de la Somalie et de la Tunisie pour le Groupe des États d’Afrique; du Kazakhstan, du Pakistan et du Qatar pour le Groupe des États d’Asie; du Belarus pour le Groupe des États d’Europe orientale; d’El Salvador pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et du Danemark, de la France, de l’Irlande et du Luxembourg pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

La Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni remplaceront le Japon et les Pays-Bas, qui renonceront à leur siège à compter du 1er janvier 2010.  Leur mandat expirera le 31 décembre 2010.  En outre, la Finlande renoncera à son siège à compter du 1er janvier 2010 et sera remplacée par l’Islande jusqu’au 31 décembre 2011.

Le Conseil a élu par acclamation Djibouti et la République de Moldova au Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

L’ECOSOC a aussi élu par acclamation 13 membres appelés à siéger au Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) pour un mandat de 3 ans prenant effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit du Burkina Faso, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, du Rwanda et l’Afrique du Sud pour le Groupe des États d’Afrique; de l’Inde, du Pakistan et du Qatar pour le Groupe des États d’Asie; d’Antigua-et-Barbuda pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et de la France, du Japon, des Pays-Bas et de l’Espagne pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

La Nouvelle-Zélande et la Turquie renonceront à leur siège à compter du 1er janvier 2010, et le Canada et la Suisse ont été approuvés pour terminer les mandats néo-zélandais et turc qui expireront le 31 décembre 2010.  De même, l’Allemagne et la Norvège renonceront à leur siège à partir du 1er  janvier 2010.  La Belgique et la Suède ont été approuvées pour achever leurs mandats, qui expireront le 31 décembre 2011.

Le Conseil économique et social a élu par acclamation quatre membres appelés à siéger au Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial pour un mandat de 3 ans prenant effet le 1er janvier 2010. Il s’agit du Burkina Faso pour le Groupe des États africains, de l’Inde et de la République islamique d’Iran pour le Groupe des États d’Asie, et de la Fédération de Russie pour le Groupe des États d’Europe orientale.

Le Conseil économique et social a élu par acclamation deux membres appelés à siéger au Conseil exécutif de l’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme.  Il s’agit de Saint-Vincent-et-les-Grenadines et du Honduras, pour un mandat de 3 ans prenant effet le 1er  janvier 2010.

Les membres du Conseil ont élu trois membres au Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population pour un mandat de trois ans prenant effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit de la République-Unie de Tanzanie pour le Groupe des États d’Afrique et du Guatemala et de la Jamaïque pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.

Le Conseil a élu par acclamation six membres appelés à siéger au Conseil de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) pour un mandat de 3 ans prenant effet le 1er janvier 2010.  Il s’agit du Botswana pour le Groupe des États africains, du Japon pour le Groupe des États d’Asie, d’El Salvador, pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; et des Pays-Bas, de la Suède et du Royaume-Uni, qui ont été élus au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

La Suisse renoncera à son poste à compter du 1er juillet 2009, et c’est la Suède qui a été approuvée pour la remplacer jusqu’à expiration de son mandat le 31 décembre 2009.  Par ailleurs, le Danemark, qui renoncera à son poste le 1er janvier 2010, sera remplacé par la Finlande qui terminera son mandat, le 31 décembre 2011.

Le Conseil économique et social a d’autre part élu par acclamation deux membres qui siègeront à la Commission du développement social pour un mandat prenant effet aujourd’hui et qui expirera à la clôture de la 51ème session de cette Commission, en 2013.  Il s’agit du Brésil et du Venezuela pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.

Le Conseil économique et social a élu par acclamation le Portugal, au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, pour siéger à la Commission de la science et de la technique au service du développement pour un mandat prenant effet aujourd’hui et expirant le 31 décembre 2012.

L’ECOSOC a élu par acclamation deux membres appelés à siéger au Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) pour un mandat prenant effet aujourd’hui et expirant le 31 décembre 2012.  Il s’agit de la Côte d’Ivoire pour le Groupe des États d’Afrique, et de Cuba pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes.

* Voir les documents publiés sous les cotes E/2009/9/Add.11 et Add.16

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.