Cinquième Commission: examen des budgets du Bureau politique de l’ONU pour la Somalie (UNPOS) et de Bureau d’appui de l’ONU à l’AMISOM (UNSOA)

5 juin 2009
AG/AB/3913

Cinquième Commission: examen des budgets du Bureau politique de l’ONU pour la Somalie (UNPOS) et de Bureau d’appui de l’ONU à l’AMISOM (UNSOA)

05/06/2009
Assemblée générale
AG/AB/3913
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Cinquième Commission

53e séance – matin

CINQUIÈME COMMISSION: EXAMEN DES BUDGETS DU BUREAU POLITIQUE DE L’ONU POUR LA SOMALIE (UNPOS) ET DE BUREAU D’APPUI DE L’ONU À L’AMISOM (UNSOA)

La Cinquième Commission (chargée des questions administratives et budgétaires) a, ce matin, examiné le financement d’UNSOA*, le Bureau d’appui de l’ONU pour la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), estimé à 185 millions 673 700 dollars par le Secrétaire général pour la période de six mois allant du 1er juillet au 31 décembre 2009, ainsi que celui du Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie (UNPOS)** estimé à 16 millions 987 300 dollars pour l’exercice annuel allant du 1er janvier au 31 décembre 2009 (exercice 2009).

Présentant le rapport du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB)*** sur le financement du Bureau d’appui de l’ONU à l’AMISOM, la Présidente du Comité, Mme Susan McLurg, a recommandé de réduire de 185 millions à 124 millions de dollars ce budget.  Elle a ajouté que cette recommandation ne préjuge en rien de la position du CCQAB sur la structure, le nombre et le niveau de postes ou autres ressources à venir pour le Bureau d’appui ou d’une future mission de maintien de la paix de l’ONU en Somalie.  S’exprimant au nom du Groupe des États d’Afrique, la représentante de l’Angola fait sien l’avis du Secrétaire général selon lequel, en l’absence d’un soutien conséquent de l’ONU et des donateurs, l’AMISOM ne sera pas en mesure d’atteindre l’objectif de 8 000 soldats et 270 personnels de police civile pour assumer son mandat de maintien de la paix en Somalie.

S’agissant du financement du Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie (UNPOS), la Présidente du CCQAB**** a indiqué que le Comité n’a appuyé la création que de huit des 17 nouveaux postes proposés par la Secrétaire général, et recommande, en conséquence, une réduction de 808 800 dollars du budget proposé par le Secrétariat, dont 600 500 dollars en frais de personnel et 208 300 aux coûts opérationnels associés.  Présentant le rapport du Secrétaire général sur cette question**, le Contrôleur des Nations Unies, M. Jun Yamazaki, a indiqué que le budget révisé d’un montant de 16 millions 987 300 dollars représentait une augmentation de 9 millions 362 700 dollars au titre des affaires politiques (section 3) et de 983 200 dollars au titre des frais de personnel (section 35). 

Sur une autre question, la Commission a entendu le Vice-Président de la Cinquième Commission, M. Henric Rasbrand (Suède), qui a regretté l’absence de consensus en réunion informelle sur le financement de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).  À cet égard, le représentant du Soudan, au nom du Groupe des 77 et de la Chine, a introduit un projet de résolution***** sur lequel la Commission devra se prononcer prochainement.

En fin de séance, le Mexique a demandé des éclaircissements sur les raisons pour lesquelles les documents relatifs au Mécanisme d’examen universel du Conseil des droits de l’homme n’étaient toujours pas disponibles dans les six langues officielles, alors que les rapports de 13 pays seront examinés la semaine prochaine.  Il a jugé cette situation d’« inacceptable ».  Le Secrétaire de la Cinquième Commission a répondu que les délégations pourraient soulever ces questions dans le cadre des consultations informelles aujourd’hui, à l’issue de la séance plénière, en assurant que les « principaux fascicules » seront disponibles la semaine prochaine, dans les six langues officielles.

De son côté, le Soudan a demandé au CCQAB d’informer les délégations de ses projets pour le budget ordinaire 2010-2011 et de veiller à ce que les rapports soient fournis aux États Membres avant le début de la soixante-quatrième session de l’Assemblée générale.  Mme McLurg a indiqué que le CCQAB entamait aujourd’hui l’examen de ce budget et ferait tout son possible pour parvenir à satisfaire les attentes des délégations.  De son côté, le représentant de l’Égypte s’est inquiété de la masse de la documentation à examiner, en jugeant « mission impossible » de parvenir à cet objectif avant l’ouverture de la prochaine session de l’Assemblée générale. 

Le Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie a été créé le 15 avril 1995, à l’issue d’un échange de lettres entre le Secrétaire général et le Président du Conseil de sécurité (S/1995/451 et S/1995/452), afin de faire avancer la cause de la paix et de la réconciliation dans ce pays.  Dans ses résolutions 1744 (2007) et 1772 (2007), le Conseil de sécurité avait prié le Secrétaire général de poursuivre ses efforts pour promouvoir un processus politique sans exclusive et obtenir une paix et une stabilité durables en Somalie.  L’AMISOM a été établie par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine avec l’accord des Nations Unies, le 19 janvier 2007, afin de contrer les affrontements violents entre, d’une part les partis de l’opposition, et d’autre part les forces du Gouvernement fédéral de transition. 

Les représentants des pays suivants ont pris la parole aujourd’hui: Angola (au nom du Groupe des États d’Afrique), Soudan (au nom du Groupe des 77 et de la Chine), Mexique (au nom du Groupe de Rio), Guatemala et l’Égypte.  Le Contrôleur des Nations Unies, M. Jun Yamazaki, et la Présidente du CCQAB, Mme Susan McLurg, ont présenté les rapports sur les questions examinées.

La prochaine séance plénière de la Cinquième Commission sera annoncée dans le Journal de l’ONU.

*     A/63/867

**    A/63/346/Add.7

***   A/63/874

****  A/63/868

*****A/C.5/63/L.45

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.